La réforme du Bac 2021 et du lycée ne doit pas sacrifier les sciences

0 a signé. Allez jusqu'à 15 000 !


Les annonces du ministre de l’Éducation nationale en février 2018, sur la réforme du baccalauréat et du lycée, préfigurent un nouvel affaiblissement de la formation scientifique dans notre pays, pour les futur·e·s scientifiques comme pour les citoyen·ne·s dans leur ensemble.

Les représentants de la communauté scientifique et éducative ont alerté le ministre de l’Éducation nationale dans une lettre ouverte, le 13 mars 2018, signée par 13 organisations.

Les signataires de la présente pétition soutiennent cette lettre ouverte qui réclame au minimum trois "ajustements cruciaux pour mieux répondre aux besoins de formation scientifique de notre pays" :

1.   Dans le « socle de culture commune » au baccalauréat, l’enseignement des « humanités scientifiques et numériques » doit comprendre un enseignement scientifique assumé comme tel (en mathématiques, physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre et informatique). La place des sciences ne peut pas se limiter aux 2 heures annoncées et nécessite 4 heures dans l’horaire hebdomadaire. Les programmes de cet enseignement scientifique devront être définis clairement dans les différents champs disciplinaires et déclinés différemment suivant les spécialités choisies.

2.  L’offre d’enseignements facultatifs en Terminale doit être élargie aux enseignements scientifiques suivants : informatique, physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre. Une telle offre variée d'enseignements complémentaires scientifiques permettra aux parcours des élèves d’être en cohérence avec l’évolution actuelle de la plupart des métiers scientifiques.

3. Un enseignement facultatif de mathématiques doit être proposé en classe de première aux élèves souhaitant consolider ou tester leur goût et leur capacité à suivre un enseignement de mathématiques pour une poursuite d’étude scientifique.


Par ailleurs, suite à la publication des projets de décrets définissant la nature des épreuves et leurs coefficients aux baccalauréats des séries technologiques, nous réclamons que soient publiés rapidement les horaires hebdomadaires prévus pour les divers enseignements scientifiques correspondants.

Cette pétition est soutenue par les associations :
ADIREM (Assemblée des Directeurs d'IREM)
APBG
(Association des Professeurs de Biologie et Géologie)
APMEP
(Association des Professeurs de Mathématiques de l'Enseignement Public)
SIF (Société Informatique de France)
SMAI (Société de Mathématiques Appliquées et Industrielles)
UdPPC (Union des Professeurs de Physique et de Chimie)
UPA (Union des professeurs des classes préparatoires aux grandes écoles agronomiques, biologiques, géologiques et vétérinaires)
UPS (Union des Professeurs de classes préparatoires Scientifiques)



Union des Professeurs de Physique et de Chimie compte sur vous aujourd'hui

Union des Professeurs de Physique et de Chimie a besoin de votre aide pour sa pétition “La réforme du Bac 2021 et du lycée ne doit pas sacrifier les sciences”. Rejoignez Union des Professeurs de Physique et de Chimie et 12 939 signataires.