Pétition fermée

NON à la fermeture de la caserne des Pompiers de Chaux

Cette pétition avait 164 signataires


Ce n’est plus un projet à l’étude, la décision a été prise par le conseil départemental et le SDIS (service départemental d’incendie et de secours) : le centre d’intervention et de secours (CIS) de Chaux-Orchamps est dans les tuyaux. Sa construction doit démarrer en 2018, sur la commune de Ranchot, pour un coût estimé à 680 000 euros HT. « Le 11 juillet, on va tous poser nos bippers » « La question n’est pas de savoir combien ça va coûter, mais comment on est efficace » s’interroge le maire de Salans, venu à une réunion de crise des pompiers à la caserne de Fraisans, mercredi soir. « Comme on est là », la réponse d’Alexandre Bole, adjudant et chef du CI de Chaux a fusé. « Et le 11 juillet on va tous poser nos bippers » poursuit-il, en faisant allusion à une visite prochaine de sa hiérarchie. Le centre construit en 2005, sera fini de payer en 2019. Le problème, en déménageant à Ranchot, pour la plupart de ses hommes résidant à Fraisans et aux alentours, est l’allongement du temps d’intervention. Une donnée qui a conduit le maire de Fraisans, présent lui aussi, à faire l’essai depuis Courtefontaine. « Il faut 10 à 15 minutes pour aller à Ranchot » a-t-il constaté. Alexandre Bole prédit jusqu’à une demi-heure de délai total d’intervention, alors que le territoire de Jura nord est en passe de compter 12 000 habitants, avec les nouvelles communes intégrées prochainement. Un Sapeur-pompier volontaire depuis 1999, craint qu’à cause du trajet plus long, il arrive un jour un accident. Malgré ses cinq travées et 40 à 60 pompiers, le futur centre de Chaux-Orchamps ne disposerait en outre que d’un véhicule de secours à victime (VSAV) et un fourgon-pompe tonne (FPT). Alors qu’Orchamps et Chaux disposent à l’heure actuelle chacun d’un FPT, les pompiers craignent que ces moyens en moins viennent aussi à manquer. Pour eux, le choix de ne pas réhabiliter la caserne d’Orchamps devenue vétuste, et, dans le cadre du regroupement, faire disparaître le CIS de Chaux, n’est pas le bon choix et va à l’encontre de l’intérêt des habitants.


Non à la fermeture de la caserne des Pompiers de Chaux compte sur vous aujourd'hui

Non à la fermeture de la caserne des Pompiers de Chaux a besoin de votre aide pour sa pétition “La population: NON à la fermeture de la caserne des Pompiers de Chaux”. Rejoignez Non à la fermeture de la caserne des Pompiers de Chaux et 163 signataires.