NON à l'abattage des arbres de l'avenue Henri Fréville à Rennes !

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


 NON à l’abattage des arbres de l’avenue Henri Fréville à Rennes !

Nous venons, ici, vous alerter et vous faire part de notre stupéfaction et de notre profonde indignation quant à l'incompréhensible décision de la Ville de Rennes d'abattre 22 platanes magnifiques, sur un tronçon de 220 mètres compris entre le numéro 7 et le numéro 13 de l'avenue Henri Fréville à Rennes,  le long des immeubles construits par Georges Maillols. Pour le moment, ce tronçon comporte un total de 46 platanes, ordonnés en double rangée, encadrant un cheminement piétonnier.

Ces arbres d'une quarantaine d'années, dans la force de l'âge, sont parfaitement sains. L'allée constituée par ces arbres offre une perspective magnifique et permet aux piétons d'être protégés de la circulation automobile et de profiter d'un ombrage bienfaisant. 

De plus, à proximité immédiate, la Ville a également décidé d’abattre un grand nombre de beaux arbres qui agrémentent le Jardin du Semnon. Ce jardin, véritable écrin de verdure implanté entre les bâtiments, constitue pourtant un îlot de fraîcheur particulièrement précieux en été.

Ces décisions, prises en réponse à la demande de quelques riverains se plaignant d’un manque de luminosité dans leurs appartements, sont particulièrement choquantes à plusieurs titres.

Outre le fait que l’instruction de la demande de ces quelques propriétaires a été conduite sur la base d’informations erronées et incomplètes, il nous apparaît scandaleux (nous pesons nos mots) que la Ville de Rennes envisage de sacrifier aussi légèrement des biens communs du patrimoine public, pour satisfaire quelques intérêts privés (intérêts d'ailleurs bien mal compris parce que ces propriétaires devront bientôt installer la climatisation dans leurs appartements et intérêts illégitimes, de surcroît, dans la mesure où les arbres étaient implantés bien avant que ces personnes ne deviennent propriétaires).

Comment peut-on bafouer ainsi l’intelligence d’un projet environnemental articulant patrimoine bâti et patrimoine végétal établi il y a plus de quarante ans ?

Aujourd’hui, cet investissement porte ses fruits et ces arbres nous procurent des services environnementaux et des aménités inestimables. Ils sont en mesure de continuer à nous rendre ces services pour les décennies à venir, au bénéfice des générations futures.

Abattre ces arbres constituerait une faute incompensable !

 C’est dans ce contexte que, le 05 octobre 2018, nous avons adressé une « lettre ouverte » à Madame La Maire de Rennes lui demandant de surseoir explicitement et sans délai à l'exécution de ces incompréhensibles décisions afin de prendre le temps d'organiser une consultation citoyenne qui saura remettre les vrais enjeux à leur place. Il nous a fallu attendre le 20 novembre pour être reçu par le Conseiller délégué à l’Ecologie Urbaine, sans qu’aucune avancée n’en résulte.

La situation est d’autant plus préoccupante que les atteintes à la nature et les abattages d’arbres se multiplient et sont constatés ou programmés en de nombreux points de la Ville de Rennes. Ainsi, par exemple, avenue Janvier, rue Jean Coquelin, rue de la Carrière, ZAC Landry Haut-Sancé, Le Blosne, La Prévalaye . . .

Faut-il rappeler les innombrables services rendus par l’arbre urbain, qui, entre autres fonctions : capte les poussières et les polluants atmosphériques, améliore la qualité de l’eau de ruissellement, améliore la qualité de l’air, rafraîchit l’air ambiant grâce à l’ombrage et à l’évapotranspiration, entraînant ainsi d’inestimables effets positifs sur notre santé.

Comment peut-on accepter que soit ainsi anéanti un tel patrimoine de salubrité publique alors que la Ville de Rennes ne cesse de proclamer qu'elle souhaite lutter contre le réchauffement climatique et la pollution atmosphérique (100 morts/an à Rennes), qu'elle se dit particulièrement soucieuse du bien-être et de la santé des Rennais et que ces objectifs passent nécessairement par une plus grande place pour la Nature en ville ?

Nous ne pouvons croire à une telle contradiction entre les discours et les actes !

La présente pétition veut susciter une large mobilisation citoyenne pour rappeler à l’équipe municipale ses engagements et ses responsabilités en matière de lutte contre le réchauffement climatique, contre la dégradation de la qualité de l’air, contre les pollutions de tous ordres et  pour la protection de la santé et du bien-être des Rennais.

                                                INDIGNEZ- VOUS !    

Dîtes NON à l’abattage des arbres de l’avenue Henri Fréville à Rennes !