Petitioning Premier Ministre du Canada Stephen Harper and 6 others

Le gouvernement du Canada : nos anciens combattants blessés méritent un soutien à vie

82,833
Supporters

Lorsqu’un Canadien s’enrôle,  on lui promet que s’il est blessé ou tué en service, le Canada s’occupera de lui et de ses personnes à charge. Ce contrat social constitue l’obligation sacrée qui nous lie à ceux qui s’engage dans les forces armées. Nous, en tant que Canadiens, devons nous en acquitter.

En 1917, le premier ministre Robert Borden a pris cet engagement alors que des soldats canadiens s’apprêtaient à attaquer la Crête de Vimy. L’engagement a été réitéré constamment pendant près d’un siècle. Mais aujourd’hui, notre gouvernement nie l’existence d’un tel contrat social, en déclarant qu’il n’est pas lié par des engagements pris par des gouvernements précédents et en refusant d’assumer la responsabilité prise envers ceux et celles qui ont risqué leur vie pour nous.

Notre gouvernement a considérablement réduit le montant du soutien financier remis aux anciens combattants blessés, mettant ces derniers dans une situation financière extrêmement précaire. Avant 2006, les anciens combattants blessés se voyaient attribuer une pension qui allait les soutenir pendant toute leur vie.

Aujourd’hui, on leur a remis une somme forfaitaire pour leur souffrance et le gouvernement canadien se soustrait à sa responsabilité envers eux. Pour un ancien combattant gravement blessé, ceci peut signifier 40% moins d’argent que ce qu’il aurait reçu en vertu de l’ancien régime de retraite, ou même jusqu’à 90% de moins que ce que tout autre travailleur canadien recevrait s’il subissait les mêmes blessures.*

Un groupe d’anciens combattants poursuit le gouvernement canadien pour ce paiement forfaitaire remis pour invalidité, (voirhttp://equitassociety.ca/). Pour leur défense, les avocats du gouvernement font valoir que le Canada n’a aucun obligation envers les anciens combattants ni les membres en service des Forces armées canadiennes ou de la GR, au-delà de celle qu’elle a envers tout citoyen ordinaire.

Nous, en tant que citoyens, savons mieux que quiconque que ce contrat social existe et que nous sommes moralement, éthiquement, socialement et légalement lié par celui-ci pour offrir du soutien aux anciens combattants et à leurs survivants.

S.V.P. signez cette pétition pour signifier à notre gouvernement que nous devons nous occuper des personnes qui ont servi dans les forces armées canadiennes.

*http://equitassociety.ca/mission 

English version.

Letter to
Premier Ministre du Canada Stephen Harper
Equitas Society Jim Scott
Ministre des Anciens Combattants Julian Fantino
and 4 others
Ministre de la Justice et procureur général du Canada Peter MacKay
Le ministre de la Défense nationale Rob Nicholson
Le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile Steven Blaney
Leader, Conservative Party of Canada / Chef, Parti Conservateur du Canada Stephen Harper
En tant que citoyen du Canada et l'employeur ultime des Forces canadiennes, de la GRC et le gouvernement du Canada, je déclare que le contrat social avec les Forces Canadiennes et la GRC n'existe.

Ceux qui sacrifient corps, l'esprit et la vie de nos intérêts nationaux doivent être fournis compensation proportionnelle à leurs souffrances. C'est notre devoir en tant que citoyens.

Je charge par la présente vous d'abjurer et de réfuter les déclarations du gouvernement dans le recours collectif Equitas, pour confirmer définitivement le contrat entre ceux qui servent et le peuple du Canada, et à s'excuser publiquement auprès de tous les membres des Forces Canadiennes et de la GRC - ceux qui servent maintenant et les vétérans - de prétendre que leur service et de dévouement ne mérite pas une attention particulière.

Vous êtes également invité à cesser de gaspiller l'argent de nos impôts combat de nos anciens combattants en cour et de trouver appropriés - des solutions à ces questions - et en temps opportun. Nos anciens combattants ont tout donné pour le Canada. Canada ne peut pas faire moins pour eux.