Vous aussi, dites non à l'élevage intensif de veaux de boucherie près d'Aigueparse (24).

0 a signé. Prochain objectif : 15 000 !


Nous demandons instamment l’annulation du permis de construire accordé par Madame le Maire de Blanquefort sur Briolance pour la construction d’un élevage industriel de 1514 m2 prévu pour contenir 1200 veaux par an et situé dans le périmètre de protection de l’église d’Aigueparse (24), classée aux Monuments Historiques.
 
Nous dénonçons le pouvoir arbitraire des Architectes des Bâtiments de France. Les habitants d’Aigueparse sont indignés par les contraintes drastiques qui leurs sont imposées par les ABF de Dordogne alors que leurs homologues du Lot et Garonne donnent l’accord sans prescription pour la construction d’un élevage intensif de veaux à 200 m de notre église médiéval et de nos habitations. Ce bâtiment industriel dégrade notre patrimoine local et touristique en total contradiction avec le respect de l’environnement défendu dans le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal.
 
Nous dénonçons le modèle d’élevage intensif instigué par un puissant industriel étranger. Nous sommes pour une agriculture raisonnée prenant en compte la protection de l’environnement, la santé et le bien-être animal. Ce système d’élevage en batterie est en totale opposition avec nos valeurs d’authenticité, notre attachement à notre terroir et à notre qualité de vie.
 
En plus de la nuisance visuelle, vont s’ajouter les nuisances dues aux odeurs notamment de la fosse à lisier et aux 9 extracteurs d’air prévus pour ventiler le bâtiment. Sans compter le bruit des camions transportant les animaux, la pollution de l’air et des sols. Cette ferme-usine aura un effet dévastateur sur les hommes, les animaux et l’environnement.
 
Aidez-nous à préserver le patrimoine culturel et environnemental de ce petit coin de Périgord en signant cette pétition contre la validation scandaleuse de ce permis de construire à proximité de l’église Notre Dame de la Nativité et de nos habitations. Car cette église est le cœur même de notre hameau. Là où reposent nos aïeux, là où nous nous sommes mariés, là où nous avons choisi de vivre.
 
Laisser faire un tel projet serait un outrage à notre passé, à notre présent et à notre futur. Nous vous remercions par avance de bien vouloir soutenir notre action.
 
Les habitants d'Aigueparse (24)