Déplacer le siège de l'ONU vers un pays neutre

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


LE SIÈGE DE L’ONU SUR LE SOL AMÉRICAIN, UN ANACHRONISME!

IL DOIT TROUVER PLACE DANS UN PAYS NEUTRE

 Au sortir de la 2° guerre mondiale, les États Unies, vainqueurs de l’Axe, avaient mérité l’honneur d’accueillir sur leur territoire le siège de l’ONU en raison de leur rôle majeur dans le rétablissement de la paix dans le monde. Or, les dirigeants américains sont maintenant les premiers à en bafouer les valeurs et à violer honteusement les règles du droit international.

L’ONU, une organisation de paix sur le sol d’un pays « va-t-en-guerre »

Le droit international mis en place par l’ONU au prix d’énormes sacrifices et d’âpres négociations est scandaleusement méprisé par les gouvernants américains alors qu’ils  abritent sur leur sol la seule organisation supranationale mandatée par la communauté internationale pour assurer la gouvernance des conflits internationaux, la préservation de la paix dans le monde, le respect de la souveraineté des États et la protection des droits humains…

Les décisions unilatérales prises par la puissance américaine, sans tenir compte de l’avis des Nations-Unies, ont eu un impact dramatique sur les populations civiles, des effets destructeurs sur les infrastructures de base et des répercussions dévastatrices sur les économies de bon nombre de pays. Les morts, blessés, déplacés ne se comptent plus depuis que Bush a décidé de redessiner la carte du Moyen Orient et que son successeur s’entête à réaliser ! Les dégâts matériels sont incalculables. Des décennies sont nécessaires pour tout reconstruire! 

La reconnaissance d’Al QODS comme capitale d’Israël, un mépris pour l’ONU

La décision unilatérale et partisane du président américain TRUMP reconnaissant la ville sainte d’Al QODS comme capitale d’Israël, même si juridiquement et historiquement ne repose sur aucun fondement, sème le trouble et conforte l’idée que les USA font cavalier seul pour mener la politique de leur choix.

Une telle décision n’aura d’autres effets que de raviver les vieilles rancoeurs, attiser le feu de la haine et conduire inévitablement à l’embrasement d’une région qui se trouve déjà sur un volcan en irruption par l’action active ou la neutralité passive des Américains.

La place d’un organisme de paix est dans un pays de paix

La présence de l’ONU sur le sol américain devient de facto un anachronisme qui doit être lucidement et courageusement corrigé par les chefs d’États membres de cette institution sous la houlette de son Secrétaire général.

La place normale qui échoit au siège d’une organisation planétaire qui promeut la paix telle  l’ONU est dans un pays neutre, non membre permanent du Conseil de sécurité n’ayant pas de litiges avec ses voisins, ne disposant pas d'armes nucléaires et n’ayant jamais pris part directement ou indirectement à un quelconque conflit sinon pour l’apaiser ou le régler.

Les pays scandinaves semblent représenter l’endroit le plus approprié pour accueillir une institution d’une telle dimension.

Une organisation neutre doit siéger dans un pays neutre !

La délocalisation du siège de l’ONU vers un pays neutre permettrait à l’ONU de se libérer de la pression constante des USA. Elle disposerait du recul nécessaire pour mettre en place un système de gouvernance approprié tenant compte du contexte international nouveau profondément bouleversé par l’attitude unilatérale et belliqueuse des USA. En outre, si le choix est porté sur l’Europe, ce qui paraît judicieux, l’ONU se positionnerait géographiquement dans un espace proche des lieux où la menace pour la paix dans le monde est la plus imminente, à savoir le Proche et le Moyen Orient et l’Afrique.

Déplacer le siège de l’ONU vers un pays neutre devient une nécessité impérieuse pour éviter que cette organisation mondiale conçue par la paix ne devienne à terme l’otage d’un pays dont l’économie se nourrit de guerre.

Abdelfettah MOUJAHID

Géographe, citoyen du Monde

 

 



Abdelfettah compte sur vous aujourd'hui

Abdelfettah MOUJAHID a besoin de votre aide pour sa pétition “Le Secrétaire Général de l'O.N.U: Déplacer le siège de l'ONU vers un pays neutre”. Rejoignez Abdelfettah et 902 signataires.