Stop à toute cruauté animale

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


Mettons un terme à la chasse à cour, la chasse à la glu, les élevages clandestins, les élevages pour expérimentation, les animaux dans les cirques, la chasse au loup, la corrida. Depuis le 28 janvier 2015, l'animal est désormais reconnu comme un « être vivant doué de sensibilité » dans le Code civil et n’est plus considéré comme un bien meuble. Ainsi, il n’est plus défini par sa valeur marchande et patrimoniale mais par sa valeur intrinsèque. Malgré ce statut n'a strictement rien changé à sa condition dans la société.

La chasse: Les votes de chasseurs ont une grande importance pour notre président , est-ce aussi important que des milliers de vies, Détruire la faune et la flore sauvage n'a donc pas d'importance. Les chasseurs ne respectent rien ni personne, la nature est souillée.  Ils tirent sur tout ce qui bouge ne faisant aucune distinction entre un être humain, un animal domestique. Le tragique destin d'Elisa Pilarski, cette femme enceinte de 6 mois âgée de 29 ans tuée par des chiens de chasse n'a t'il de valeur pour stopper cette barbarie? Les chiens de ces chasseurs ne sont pas pour autant coupables, en effet ils sont conditionnés , même affamés afin d'être obsédés par la proie.

La corrida: Les pro-corrida vont parler de culture, de sport, parlons plutôt de torture. Planter des lances dans le dos et le cou d'un animal qui se retrouve prisonnier face à un public tortionnaire et un bourreau. On parle de manière imagée d'un combat, un combat se fait de manière équitable à armes égales, cependant les taureaux avant les corridas se font limer les cornes, sont enfermes dans le noir avec de la vaseline dans les yeux pour réduire leur vision . Quelle fierté de tuer cet animal sans défense.

Les animaux dans les cirques: dans le terme "animaux sauvages" il y a "sauvage", est ce qu'un cirque est un environnement propice pour toutes ces créatures. Est ce que les fouetter, les battre, les torturer afin qu'ils puissent être obéissants est un comportement digne de ce nom?

Les delphinariums & parcs aquatiques: Une autre invention de l'homme mettant en captivité un dauphin, une orque, une otarie, les obligeant inlassablement à amuser la galerie. L'image qui nous est renvoyée est un de ces sublimes animaux jouant avec une balle, heureux et pleins de vie , cependant ces êtres dotés d'une intelligence incroyable sont asservis par la nourriture ne pouvant s'échapper et s'épanouir dans leur environnement. Ces animaux vivent dans des piscines chlorées qui brulent leur peau, tournent en rond dans une piscine qui ressemblent pour eux à une baignoire car dans la nature ils parcourent des centaines de kilomètres et finissent par se mutiler et même se suicider afin d'abréger ce calvaire qu'ils subissent pour le plaisir de l'humain.

L'expérimentation animale: Dans les laboratoires, les animaux sont soumis à des tests cruels : inhalations incessantes de fumée, goudron de cigarette sur la peau, électrodes placés sur les organes génitaux et de nombreuses autres expériences pour évaluer les effets du tabac. A savoir que ces laboratoires sont financés, entre autre, par l’association française contre les myopathies (qui organise chaque année le Téléthon). Des dons au Téléthon servent donc à financer l’expérimentation animale. 

En conclusion, l'homme se considère comme maitre et possesseur de la nature , ne cessant au fil des jours, des mois, des décennies, des siècles d'avoir un impact néfaste sur celle ci. Cette nature qui nous donne tant commence, et continuera à nous le faire payer et nous l'aurons bien mérité. Pouvons nous avoir en 2020 avoir le respect qu'il se doit pour cette nature, ces animaux qui nous donnent tout ne souhaitant que vivre en paix.