Préservons les espaces verts du Moyen Pays (Alpes Maritimes)

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


PETITION – LETTRE OUVERTE du Collectif d’Associations du Moyen Pays
à M. Estrosi, Président de la Métropole NCA, Président de l’EPA Plaine du Var, et à MM. les Maires concernés
Octobre 2018 - 2019
Les soussignés constatent depuis plusieurs années l'urbanisation galopante des villages du Moyen Pays et la multiplication des opérations immobilières dans les zones les plus inappropriées : coteaux abrupts, zones inondables, dernières terres agricoles ou zones naturelles des Alpes Maritimes.
Ils s'inquiètent

• de la destruction accélérée des derniers espaces naturels du Moyen Pays, poumon vert du littoral, de sa biodiversité et de ses espèces protégées de flore et de faune ;
• de la dangerosité croissante des conditions de circulation automobile sur des axes importants, et tout particulièrement sur le chemin de Provence qui desservira près de 800 nouveaux logements ;
• de l’augmentation prévisible de la pollution de l’air par les émissions d’oxydes d’azote (NOx) et de particules fines (PM10 et PM2,5) résultant de cette urbanisation du Moyen Pays. L’Evaluation du Plan de Protection de l’Atmosphère des Alpes Maritimes du sud, publiée le 1er Octobre 2018, signale que les objectifs de réduction de ces émissions polluantes n’ont pas été atteints en 2016 et que les objectifs 2020 sont « difficilement atteignables » ; ces émissions polluantes sont responsables de « 48 000 décès prématurés par an en France » (https://www.atmosud.org/ page 7).
En conséquence, les soussignés demandent
• l'abandon de la construction de 400 logements desservis par deux funiculaires, dans le projet de ZAC des Coteaux du Var à Saint-Jeannet, des 350 logements du projet voisin des Bréguières à Gattières, et des 400 à 500 logements prévisibles de l’OAP de la Baronne à La Gaude.
• l’élaboration d’un Plan de Déplacements Urbains (PDU), indépendant du PLU métropolitain, qui doit être compatible avec les objectifs du Plan de Protection de l’Atmosphère des Alpes Maritimes du sud ; le PLU métropolitain ne saurait tenir lieu de PDU.
Les soussignés rappellent qu’à la question « Faut-il construire toujours plus ? », la Cour des Comptes n’a cessé de répéter : « La politique du logement social est trop orientée vers la construction neuve » car « seul un ménage sur 6 accède au logement social grâce à l’offre nouvelle, alors que 5 ménages sur 6 y accèdent du fait de la rotation au sein du parc. » (Rapport « Le Logement social face au défi de l’accès des publics modestes et défavorisés », Février 2017, pages 81-82 et 132). En outre, les objectifs de production de logements locatifs sociaux ont été définis par le Plan Local de l’Habitat 2017-2022 adopté par les communes, sans qu’il soit besoin de recourir à de tels projets disproportionnés et destructeurs de notre cadre de vie et de notre patrimoine.



Collectif compte sur vous aujourd'hui

Collectif ASSOCIATIONS DU MOYEN PAYS a besoin de votre aide pour sa pétition “M. le Président de la métropole Nice-Côte d'Azur: Préservons les espaces verts du Moyen Pays (Alpes Maritimes)”. Rejoignez Collectif et 582 signataires.