Covid19 : Non au travail des salariés de la " Resto Rapide " ! La vie avant vos Profits

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


Alors que la situation sanitaire du pays est assez grave pour que le gouvernement prenne des mesures drastiques, impose la fermeture de tous les commerces qui ne seraient pas VITAUX

Alors qu'il est imposé à la population de rester confiné chez soi, de limiter tout contact humain dans un espace de sécurité d’1 mètre, de limiter les déplacements à des activités INDISPENSABLES et ce bien entendu pour éviter la propagation du Covid-19.

Alors que le gouvernement prévoit des cas de chômage partiel dans le but encore une fois d'éviter la propagation du virus, certaines grandes enseignes de la restauration rapide ont réussi à obetnir une incohérente dérogation pour continuer à ouvrir leurs points de vente !

Ces ouvertures sont une catastrophe sanitaire pour les employés de ces enseignes, leurs proches et tout le reste de la population. Les salariés de la Restauration Rapide travaillent en totale promiscuité (parfois de quelques centimètres) et en lien direct avec la clientèle. Entre 7 et 40 personnes produisent dans des locaux inférieurs à 50 mètres carrés et alimentent donc la diffusion de ce dangereux virus.

Ces enseignes doivent prendre en compte la crainte de leurs salariés et doivent fermer immédiatement leurs portes.

Nous ne pouvons continuer d’être la chaire à canon des actionnaires, qui eux sont loin de tous ces risques.

Le service de la vente à emporter ainsi que la livraison à domicile de Burgers et de Sandwishs n’est pas « vital » pour les citoyens et nos restaurants n'ont donc AUCUNE légitimité à rester ouverts.

En plus d’être sous payés et précaires, ces enseignes mettent en péril plus de 140 000 employés en augmentant la propagation du Covid-19 à l’ensemble de la population de notre pays, à leur proches et leurs enfants au nom du sacro-saint Profit !

Nous salariés de ces enseignes demandons la fermeture de tous les restaurants en préservation de notre santé ainsi que la fin de la livraison à domicile.

Nous salariés dénonçons l’hypocrisie de ces ouvertures " drive " qui vont à l'encontre du discours de santé public actuel.

Nous salariés, demandons la mise en place IMMEDIATE du chômage partiel afin de pouvoir rester à notre domicile au contact de nos enfants et de notre famille.

Nous salariés, demandons la garantie du maintien de nos salaires à 100% durant la totalité de la période de chômage.

La CGT et les salariés de notre branche signataires interpellons via cette pétition le ministère de la santé, le ministère du travail, le 1er Ministre ainsi que les responsables des Organisations Patronales de la Restauration Rapide sur le double discours des pouvoirs publics, ainsi que sur la responsabilité que ces derniers porteront en cas de diffusion du virus au sein de nos restaurants.