Le retrait de la fresque antisémite Dieudonné à Sélestat

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Dieudonné M’Bala M’Bala est considéré par certains comme étant juste un humoriste provocateur qui s’en prend à ce qui est politiquement correct, il ne fait rien de mal… Ainsi la fresque le représentant sur un mur du quartier de la Filature à Sélestat ne choque que peu de personnes.

Mais que signifie exactement cette représentation ?
Sur ce mur est mis en scène Dieudonné le doigt levé, geste reconnaissable par ses fan, qui représente une expression « Au-dessus c’est le soleil » en référence au caractère sacré de la Shoah, geste qui s’accompagne d’une mimique faciale grimaçante pour en faire une caricature de Rabbin.

Ce geste moins connu du grand public fait suite à celui, plus connu, de la quenelle qui n’est autre qu’un salut nazi inversé (main droite sur l‘épaule opposée avec le bras gauche tendue vers le bas), et à sa chanson de fin de spectacle appelée « shoananas » (représenté en image par une ananas vivante en train de brûler) qu’il fait reprendre en cœur à son public.

Si des personnes pensent qu’il s’agit simplement de liberté d’expression il faut replacer les événements dans leur contexte et comprendre que la liberté d’expression n’est pas compatible avec l’incitation à la haine que ce soit envers un peuple, une communauté, un individu.

La liberté d’expression ce n’est pas ça :
- Lors d’un de ses spectacles le 26 décembre 2008, il fait monter sur scène le négationniste Robert Faurisson et lui fait remettre un prix par un assistant déguisé en déporté portant une étoile jaune plus que visible.

- lors d’un autre spectacle du 19 mars 2013 : « J’ai dit à mon père qu’il aurait quand même pu mourir à Auschwitz, c’est plus classe et derrière y a les moyens de gratter un peu. »

- Le soir de la manifestation du 11 janvier 2015 en hommage à Charlie Hebdo, il écrivait sur son mur facebook : « Je me sens Charlie Coulibaly » en référence au preneur d'otages de l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes le 9 janvier 2015.

A rappeler qu'il a été plusieurs fois condamné pour incitation à la haine et la discrimination.

Voilà le contenu exact de ce qui est affiché dans la ville « humaniste » de Sélestat où se trouve la Bibliothèque Humaniste léguée par Beatus Rhenanus, humaniste sélestadien du 16ème siècle et ami d’Erasme qui lui-même était un humaniste.

Comme l‘a très justement rappelée Madame Caroline Reys (élue municipale et communautaire) au journal télévisé de France 3 du 17 octobre 2018 : « Quand on se revendique humaniste on fait attention à se genre de chose pour qu’il n’y ait pas de tel incohérence »

Dieudonné M’Bala M’Bala contribue donc très largement à la dangereuse banalisation de l’antisémitisme tant par ses gestes que par ses propos.
Ainsi nous demandons à Monsieur Marcel Bauer, Maire de Sélestat, le retrait immédiat de la fresque représentant Dieudonnée M’bala M’bala accomplissant un de ses gestes antisémites !



David compte sur vous aujourd'hui

David BEN NOAH a besoin de votre aide pour sa pétition “Le retrait de la fresque antisémite Dieudonné à Sélestat”. Rejoignez David et 829 signataires.