Liberté pour Kirill Serebrennikov

0 a signé. Prochain objectif : 75 000 !


DE / EN / FR / RU

Après un procès de trois ans, Kirill Serebrennikov a été condamné le 26 juin 2020 à une peine de trois ans avec sursis et à une amende de 800.000 roubles pour détournement de subventions publics. Auparavant, le procureur avait déposé une demande de six ans dans un camp de prisonniers.


Les co-accusés de son ancien groupe de théâtre "The Seventh Studio", Yuri Itin et Alexei Malobrodsky, ont été condamnés à deux ans de prison avec sursis et à des amendes de 200.000 et 300.000 roubles. La directrice du Théâtre de la jeunesse de Moscou Sofia Apfelbaum a été reconnue coupable, mais est restée impunie en raison du délai de prescription pour son infraction pénale.


Les arrestations à domicile contre lui et son équipe ne seront levées que lorsqu'il remboursera les 129 millions de roubles prétendument détournés du ministère de la Culture (environ 1,62 million d'euros).

Après avoir en vain essayé de présenter la pétition aux représentants de l'ambassade de Russie à Berlin au moment où le verdict a été prononcé , nous prévoyons maintenant de la remettre à la chancelière Angela Merkel et à la ministre des Affaires étrangères Heiko Maas afin qu'ils puissent travailler au niveau diplomatique pour que l'assignation à résidence de trois ans soit levée.

Thomas Ostermeier, directeur artistique de la Schaubühne et initiateur de la pétition sur le prononcé du jugement: »Avant tout, je suis très soulagé que le scénario d'horreur de connaître un artiste comme mon ami Kirill Serebrennikov dans une colonie pénitentiaire ne se soit pas réalisé. Cependant, la joie est ambivalente, car le tribunal a suspendu la peine avec sursis mais a reconnu l'accusé coupable de toutes les charges. Cette décision a été un manœuvre judicieux par "la partie opposée" dans la mesure où ce jugement ne peut pas être qualifié de "justice terroriste". Cela rend plus difficile la résistance contre la menace à la liberté de l'art en Russie. C'est un signal clair pour les artistes libéraux et la liberté de l'art en Russie : à partir d’aujourd’hui, chaque artiste critique doit s'attendre à faire face à de telles sanctions.»

--------------------------------------------------------------------------------

Nous protestons contre l'arrestation de Kirill Serebrennikov. Les accusations proférées contre lui sont sans fondement et laissent entrevoir qu'il s'agit de réduire au silence un metteur-en-scène de renommée internationale. 

Serebrennikov est accusé d'avoir détourné des fonds publics sous prétexte d'une mise-en-scène du „Songe d'une nuit d'été“ de Shakespeare qui n'aurait jamais eu lieu. Cependant, l'accusation, dans son absurdité, est démentie par des enregistrements vidéo, des critiques dans la presse écrite, des réactions de spectatrices et spectateurs sur Facebook, plusieurs représentations à Riga et à Paris, la nomination de la production pour le prix du Théâtre National de Russie, le „Golden Mask“, ainsi que, enfin et surtout, le calendrier du Gogol Center à Moscou. Malgré cela, Serebrennikov se voit menacé, en cas de condamnation, d'une peine allant jusqu'à dix ans de prison.

L'assignation à résidence qui lui a été signifiée d'ici l'ouverture du procès s'avère également disproportionnée. Obligé de porter un bracelet éléctronique, interdit d'usage d'Internet et de communication par Email, il n'a l'autorisation de communiquer qu'avec des parents proches. Condamnation a priori, qui signifie, pour un des artistes russes contemporains des plus célèbres, une privation de contact et donc, de toute création.

Nous demandons au ministère public russe d'abandonner la procédure pénale contre Kirill Serebrennikov, ainsi que toute les accusations spécieuses et fallacieuses contre lui.

Nous appelons les membres de notre gouvernement à intervenir avec la plus extrême fermeté pour empêcher que Serebrennikov ne se retrouve en prison suite à la campagne de diffamation aux motifs purement politiques dont il est victime.

Les premiers signataires sont les suivants :

1.    Maren Ade (réalisatrice)

2.    Benedict Andrews (metteur en scène et réalisateur)

3.    Josef Bierbichler (acteur / auteur)

4.    Cate Blanchett (actrice)

5.    Andrea Breth (metteur en scène)

6.    Sophie Calle (artiste)

7.    Teodor Currentzis (chef d’orchestre)

8.    Lars Eidinger (acteur)

9.    Carolin Emcke (auteur / journaliste)

10.  Kristín Eysteinsdóttir (directrice artistique du Théâtre de la ville de Reykjavik)

11.  Jürgen Flimm (directeur artistique de la Staatsoper Unter den Linden)

12.  Herbert Fritsch (metteur en scène)

13.  David Harrower (auteur)

14.  Nina Hoss (actrice)

15. Elfriede Jelinek (auteur)

16.  Vladimir Jurowski (chef d'orchestre)

17.  Ulrich Khuon (directeur artistique de Deutsches Theater Berlin / président de l'Association allemande du théâtre)

18.  Barrie Kosky (directeur artistique de la Komische Oper Berlin)

19.  David Lan (directeur artistique de Young Vic London)

20.  Igor Levit (pianiste)

21. Sergei Loznitsa (réalisateur / scénariste)

22.  Joachim Lux (scénariste du Thalia Theater Hamburg / président de l’Institut international du théâtre ITI)

23.  Ari Mattthíassin (directeur artistique du Théâtre nationale d’Islande)

24.  Marius von Mayenburg (auteur / metteur en scène)

25.  Simon McBurney (metteur en scène / acteur)

26.  Sergio Moabito (dramaturge)

27.  Sergei Nevski (compositeur)

28.  Thomas Ostermeier (directeur artistique de la Schaubühne Berlin et président du Haut conseil culturel franco-allemand)

29.  Milo Rau (metteur en scène / auteur)

30.  Mark Ravenhill (auteur)

31.  Falk Richter (auteur / metteur en scène)

32.  Julian Rosefeldt (artiste vidéo)

33.  Volker Schlöndorff (réalisateur)

34.  Danis Tanović (réalisateur)

35.  Enda Walsh (auteur)

36.  Jossi Wieler (directeur artistique de l’Opéra de Stuttgart)