Petition Closed

Marseille est un des 15 points noirs de l'Europe en matière de pollution de l'air. Marseille où cette pollution est responsable de 200 morts par an et où les marseillais perdent 8 mois d'espérance de vie.

Dans ce contexte, le projet autoroutier urbain L2 offre une opportunité rêvée d'épurer l'air pollué généré par les 120 000 véhicules qui y circuleront chaque jour, notamment en captant les polluants concentrés dans le tunnel de Montolivet, le plus long tunnel de cette future autoroute urbaine.

Pourtant, et en totale contradiction avec le Plan de Protection de l'Atmosphère et les recommandations de l'ADEME, le Ministre ne prévoit pas d'imposer à l'entreprise Bouygues, en charge du projet autoroutier, de traiter par filtration cette pollution.

Pourquoi rejeter dans l'atmosphère marseillais un air chargé de particules mortelles, sans les avoir éliminées au préalable par un système de filtration, et aller à l'encontre des normes légales ?

Depuis maintenant 3 ans, notre Collectif  - Collectif Anti Nuisances L2 (CANL2)-  dialogue, argumente et maintenant se bat pour la maîtrise des nuisances qui seront générées par  la future autoroute urbaine L2 : respect des lois environnementales, respect de la concertation…

Concertation: une pratique imposée par la loi mais non respectée, qui se limite à de la Communication avec une grande part de dissimulation. Le simple rappel à la loi aurait dû suffire à satisfaire nos exigences.

Nous avons donc décidé de solliciter votre soutien afin de mettre un coup d'arrêt aux décisions irresponsables et lourdes de conséquences sanitaires et économiques.

En effet, non seulement l'air des marseillais ne sera pas épuré et mettra leur santé en danger,mais en plus la France devra payer des pénalités à l'Europe si elle ne respecte pas les normes européennes en matière de qualité de l'air, soit 11 millions d'€ d'amendes et de pénalités par an. Normes hélas fréquemment dépassées puisque rien que pour Marseille entre janvier et septembre 2013, le seuil d'alerte a été dépassé 29 fois.

Aidez-nous et aidez Marseille par votre soutien citoyen afin que nos politiques fassent pression sur l'Etat et que les élus qui s'engagent se sentent soutenus à leur tour et donc pour que l'air de Marseille soit purifié.

Exigez avec nous :

 - Que l'Etat ordonne à Bouygues de traiter, par une filtration, l'air vicié des tunnels, avec une réelle prise en compte des têtes de tunnel (c'est en effet là que la pollution sera  concentrée).

 - Que l'Etat mette en place une station fixe de mesure des polluants, indépendante de Bouygues. 

Letter to
Ministre de l’Écologie Philippe Martin
Ministre chargé des transports Frédéric Cuvillier
Préfet des Bouches du Rhône Michel Cadot
Pétition adressée à :

Frédéric CUVILLIER, Ministre délégué chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche
Philippe MARTIN, Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l'Energie
Jean-Marc AYRAULT, Premier Ministre
Michel CADOT, Préfet des Bouches du Rhône

Messieurs les Représentants de l’Etat,
Etant décisionnaires des conditions, mises en œuvre ou non, quant à la filtration de l’air vicié produit par la future L2, projet d'autoroute urbaine A507 à Marseille, vous ne pouvez méconnaitre nos demandes très précises, très argumentées et abondamment relayées par de nombreux élus locaux, toutes tendances confondues et dont nous avons copies des courriers.

Aussi, avons-nous été surpris de l’apparente méconnaissance du sujet qui transparaît dans le courrier que Monsieur le Ministre Frédéric CUVILLIER a adressé à nos élus le 05 septembre 2013.

Pour ne reprendre qu’un seul des points litigieux, Monsieur le Ministre chargé des Transports fait référence à l’Etude Air Santé de 2010, étude que son administration, la DREAL, a reconnu obsolète le 20 juin 2013 en réunion CANL2/AirPaca /DREAL et ce en raison notamment d’une valeur prévisionnelle anormalement optimiste. A noter que la DREAL a refusé de nous communiquer le détail de cette étude qui, même dans ces conditions, se révèle alarmante, révélant à cet égard, les limites de la « concertation ».


Et donc, souffrez que le Collectif Anti-Nuisances L2 vous rappelle publiquement par le biais d’ Internet nos demandes en faveur de la Santé Publique:

- Que l’Etat ordonne au titulaire du contrat de Partenariat Public Privé de la L2 d'épurer par filtration, l’air vicié du tunnel de Montolivet, conformément à l'Action 10 du Plan de Protection de l'Atmosphère (PPA13), de la Note d'Opportunité de l'ADEME et dans le respect des lois actuelles et à venir, comme spécifié au Cahier des Charges.

- Que l’Etat mette en place une station fixe de mesure des polluants PM 2,5 à la sortie sud Kaddouz, gérée par AirPaca et donc indépendamment du titulaire et ce avant la mise en service de la L2, afin d’établir un « Point Zéro ».

Messieurs les Représentants de l’Etat, vous avez autorité pour que le PPA 13 soit réellement appliqué et donc de prendre les mesures immédiates pour sa mise en œuvre effective.
Nous souhaitons que votre diligence réponde à la gravité de la situation.


Cordialement,
[Votre nom]