Stop à la destruction systématique des barrages des moulins à eau

0 a signé. Prochain objectif : 500 !


Au nom de la lutte contre la pollution, les services de l’État systématisent la destruction des barrages des moulins à eau. Ils sont accusés de surinterpréter une directive européenne datant de 2000.

Au cours de l’été, un décret a relancé la colère des propriétaires d’ouvrages hydrauliques plus que centenaires.Un zèle que le gouvernement a récemment décidé d’encourager puisque, le 30 juin dernier, avant de quitter Matignon, Édouard Philippe a signé dans la plus grande discrétion un décret simplifiant les procédures administratives. Il permet à l’agence de l’eau de continuer plus facilement l’arasement des barrages, sans faire d’enquête publique ou d’étude d’impact.

Ces moulins existent depuis des siècles et leur droit d’eau a été conservé à la Révolution. On voudrait les effacer du jour au lendemain car ils empêcheraient la migration des poissons ou seraient source de pollution, c’est une vaste escroquerie, dénonce Alain Forsans, président de la Fédération française des associations de sauvegarde des moulins (FFASM).

Par ailleurs, la vision de certains écologistes qui pensent que tout ce qui est modifié par la main de l’homme doit être détruit aboutit à des erreurs et des aberrations.» Dans cette logique, un barrage construit par des castors sera conservé alors que celui bâtit par l’humain sera détruit. Cherchez l’intrus!

Source Le Monde