Abandonnées par les autorités publiques, les associations non agréées demandent de l'aide

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !


La CODEF, fédération représentant les associations du secteur à profit social non agréé, tire la sonnette d’alarme : abandonnées par les différents gouvernements, les associations non agréées/non reconnues plaident pour qu’on leur vienne en aide !

Après la crise, les associations non agréées pourront-elles encore offrir des services et des activités (sport, formation, animation, aide alimentaire, théâtres, stages, environnement, ruralité, tourisme, aide aux malades, musique, etc.) à la collectivité ? Rien n’est certain ! Elles remplissent pourtant quotidiennement des missions d’intérêts général et/ou collectif pour le bien de tous…

La majorité d’entre elles émanent d'initiatives citoyennes et sont fort touchées par la crise engendrée par le coronavirus COVID-19.

Sans soutien, ces associations de terrain, offrant des services essentiels, risquent tout simplement la faillite ou tout du moins de devoir licencier certains de leurs travailleurs.

Pourtant et malgré les interpellations diverses, les mesures additionnelles prises jusqu’à présent par les gouvernements dans les différents niveaux de pouvoir excluent ces ASBL.

Alors, après le confinement, qui assurera toutes ces tâches, toutes ces activités, tous ces accompagnements, tous ces soutiens ?

Pourquoi signer cette pétition ?

Ces associations font de notre société un monde plus solidaire, plus juste, plus équitable mais que fait-on aujourd’hui pour que, demain, elles soient encore là et qu’elles puissent continuer pleinement leurs activités ?  Comment pourront-elles maintenir l’emploi dans leur structure, assurer leurs activités auprès des citoyens, leurs missions en première ligne auprès de leurs bénéficiaires ?

Aidez les associations non agréées de Wallonie et de Bruxelles à maintenir leurs activités en signant et en partageant cette pétition !

Merci pour elles, merci pour leurs travailleurs, merci pour leurs volontaires, merci pour leurs bénéficiaires, merci pour vous, citoyens !