Laissez-les faire la manche dans les couloirs du métro (Lille)

0 a signé. Allez jusqu'à 35 000 !


Ils sont nombreux à faire la manche dans les couloirs du métro, à Lille Flandres notamment. Invisibles aux yeux des passants, bien souvent, ils n'interpellent personne, prennent juste les pièces qu'on leur donne.

Pourtant, de manière quasi quotidienne, Transpole s'octroie le droit de verbaliser des personnes SDF qui souhaitent juste rester au chaud (ou à l'ombre en été) pendant qu'ils font la manche. Ils poussent dehors des hommes et des femmes dont le lieu habituel de manche n'est pas la rue, avec des conséquences lourdes sont leur quotidien : risque de conflits avec d'autres SDF, perte des "donateurs" habituels, voire problèmes de santé.

Au delà de l'iniquité du geste, c'est aussi son absurdité qui frappe. Est-il censé de donner à une personne sans revenu, vivant à la rue, des amendes de 200€ qu'il ou elle ne pourra jamais payer ? Et ce tous les jours ? Est-il normal de s'en prendre à celles et ceux qui se taisent pour tenter de survivre, en fermant les yeux sur les bagarres, le harcèlement voire les agressions sexuelles et les trafics, bien plus nombreux dans les couloirs du métro ?

Pour cette raison, nous avons décidé de lancer cette pétition, que nous présenterons à l'agence Transpole et à la mairie de Lille.

Nous voulons que les personnes sans abri puissent faire la manche dans les couloirs du métro sans être mis dehors, si ils respectent comme tou-te-s les usager-e-s les règles de base : ne pas être en plein milieu d'un passage, ne pas interpeler les passant-e-s de manière agressive... Règles qu'ils respectent, pour la plupart. Nous demandons que les agent-e-s Transpole se focalisent sur les réels problèmes, ceux liés l'insécurité dans les transports, plutôt que de s'en prendre, en groupe, à des personnes qui ne font rien d'illégal.

Pour cela, nous avons besoin de vos signatures.



Mathilde compte sur vous aujourd'hui

Mathilde BERG a besoin de votre aide pour sa pétition “Laissez-leur faire la manche dans les couloirs du métro”. Rejoignez Mathilde et 31 553 signataires.