Soignants: Après les bravos, enfin un salaire décent et un statut spécifique

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


Création d'une Nouvelle Bonification Indiciaire (NBI) pour les personnels de réanimation.

La crise sanitaire à laquelle nous avons fait face ces derniers mois a mis en lumière le déficit chronique de lits de réanimation, le manque de matériels ainsi que la pénurie de personnels qualifiés qu'il est aujourd'hui difficile de fidéliser à l'hôpital public.
Pourtant nous avons pu surmonter les difficultés grâce à la solidarité, le courage, le professionnalisme et le travail sans relâche des personnels soignants. La capacité des lits d'accueil en réanimation a du être doublée. Du personnel intérimaire, IADE, IBODE est venu en renfort et a été mis en difficulté face aux spécificités inhérentes aux services de réanimation (ventilation mécanique, épuration extra rénale, assistance circulatoire, échanges plasmatiques, décubitus ventral). Cela a fait apparaître le caractère irremplaçable de notre métier.

Pour toutes ces raisons et pour pouvoir encore être à la hauteur de ce que l'on nous demande, sans mettre en danger les patients et les soignants, nous voulons:

–  la création d'une NBI (Nouvelle Bonification Indiciaire) spécifique à la réanimation de 50 points
–  un accès rapide d'IPA (Infirmier de Pratiques Avancées) à la réanimation. Ces derniers pourraient former les nouveaux soignants
–  transformer notre expertise en une spécificité par le biais de la VAE (Validation des Acquis d'Expérience) ou d'une formation propre à la réanimation pour les IDE et les AS.

Les soignants des réanimations de l'hôpital Bichat dépités par la dégradation du Service Public .