L’inclusion des jeunes, une nouvelle voie pour les acteurs du sports français

L’inclusion des jeunes, une nouvelle voie pour les acteurs du sports français

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Association nationale de la performance sociale du sport a lancé cette pétition adressée à florencekavita@gmail.com

L’inclusion des jeunes, une nouvelle voie pour les acteurs du sports français

Plus de 1,8 millions de jeunes au chômage et sans diplôme ont besoin de nous. Dans certains quartiers, cela représente des niveaux de chômage très inquiétants et complexes à solutionner, le plus souvent, par un accompagnement personnalisé.

Les acteurs du sport, premiers de cordée de l’inclusion sociale. Ils accompagnent chaque week-end des millions de jeunes sur les terrains de sport et leur permettent de développer de fortes capacités personnelles d’engagement, de travail collectif, de sens des autres, de communication, de générosité... Toutes ces expériences sont encore trop peu valorisées dans le parcours d’inclusion des individus, alors que le terrain sportif est sans doute un des premiers acteurs à développer ces soft skills tant recherchés par les entreprises.   

Une bonne nouvelle : durant ces 5 dernières années, jamais nous n’avons autant parlé et fait d’inclusion par le sport et de performance sociale du sport. Une nouvelle dynamique a pris corps : en effet, de nombreux acteurs associatifs, des villes, des entreprises et des Fédérations  (qui se sont pour la première fois fédérées autour de ce sujet) dont la Fédération Française d’Athlétisme, la Fédération Française de Badminton, la Fédération Française de Basket-Ball, la Fédération Française de Boxe, la Fédération Française de Judo, la Fédération Française des Clubs Omnisports et la Fédération Française de Tennis de table ont mis en place des actions inédites d’inclusion par le sport. Comme le Crédit Agricole qui embauche plusieurs centaines de jeunes sans diplôme par an, ou la Fédération Française de Voile qui développe un programme intitulé « La Mer est à Vous »… Ces actions qui nécessitent des moyens importants (en moyenne un parcours d’inclusion vers l’emploi coûte entre 6 000 et 8 000 euros par jeune) ont pu bénéficier de fonds nouveaux abondés notamment par le Ministère du Travail, les collectivités locales et les entreprises. Plus de 25 millions d’euros ont ainsi été attribués à une dizaine d’initiatives socio-sportives.  Ce sont, en quelques années, 20 000 jeunes qui ont bénéficié des dispositifs d'insertion par le sport.

Une nouvelle voie pour le sport existe avec des résultats probants et concrets pour la jeunesse de notre pays. En cette période d’élection présidentielle, comment, demain, aller plus loin sur cette dimension nouvelle et forte pour les acteurs du sport ? 

Dans le prolongement du Grenelle de l’Éducation et de l’Inclusion par le Sport organisé en février 2021, l’ANPSS, qui est le réseau des acteurs de la performance sociale du sport, propose 6 mesures fortes afin de développer largement cette nouvelle voie du sport :

-        La mise en place d’un fonds de 10 millions d’euros annuel pour accompagner l’innovation sociale des acteurs locaux de proximité (ruraux et quartiers) engagés dans l’inclusion par le sport, financé par les 100 principales entreprises engagées dans le sport. 

-        Permettre la transformation des acteurs associatifs en entrepreneurs sociaux à travers la mise en place d’un incubateur décentralisé pouvant accompagner une centaine de projets par an.  

-        Un plan ambitieux de 10 000 éducateurs d’inclusion par le sport dans les 5 ans intervenant prioritairement dans les secteurs les plus en difficulté de notre pays.

-        Un métier d’agent de développement de la performance sociale du sport créé et piloté par les fédérations et les territoires pour accompagner le développement de cette dimension du sport.

-        Soutenir et développer le réseau d’accompagnement ANPSS au sein de chaque fédération avec la mise en place d’une direction de la performance sociale du sport pouvant développer des projets comme les 1 000 dojos dans les quartiers de la Fédération Française de Judo ou La Mer est à Vous de la Fédération Française de Voile

-        Accompagner plus de 50 000 jeunes par an via les réseaux locaux sportifs vers une insertion professionnelle et par le biais des dispositifs du contrat engagement jeune ou du tutorat en lien avec le pôle emploi.

Pour perdurer et apporter des réponses fortes pour la jeunesse, ce nouveau secteur doit porter une ambiance forte et de nouvelles coopérations entre les différents acteurs publics, privés et associatifs via une structure qui devra jouer ce rôle.

Ces mesures feront l’objet d’un travail collectif soutenu notamment par l’ANPSS et devront en même temps être développées par les fédérations et des leaders engagés dans cette grande cause de l’inclusion des jeunes.                                  

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !