Droit aux crop top au lycée

0 a signé. Prochain objectif : 7 500 !


Chères et cher élèves du lycée des Pierres Vives,
 
Nous avons fait face en ce début d’année à une nouvelle décision de l’administration de notre lycée face au code vestimentaire, notamment pour les femmes : interdire le port du crop top. Pourquoi ?
 
Premièrement, selon notre proviseure adjointe, ces t-shirt exciteraient la population masculine du lycée. Un crop top est un vêtement qui laisse entrevoir la partie basse de notre ventre, soit en dessous du nombril. Cette lettre vous est tout autant destinée messieurs, alors je vous pose la question : le bas de notre ventre, nos 2cm de bourlet vous excite-t-il ?
Admettons l’ensemble des possibilités et partons du principe que vous pourriez répondre oui, et dans ce cas, j’ai une chose à vous dire. Si les lesbiennes ou les bisexuelles ne se sentent pas excitées à cette vue, ce n’est peut être pas la tenue le problème. Et ce ne sera pas aux femmes de s’habiller, mais à vous d’être éduqué.
Et à vous, chère administration, ce n’est pas nous protéger que de nous priver de notre liberté vestimentaire, qui défini, par ailleurs, notre personnalité.
 
Deuxièmement, selon l’équipe éducative, cette interdiction a pour motif de nous préparer à notre vie professionnelle. Partant du principe que la majorité d’entre nous devront, au minimum, acquérir un niveau d’études de BAC+3 (licence) avant d'entrer dans la vie professionelle, nous aurons le temps d’acquérir la maturité nécessaire pour comprendre les codes vestimentaires implicites, au sein de notre lieu de travail.
Par ailleurs, même si cet enseignement peut-être utile, à quoi sert-il lorsque l’on ira en fac ou en école où nous oublierons ces codes vestimentaires, puisque non imposés en études supérieurs ?
 
Troisièmement, il est question de décence. Qu’est-ce que la décence ? Selon le Larousse, c’est le respect des convenances, de la bienséance pour ne pas choquer. Ce qui choque l’un, choque-t-il obligatoirement l’autre ? Dans toutes situations confondues ? Si vous êtes en train de lire cette lettre, c’est que vous manifestez votre opposition à ce « choque ». Ainsi, la décence est un caractère personnel et subjectif, qui dans notre cas, ne tient compte que de notre équipe administrative.
D’autre part, dans la définition du Larousse, la décence désigne aussi le fait « d’être réservé.e et discrèt.e, surtout en matière sexuelle ». Ainsi, lorsque l’on nous parle de décence pour les crop top, il y a bien une notion de sexualité.
 
            Après une entrevue dans le bureau de notre proviseure avec une amie, elle nous a expliqué que le lycée était un espace public où une personne dirigeait et dictait sa loi (en nous faisant une comparaison avec les maires qui géraient leur ville). Mais au vue de la réponse provocante déjà exprimée par nous, lycéenne ce vendredi (en portant un crop), était-ce une bonne méthode éducative d’imposer sa volonté malgré un franc désaccord de notre part ?
Lors de l’entrevue, notre proviseure nous a bien fait comprendre que les positions et les idéaux que l’on défendait étaient personnels, quand bien même on parlait au nom de vous toutes. Comment faire passer le message de manière plus démocratique que par cette pétition ?
 
            Chère Madame Vergely, au nom de tous les signataires, nous nous accordons et respectons votre autorité, mais comme la démocratie le permet, nous manifestons notre clair mécontentement vis à vis de ces nouvelles réformes.