Petition Closed

La vérité sur le réseau pédophile de Zandvoort et la réouverture d'une enquête. Pour la condamnation des pédophiles et une Just

                                    Bonjour à toutes et à tous,

 

      Vous vous demandez sans doute de quoi il s'agit lorsque je parle du réseau pédophile Zandvoort et pourquoi vous n'avez jamais entendu parler de ce réseau. Afin de répondre à toutes vos questions, je vous conseille VIVEMENT de visionner le reportage de Karl Zéro sur le sujet:

http://www.youtube.com/watch?v=z4Y0kLc346Y&feature=share

Voici également un autre reportage, tout aussi édifiant, qui traite d'une autre affaire de réseau pédophile français (mais également de mise à mort d'enfants) dans lequel des membres "respectables" de notre société (juges, avocats, politiciens...) seraient impliqués:

http://www.youtube.com/watch?v=__HyjOpwNzI

      Il faut ABSOLUMENT que la lumière soit faite sur ces différentes affaires. Les enfants doivent être protégés de ce genre d'atrocités, peu importe l'échelle sociale sur laquelle se trouvent les auteurs de telles barbaries. Je m'interroge aujourd'hui sur la neutralité de la Justice française qui reste sourde/inerte face à de telles affaires. Nous sommes en 2013 et je refuse que de tels actes puissent encore être perpétrées en toute impunité.

Beaucoup de personnes (journalistes, membres présumés du réseau, membres d'association de défense des victimes...) ayant voulu faire la lumière sur ces réseaux pédophiles ont soit été assassinées, emprisonnées (comme Marcel Vervloesem) ou ont mystérieusement disparu...

J'ai bien conscience que les pétitions internet n'ont aucune valeur juridique mais je pense qu'il serait possible d'alerter les médias si nous réussissons à regrouper suffisamment de signatures.

Je m'appelle Pauline TONNEAU, j'ai 26 ans, je suis une simple citoyenne française qui demande à la Justice de son pays d'ouvrir une véritable enquête sur ces différentes affaires.

Je refuse que les auteurs de ces crimes restent impunis,

Je refuse qu'en 2013, nous ne soyons pas en capacité de protéger ces enfants,

Je refuse d'être gouvernée par des barbares ou des violeurs d'enfants,

Je refuse de baisser les bras face à toute cette violence,

Car celui qui laisse prolonger une injustice, ouvre la voie à la suivante.

Que justice soit faite ! Taire ce sujet alors que des éléments permettent d'ouvrir une enquête, tels que des enlèvements d'enfants, est un manquement aux fonctions de l'autorité. Rappelons que nos états sont soumis à l'application de la CESDH (Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l'Homme et des Libertés Fondamentales) et au respect effectif des valeurs qu'elle défend dont (entre autres) le droit à la vie et le bannissement de la torture et des traitements inhumains ou dégradants... Ne pas appliquer ces valeurs démontre une volonté manifeste de nos institutions à ne pas reconnaître la barbarie des faits dénoncés et à marginaliser les personnes qui s'en indignent. Sauvons ces enfants ! Ils pourraient être les vôtres. Nous devons tous nous sentir concernés et nous mobiliser face aux inqualifiables sévices dont ces enfants sont victimes. Nous devons faire bouger les choses. Ensemble ! La justice est égale devant tous, pour tous. Et comme le disait Blaise Pascal : "Que la justice soit forte et que la force soit juste". Messieurs les procureurs, magistrats, représentants de l'autorité, vous avez le pouvoir et le devoir de brandir l'étendard de la justice en combattant ces crimes odieux, quelle qu'en soit la difficulté, quelles que soient les machinations élaborées pour vous déstabiliser et vous empêcher d'agir. Céder aux menaces, au chantage et à la peur serait trahir les serments que vous avez prêtés de défendre et de protéger les enfants de la République

   Je souhaite que l'ensemble des citoyens français puissent être informés sur ces différentes affaires.

   Nous avons besoin de signatures, mais nous avons surtout besoin que ce message soit relayé le plus possible (via les réseaux sociaux, les médias...). N'hésitez pas à faire connaître cette pétition si tout comme moi, vous refusez que de tels actes puissent encore être perpétrés en toute impunité dans notre pays.

N'hésitez pas non plus à faire des recherches sur d'autres affaires similaires et à vous forger votre propre opinion. Faites moi parvenir d'autres liens qui vous paraissent intéressant à ce sujet, je les publierais dans cette pétition.

IL FAUT FAIRE BOUGER LES CHOSES!!

En tant que citoyens français, c'est notre droit le plus légitime.

D'avance merci...

 

Pauline TONNEAU

 

--> Liste des personnes "disparues":

- Marcel Vevloesem: Il a dénoncé en Belgique un réseau de pédophilie lié à des autres affaires connues (Dutroux et peut être Marion), mais devant son acharnement qui commençait de toucher à des personnages hauts placés, il a été mis en détention en prison dans des conditions scandaleuses, privé de soins alors qu’il est malade.

- Gina Bernaer: quarante et un ans, travailleuse sociale, a fait parvenir au Cide (Comité international pour la dignité de l’enfant) à Lausanne, en Suisse, une copie du cédérom de Gerrit Ulrich. Elle a également révélé avoir mis la main sur une cassette de snuff-movie, un film sans trucages, au cours duquel la petite victime est mise à mort. Le Cide ne recevra jamais cette vidéo. Gina Bernaer est morte. Un accident de voiture dans la nuit du samedi 14 novembre 1998, à quatre kilomètres de son domicile. On n’a relevé aucune trace de freinage avant l’impact du véhicule contre un pont. Dossier classé sans suite.

- Stan Maillaud: Le 22 septembre 2012, Christian Maillaud (alias "Stan"), ancien gendarme, avait été contrôlé par la gendarmerie à Bolandoz, vers Amancey, avant de prendre la poudre d’escampette. L’homme de 45 ans est en effet recherché depuis sa condamnation à un an de prison pour "soustraction d’enfants", en 2009 par le tribunal de Perpignan. D’après ses proches, celui qu’on surnomme le "Zorro blanc" en raison du rôle de justicier qu’il se donne, se trouvait sur le plateau d’Amancey pour démanteler un réseau satanique pédophile, après être entré en contact avec une jeune femme victime de viol. Il ne fait confiance ni aux forces de l’ordre, ni à la justice et assure voler au secours des mères auxquelles on enlève la garde de leurs enfants et traquer les réseaux pédophiles. Mais de vraies investigations ont été menées par la gendarmerie du Doubs pendant plusieurs mois. L’enquête conclue à un "pur fantasme" et le parquet de Besançon a classé l’affaire sans suite le 15 avril 2013.

- Janeet Seemann: Janett vient d’annoncer sa libération, après trois mois d’une prison scandaleuse et injustifiée. Alors que son compagnon Stan Maillaud vient de terminer la rédaction de son ouvrage, depuis le maquis dans lequel il a établi son quartier général, les collectifs européens pourront enfin lui dresser le rapport de tout ce qui a été secrètement entrepris et réalisé durant son incarcération.
Depuis, les mots d’ordre de Janett à Amancey ont été parfaitement suivis : les militants actifs ont quitté les écrans, ils ont entrepris des contacts secrets et des plans d’action communs, et ils se sont secrètement constitués en syndicat des collectifs européens. Seuls quelques-uns se sont escrimés à assurer l’arrière-garde sur Facebook, alors que des divisions blindées progressaient à toute allure dans le silence.

 

--> Voici d'autres liens qui pourraient vous intéresser sur le sujet:

- Enquete menée par Stan Maillaud et Janeet Seemann: "Les réseaux de l'horreur": http://www.youtube.com/watch?v=TFdJlAjL5xI

Ces deux personnes ont été inquiétées pr la Justice suite à la diffusion de cette enquête.

 

- Articles relatant différents faits d'abus sexuels sur enfants (impliquant notamment des Juges pour enfants):

http://denidejustice.wordpress.com/category/b-19-magistrats-pedophiles/

- Mensonges sur l'affaire DUTROUX, "Les inimaginables tortures corporelles de Julie et Mélissa": http://www.wikistrike.com/article-exclusif-dutroux-les-inimaginables-tortures-corporelles-de-julie-et-de-melissa-111148061.html

- Discours de Laurent LOUIS au parlement Belge:
http://www.youtube.com/watch?v=CJUGcSP4We4

- Thierry Lévy nous fait un plaidoyer pro-pédophilie à la télévision: http://www.youtube.com/watch?v=yi7XPB3fc3c


- Reportage tf1 sur le sujet: http://www.youtube.com/watch?v=kpQnNsdk-58



Article sur l'affaire Zandvoort:

(Article de Christophe Guerra tiré de: http://christopheguerra.webnode.fr/products/fichiers-zandvoort-limpunite-absolue-de-la-haute-pedophilie/ )

Des dizaines de milliers d'images de viols et de tortures d'enfants, toutes plus abominables les unes que les autres. Les "fichiers de l'horreur" de Zandvoort, qui ressurgissent frequemment dans plusieurs affaires pédocriminelles aux quatre coin de l'Europe (Emile Louis, Marc Dutroux...), scellent certainement le plus gros scandale judisciaire de l'histoire.



Une pieuvre, infâme, aux milles tentacules. Voilà ce qui dort depuis quinze ans dans les archives de la justice. Des enfants, parfois même des nourrissons, violés, suppliciés avec des fers à repasser et des électrodes. Des mises à mort filmées. Cent mille images et vidéos d'une atrocité sans nom. Voilà ce qui a été retrouvé, en 1998, chez Gerrit Ulrich. Tout était planqué sous le plancher de son appartement de Zandvoort, près d'Amsterdam. C'est Marcel Vevloesem, un détective privé belge, qui est remonté jusqu'à lui après neuf ans d'investigations acharnées. Avec son association Morkhoven, Vevloesem enquêtait sur un refuge pour adolescents fugueurs de Temse, en Belgique. L'établissement alimentait une filière de pornographie infantile implantée au Portugal. Un dénommé Van der Plancken, identifié sur l'une des cassettes, a dénoncé Ulrich. Ce dernier a fourni la totalité des disques au détective avant d'être assassiné en Italie. Pour la justice néerlandaise, ce meurtre a justifié la clôture pure et simple du dossier. Pourtant, à partir d'un seul cd-rom, la police hollandaise a pu réaliser un repertoire photographique colossal. 578 victimes, 17 bourreaux. Pas vraiment les trophées d'un pervers solitaire. Thèse absurde, d'ailleurs contredite par la découverte d'autres documents perquisitionnés à Zandvoort. Ils prouvent l'existence de tractations régulières avec des yachts transnationaux et de grandes banques européennes.Tout cela aurait du justifier l'ordonnance d'une instruction hors-norme. Mais rien. " Il n'y a pas de réseau" répond la justice hollandaise en avril 1999.

 

Le bout de la queue d'un dragon

La même année, Marcel Vevloesem remet les fichiers aux autorités belges et françaises. "Aucun lien entre l'affaire Temse-Madere et les fichiers de Zandvoort" se bute le procureur belge de Turnhout. "Je n'ai pas connaissance de ces cd-roms" prétend Elisabeth Guigou, la garde des sceaux de l'époque. En 2003, la Cour d'Appel de Paris prononce un non-lieu. La presse française, plus inquiétant, n'en parle pas. A quelques exceptions près. Serge Garde, dans un article daté du 24 février 2000, signe dans l'Humanité une double-page sur le scandale. Karl Zero lui dédie un documentaire de 90 minutes. Une confrère du Figaro relaie timidement. Mais c'est tout. Aucun grand quotidien n'embraye. C'est incroyable. Ou bien suspect. Jonh Hodgkinson, journaliste indépendant, consacre dix huit-pages à déméler toutes les ramifications de Zandvoort. Son article, consultable sur le site Pedopolis, est sidérant. Certains enfants du réseau hollandais sont des martyrs connus. Katrien de Cuyper, victime de Marc Dutroux. Véronique Liaigre, victime du réseau pédophile d'Angers. Les visages de quatre des disparues de l'Yonne sont aussi identifiés. Même Jean-Pierre Rosenczweig, mitterandien compromis dans l'affaire du "Coral", apparait parmi les tortionnaires photographiés. Là encore, aucun croisement de dossier n'est entrepris. Le réseau n'existe pas. C'est un fantasme de journalistes. Point final.

 

Faire taire à tout prix

Ce fantasme absurde, formulons-le en une phrase. Le réseau pédocriminel de Zandvoort implique des membres puissants, dans la haute-société et les institutions. Ils préservent leur impunité par tous les moyens nécessaires. Le meurtre. Gerrit Ulrich, l'homme par qui le scandale arrive, est mort pour avoir brisé ce silence. Comme Gina Bearer, une activiste proche de Vevloesem. C'est elle qui avait remis l'un des disques à Serge Garde. Elle s'apprétait à alerter la Convention Internationale des Droits de l'Enfant (Cide). Son véhicule s' encastre contre un pont avant qu'elle n'en ait le temps. On ne relève aucune trace de freinage. Son corps ne sera jamais autopsié. L'adjudant Jambert lui aussi ne parlera plus. Le gendarme avait démontré qu' Emile Louis, le meurtrier violeur du pays yonnais, travaillait pour la branche sadomasochiste du milieu proxénète auxerrois. Son rapport accablant disparait comme par magie. L'officier est retrouvé séché de deux balles dans la tête. L'instruction conclut au suicide. L'affaire Marc Dutroux, nous l'avons évoqué, mène elle aussi tout droit à Zandvoort. Pas moins de trente témoins décèdent dans des circonstances suspectes. Michel Nihoul, un notable organisateur de parties fines, était en contact permanent avec le "démon belge". Il ne sera jamais inquiété. Le juge Connerotte, qui creusait la piste d'un réseau, sera dessaisi du dossier. Régina Louf, entendue par le magistrat, incriminait Nihoul et...Gerrit Ulrich. Les experts psychiatres la diagnostiqueront folle. Vevloesem, rongé par un cancer de l'estomac, prend lui quatre ans de prison ferme pour viol. En détention, son dossier médical est "confondu" avec un autre. La surcharge médicamenteuse qu'on lui administre manque de le tuer. Il n'est plus qu'un légume en geôle. Ce ne sont peut-être que des coincidences, mais ça fait tout de même beaucoup.

 

 

Une pédocriminalité d'élite

Sexe, drogue, corruption: les suspicions ne manquent pas à l'égard des puissants. Dans l'echelle des excès, la pédophilie constituerait en quelque sorte la dernière marche. La plus risquée aussi. Pour Serge Garde, elle est aujourd'hui "la seule pratique sexuelle qui permette de tenir les hommes de pouvoir". C'est peut-être pourquoi chaque procédure liée à Zandvoort s'est terminée en queue de poisson.. Alain Soral n'hésite pas à parler d'une "pédocriminalité d'élite de réseau". Dans l'un de ses entretiens mensuels, l'essayiste cible une haute clientèle "pour qui violer des enfants en bas-âge constitue un privilège de caste". Bien évidemment, l'abus sexuel de mineurs n'est pas proprement une activité de riches. Emile Louis était chauffeur de bus, Dutroux volait des voitures. Mais leurs commanditaires, eux, sont nécessairement d'un autre calibre. Certains, comme Georges Morand, prêtre au diocèse parisien, savent à quel point. Le 26 décembre dernier, sur France Culture, il raconte. "J'ai accompagné des personnes qui ont été la proie de groupuscules satanistes redoutables qui pratiquent des messes noires" souffle t-il dans un silence de tombe. "Ils agissent sous le couvert de personnalités qui tiennent des postes clés dans la politique, la magistrature, la finance et hélas, dans le monde ecclésiastique". Ce n'est pas le délire d'un homme. L'élite pédocriminelle est une réalité dont nous n'apercevons jamais que les bribes. Jimmy Savile en Grande-Bretagne, ami intime de la famille royale. Jack Lang en France, devenu ministre. Des personnes insoupçonnables. Voilà le terrible spectre en filigramme derrière Zandvoort. Que l'on ne nous dise pas que tout ceci n'est qu'un fantasme de journaliste. Ni que l'on fait tout pour traquer les monstres.

This petition was delivered to:
  • Ministre de la justice
    Christiane Taubira
  • 3ème oeil production
  • Parlementaire Belge
    Laurent LOUIS
  • Journaliste pour le journal Charlie Hebdo
    Gérard Biard
  • Rédacteur pour le Journal Charlie Hebdo
    Laurent Leger
  • Association
    Terre des hommes
  • Journal
    L'humanité
  • Association
    ACPE
  • Presse
    Fondation Scelles
  • Presse
    Fondation Scelles
  • Association de défense des enfants victimes
    Action Innocence
  • Défense des enfants international
    DEI France
  • Innocence en Danger
    Homayra Sellier
  • Association L'Ange Bleu
    Latifa BENNARI
  • A.V.P.E, Association de protection de l'enfance
    Directeur/Directrice A.V.P.E
  • Journaliste
    Laurence Benneux
  • Journalisme/information du public
    Médiapart
  • Association
    Les amis de Stan Maillaud
  • Journaliste d'enquête
    Philippe Broussard.
  • Média
    Droit fondamental
  • Média
    Alter Info
  • Organisation des Nations Unies
    UNESCO (Organisation des Nations Unies)


Pauline TONNEAU started this petition with a single signature, and now has 10,324 supporters. Start a petition today to change something you care about.