Les personnes autistes de France écrivent à leur Président.

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Monsieur le Président de la République,

Nous faisons partie de ces 700 000 personnes concernées par l’autisme que vous avez interpellées dans votre lettre du 2 avril 2019, journée mondiale de sensibilisation à l’autisme.

Pour que l'urgence du concret s'impose enfin, nous vous répondons aujourd'hui à ce sujet car malgré la mise en place de 4 plans autisme depuis 2005, les changements concrets apportés aux personnes autistes et à leurs familles sont largement insuffisants pour prétendre à vivre dignement et dans une société qui se doit d’être inclusive.

Le rapport de l’ONU sur le handicap en France via sa rapporteuse Madame Catalina Devandas Aguilar a notamment mis en avant, en mars 2019, le manquement de la France face à ses obligations et notamment concernant l‘autisme.

Nous ne pouvons que confirmer ce fait et nous permettons de vous rappeler ci-dessous les droits non respectés pour les personnes handicapées et notamment les personnes autistes:

♦ Droit au diagnostic dans un délai raisonnable ;
♦ Droit à un suivi et un accompagnement adapté pour une inclusion à 100% ; 
♦ Droit à l’éducation et au travail en milieu ordinaire ; 
♦ Droit au respect de nos différences de fonctionnement.

Les personnes autistes sont certes différentes mais ne sont pas déficientes. Il est donc de votre devoir de les interroger personnellement pour connaître leurs besoins et leurs difficultés. C’est avec elles que vous devez travailler à mettre en place des solutions concrètes pour améliorer grandement leur qualité de vie en France.

Elles n’attendent que ça et seraient force de propositions comme par exemple:

♦ Sensibilisation large et intelligente de l’autisme auprès du grand public, des commerçants, des administrations, des institutionnels, du corps enseignant etc. avec la mise en place d'outils tels que label/pictogramme, livret d'informations, référentiels etc. ;

♦ Mise en place d’une carte (autre que la CMI) pour toute personne autiste afin d’indiquer discrètement sa condition à une caisse de supermarché, dans une administration etc. ;

♦ Lutte réelle contre la discrimination dans le champs de l'emploi avec la nomination de délégués du Défenseur des Droits concernés par l'autisme ; 

♦ D'autres idées peuvent vous être communiquées au fur et à mesure, la liste des besoins s'allongeant au fil du temps.

Il est urgent en 2019 de prendre enfin en compte leurs demandes et recommandations directes. Qui mieux qu’une personne autiste (ou sa famille) pour vous informer de ce qu’il leur est nécessaire?

Ce changement radical dans la façon d’aborder l’autisme dans la société française est urgent car les conséquences psycho-sociales sont souvent dramatiques.

L’autisme a une incidence sur l’emploi, les finances, la santé physique et mentale, le bien-être et l’équilibre familial. Aujourd’hui plus que jamais, la détresse est abyssale.

Toutes ces personnes et familles attendent de vous ce qui n’a jamais été réalisé en France : l’Inclusion à 100% (enfants et adultes).

Vous êtes notre Président, le Président de TOUS les Français. Montrez-le-nous, nous comptons sur vous plus que jamais.

Avec toute notre détermination et notre espoir,

Nous vous prions de recevoir, Monsieur le Président de la République, nos sincères et respectueuses salutations.