Halte à la maltraitance des transports animaliers

Halte à la maltraitance des transports animaliers

0 a signé. Prochain objectif : 150 000 !


Transport de la honte, un vrai scandale

Un odieux trafic de chiots de race est pratiqué entre certains pays de l’Est, la Slovaquie en particulier, et l’Espagne.

Les douanes ont ainsi contrôlé une camionnette avec 98 chiots de 2 ou 3 mois, ce lundi 13 juillet en cours de matinée, qui ont été pris en charge à la SPA de Mulhouse haute-Alsace. De nombreux chiots avaient péri en cours de route et ont été jetés dans la nature par le chauffeur et son coéquipier. À leur arrivée à la SPA de Mulhouse Haute-Alsace, les chiots étaient totalement déshydratés et affamés.
Pour leur plus grand malheur, sur demande des autorités, les chiots ont été remis au transporteur en fin d’après-midi, alors que certains chiots étaient dans un état de santé très précaire. Il est probable que de nombreux chiots ont encore péri durant le transport de plus de 1000 km jusqu’en Espagne, surtout par une journée torride ou la température dans la camionnette peut certainement frôler les plus de 40°, avec une ventilation relativement aléatoire et sans climatisation.
C’est avec une grande tristesse que nos salariés ont vu repartir ces pauvres animaux, pour la plupart voués à la mort.
Ce seul transporteur transfère une centaine de chiots depuis la Slovaquie jusque dans une animalerie d’Espagne tous les 15 jours ; il s’agit d’un véritable trafic dans des conditions épouvantables avec une mortalité effrayante.
D’autres trafics non identifiés à grande échelle s’effectuent très probablement, tels que le laissent supposer les contrôles douaniers effectués.

La SPA de Mulhouse Haute-Alsace se doit d’alerter l’opinion et de mettre en place une pétition en vue d’une réglementation française et européenne moins laxiste. Avec vos signatures, nous saisirons les instances législatives et le ministère de l’agriculture.

Je signe la pétition : "Halte à la maltraitance des transports animaliers".