Pétition fermée

Interdisez l'extension du centre de primatologie du SILABE (Simian Laboratory Europe) et fermez le.

Cette pétition avait 1 348 signataires


Dernièrement, la Préfecture du Bas-Rhin a donné son feu vert pour l'agrandissement d'un élevage de primates déstinés à l'expérimentation scientifique. Le doublement du nombre de primates, passant de 800 à 1 600 animaux, est donc accordé.

Cette ouverture / extension est en contradiction avec la règle des 3 R (Réduction, Raffinement, Remplacement) confirmée par la Directive Européenne 2010/63/UE relative à la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques.

Les primates lémuridés, ainsi que la nouvelle famille introduite, les callithricidés, appartiennent à l'annexe I (CITES) et A (CE) et sont des espèces menacées d'extinction.

Les objéctifs scientifiques ne sont pas fiables : aucune espèce ne peut être prise comme modèle biologique pour une autre. De ce fait, le recours au modèle animal est non seulement contre-productif, mais les effets secondaires des médicaments mettent en danger la vie des citoyens et ont ainsi provoqué en France en 2013, 140 000 hospitalisations et 13 000 décès avérés (selon les informations données par l'Assurance Maladie).

De plus, en 1997, le Ministère de la Santé avait déjà rejeté un projet d'ouverture d'une structure identique et des mêmes requérants, à Holtzheim (Bas-Rhin), au motif que le primate n'est pas un modèle biomédical pour l'homme.

C'est aussi un problème éthique inacceptable car rien ne justifie d'infliger de telles souffrances à ces animaux intelligents et si proches de nous.

Toutes ces préoccupations ont d'ailleurs fait l'objet d'une "Initiative Citoyenne Européenne - stop vivisection" qui a recueilli plus de 1,2 millions de signatures.

Beaucoup de méthodes alternatives issues des progrès de la science sont à notre disposition (www.proanima.fr) et c'est dans leur développement qu'il faut mettre tous les moyens mobilisables.

L'élevage se situe tout près d'une zone de captage d'eau, ce qui peut entraîner un risque important de pollution de la nappe phréatique par les traitements vétérinaires, les matières organiques, les dechets résiduaires...

Parce qu'il y existe des risques pour notre santé : diffusion possible de nouveaux virus.

Et parce qu'on dilapide l'argent de nos impôts.



Comité scientifique compte sur vous aujourd'hui

Comité scientifique PRO ANIMA a besoin de votre aide pour sa pétition “Le Préfet de la région Alsace, Préfet du Bas-Rhin: Interdisez l'extension du centre de primatologie du SILABE (Simian Laboratory Europe) et fermez le.”. Rejoignez Comité scientifique et 1 347 signataires.