Non à l'expulsion des jardins de Guinot !

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Les Jardins de Guinot, rue Guinot à Saint-Ouen, sont des jardins partagés, un coin de nature en ville. Un lieu magique, où les habitants peuvent être ensemble au vert, partager, se rencontrer, rire et dialoguer. Un lieu de vie intergénérationnel et multiculturel pour le quartier…
Pour s’y reposer au soleil, faire ses devoirs, jouer au ping-pong, lire....ou ne rien faire !
Pour proposer des événements : Vide-poussettes, marché de créateurs audoniens, concerts, lectures et  séances de cinéma en plein air, ateliers de compostage, de recyclage, échanges de graines, ateliers pour enfants…  Gratuits et ouverts à tous, dans un esprit d’ouverture, de convivialité et de partage.
Pour accueillir les événements d’autres associations, la Fabrique des Impossibles, la Fabrique documentaire,  Basilic en ville, EducEcolo, Atelier solidaire…
Pour permettre aux enseignants et enfants du groupe scolaire Michelet  de découvrir le plaisir de voir pousser ce qu’ils ont semé sur leur parcelle.
Il y a cinq ans, les habitants du quartier Debain/Michelet réunis en une association de riverains  « La bande à Guinot », ont occupé un terrain en friche, l’ont vidé, nettoyé et en ont fait ce coin de nature et d’échange, Les Jardins de Guinot. 
Les Jardins de Guinot sont aujourd’hui la seule association à revendiquer ce terrain, Le Tipi, qui souhaitait un temps y créer une projet de jardin, ayant retiré son projet.
Aujourd’hui, malgré ces succès, malgré nos demandes de rendez-vous restées sans réponse, et  malgré ses engagements de campagne en 2014, le Maire de Saint-Ouen veut expulserl’association. Il assigne Les jardins de Guinot devant le Tribunal de Grande Instance, et leur demandent 10 000 euros de dommages et intérêts, 3000 euros pour frais de justice et 1 000 euros par mois pour occupation illégale si le jugement lui est favorable.
C’est clairement une volonté de faire disparaître Les Jardins de Guinot et de punir des citoyens engagés pour la qualité de vie et la vie associative !
 
 
A Debain/Michelet, allons-nous perdre le peu d’espace vert que nous avons gagné ? Pourquoi les supprimer quand les politiques promettent d’en créer et s’engagent à reverdir la ville (1) ?
·     Nous refusons cette expulsion que nous jugeons injuste et infondée.
·     Nous demandons au Maire de Saint-Ouen de sauvegarder cet espace vert dans un quartier qui en a tant besoin, d’arrêter cette procédure inique et violente,
·     Nous proposons, comme depuis des années, au Maire de Saint-Ouen d’accepter de se mettre autour d’une table pour discuter et apprécier l’activité des Jardins et leur utilité, et travailler conjointement au développement de cette expérience associative et écologique.


 (1) Rappelons aux élus leur engagement dans le nouveau PLU, extrait :         « Le manque d’espaces verts dans la ville est largement ressenti. Il convient de s’attacher à reverdir la ville. Créer des espaces de proximité et de convivialité ».    « Le nombre d’espaces verts accessibles au public de Saint-Ouen est estimé à 13,7 ha soit près de 3,04 m2 par habitant. Ce ratio est l’un des plus faibles du département ».



Les Jardins de Guinot compte sur vous aujourd'hui

Les Jardins de Guinot a besoin de votre aide pour sa pétition “Les jardins de Guinot: Non à l'expulsion des jardins de Guinot !”. Rejoignez Les Jardins de Guinot et 1 295 signataires.