LA SAULAIE : un quartier dit "prioritaire" laissé à l'abandon

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


https://www.facebook.com/FranceInsoumiseOullins/                                        

                                          LETTRE PÉTITION

Mesdames, Messieurs,

Nous souhaitons ici vous faire part de la situation dégradée du quartier La Saulaie à Oullins. Ce quartier dit « prioritaire » est en réalité laissé à l’abandon. Depuis 25 ans il n’y a eu aucune amélioration. Le projet d’aménagement de la ZAC ne saurait tout régler à lui seul. Dans son état actuel il nous semble ne pas prendre en compte la nécessité de fusion avec le reste du quartier. De plus, face à une échéance de fin de travaux à plusieurs années, des mesures immédiates doivent être prises pour sauver le quartier.

Pour rappel, depuis que La Saulaie est « zone prioritaire », elle a perdu :

- son école primaire
- les bureaux du Pôle Emploi
- les services de la Protection Maternelle et Infantile (PMI)
- le passage des Bus qui animaient l’avenue Jean Jaurès. Plus aucun bus ne
  passe sur cette portion de l’avenue pourtant essentielle à la vie du quartier
  pour relier le square Jean Jaurès et la place Kellermann.
- le trottoir impair de la rue Pierre Semard, neutralisé, la plupart des
  immeubles étant murés, abandonnés.
- de nombreux commerces : pâtisserie, boulangerie, coiffeur, électroménager,
boucherie, épicerie, restaurant, etc…

Les habitants ont défendu le retour d’un bus sur l’avenue Jean Jaurès : cela leur a été refusé. Pour le Sytral, la desserte d’un quartier prioritaire ne semblait pas mériter quelques minutes supplémentaires de trajet. Il est vrai que le carrefour “avenue Jean Jaurès – avenue des Saules” est mal conçu et qu’un bus ne peut le négocier pour rejoindre le pôle multimodal du métro. Une modification du terre-plein central est cependant possible pour remédier à cette difficulté.

L’association des commerçants a adressé au maire en novembre 2016 un courrier de propositions pour soutenir l’activité économique du quartier : elle n’a reçu aucune réponse à ce jour.

Un fléchage des activités a aussi été demandé ainsi que du stationnement balisé pour la clientèle de passage : seules quelques étiquettes dérisoires et presque invisibles ont été obtenues et rien n’a été fait pour le stationnement.

Mesdames et Messieurs, il y a urgence : l’activité économique du quartier s’effondre malgré la reprise annoncée de partout. Après avoir lutté pendant des années, les derniers commerces actifs et la pharmacie sont menacés de fermeture définitive. Sans action immédiate, il n’y aura bientôt plus de commerces ni de services de proximité pour le quartier de La Saulaie. Est-ce cela que recherchent la Mairie, la Métropole et le Sytral : laisser dépérir l’ancien quartier ? Veut-on privilégier la seule ZAC et compter sur le temps et le bon vouloir des investisseurs privés pour le reste ? Veut-on éliminer des habitants considérés soudain comme des citoyens de seconde zone pour remplacer les classes dites populaires par des catégories « supérieures » ?

Face à cette ugence, nous proposons cinq mesures immédiates et indispensables :

1. Porter secours aux commerces et services : pour conserver une activité de proximité indispensable à la vie sociale il faut travailler à un fléchage précis des activités et des cheminements et proposer des solutions de stationnement aux clients de passage. Il faut aussi prévoir des actions d’aide à l’entretien des façades.

2. Faire revenir le bus sur l’avenue Jean Jaurès: le Sytral doit assurer sa mission de service public pour soutenir un quartier classé Zone Prioritaire de la politique de la ville, et desservir la place Kellerman et le square Jean Jaurès en animant l’avenue Jean Jaurès.

3. Impulser des actions fortes de rénovation des logements anciens, sociaux et privés, et innover des opérations ponctuelles sur la rue Pierre Semard en anticipant sur la démarche de ZAC.

4. Prévoir le retour de services utiles à l’activité économique du quartier et à sa population : point poste, distributeur bancaire, pôle de Protection Maternelle et Infantile, Maison de Santé, etc.

5. Communiquer sur l’avenir et la ZAC : les façades commerciales abandonnées de l’avenue Jean Jaurès et de la rue Pierre Semard peuvent être mises à profit pour réaliser des œuvres de communication sur le quartier, son histoire et son avenir dans la ZAC. Cela participerait à redonner une image positive du quartier, de l’espoir aux habitants et confiance aux investisseurs qui utilisent ces axes essentiels à la vie des habitants de la Saulaie.

La fusion du quartier historique de la Saulaie et de la ZAC est l’une des conditions de la réussite du projet.

L’aménagement de la ZAC ne peut se concevoir que pour construire un lien entre le centre d’Oullins, la Saulaie historique et les berges du Rhône bientôt libérées de l’A7 et bordées par une voie verte. Les constructions de la ZAC ne peuvent former une forteresse isolée dans sa splendeur idéale, fut-elle écologique et durable. La hauteur des bâtiments, l’ouverture des voies de circulation, les équipements doivent permettre la cohésion avec l’ancien quartier et faciliter les circulations à travers celui-ci vers les berges et l’avenue Jean Jaurès, axe historique de passage entre la confluence et le sud de l’agglomération lyonnaise. Ce lien avec le voisinage et cette synergie est indispensable sur le plan social comme sur le plan économique. Il est en effet illusoire de croire que des services et commerces de proximité pourraient se développer durablement sur le seul potentiel de 850 logements.

Forts de ces constats et avec l’appui des nombreux signataires de cette pétition, nous demandons la prise en compte de nos remarques et propositions. Nous nous tenons à votre disposition pour les étudier et les développer ensemble dans l’intérêt du quartier et de ses habitants.

Pour le groupe France Insoumise d'Oullins

Bernard Giudicelli



France Insoumise - Groupe d'Action d'Oullins compte sur vous aujourd'hui

France Insoumise - Groupe d'Action d'Oullins a besoin de votre aide pour sa pétition “LA SAULAIE : un quartier dit "prioritaire" laissé à l'abandon”. Rejoignez France Insoumise - Groupe d'Action d'Oullins et 47 signataires.