Solution pour aider la population face à la pénurie de main-d'œuvre

Solution pour aider la population face à la pénurie de main-d'œuvre

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !

Pétition pour permettre aux personnes invalides à temps plein et aux retraités de faire quelques heures par semaine avec un employeur au courant de leurs faiblesses.

Sans être déduit automatiquement, permettre aux individus d'augmenter leurs revenus de base, améliorer leur santé mentale, réduire leurs médications, rester actif et ainsi aider la population dans les secteurs les plus touchés par le manque d'employés ou pour seulement des travaux comme travailleur autonome.

Tout en préconisant une réinsertion sociale adaptée à chaque individu. La demande  pourrait être faite selon le désir d'une réinsertion par le travailleur et non offerte à tous. Étant donné la transition rapide à faire car le temps manque, pour tout le monde.

J'irais même jusqu'à participer au développement du projet, en travaillant moi-même dans l'évaluation des demandes envoyées suite au changement de la loi.

Mon exemple à l'extrême est que j'ai une indemnisation à 90% du salaire minimum et on me déduit pour les petits efforts que je voudrais faire afin d'aider la population.

On ne me récompense pas pour les quelques heures je pourrais faire malgré mon handicap de fatigabilité. Je gagne pas le salaire minimum et c'est déduit ! Ça ne fait aucun sens en 2021.

Merci pour votre soutien, j'irai au tribunal administratif du travail prochainement défendre ma cause. Maintenant sans avocat, j'espère avoir le plus grand nombre de citoyen hors du tribunal pour m'aider à faire changer mon statut, ainsi qu'aux futurs générations qui pourrait tomber dans le même précipice lors d'un accident où le cerveau serait gravement touché.

J'ai besoin d'appui car les lois sur l'invalidité doivent être changées pour la CNESST et la SAAQ et ce, malgré les délais de 30 jours pour une 1ère contestation qui sont dépassés de plusieurs années de mon côté.

J'ai subi une hémorragie cérébrale le jour de mon accident de travail, ensuite induit dans un coma artificiel pendant 7 jours. On devait réduire l'œdème au cerveau comme on m'a expliqué au réveil. J'étais dans un état de choc post-traumatique lors des prises de décisions sur mon avenir d'aujourd'hui. Je suis la seule personne qui est survécu versus une dizaine d'autres travailleurs avec un impact similaire au mien au moment des faits en 2005, selon une recherche par mot clé, tcc sévère coma, dans le site de documentation de la CNESST.

Je voudrais demander jurisprudence mais parce que j'avais 30 jours pour le faire, on me répond avec un non catégorique ou pourquoi pas avant ? Je vais répondre, parce qu'avant les téléphones intelligents, c’était complexe et sur papier. En Juin 2020, j'ai réussi à faire une demande de contestation durant une grave dépression après avoir arrêté ma médication pendant 1 mois.. En un clic, à 4 heure du matin, avec mon cellulaire via le site web de la CNESST. Voilà comment je suis arrivé ici.

J'ai moi-même compris le problème et la solution. PROBLÈME, je prends des antidépresseurs et des calmants pour dormir car sinon, je n’arrive pas à éteindre mon cerveau. Le lendemain, je suis difficile à me lever à cause de cette médication. Je suis trop hanté, en partie, par une seule condition humaine, la mienne, être déduit de mon indemnisation à vie si je veux faire quelques efforts. Un montant qui est en fait pour mes séquelles permanentes, on ne savait pas comment déterminer les séquelles à long terme en 2006, aujourd'hui en 2021, la SOLUTION est ici.

Les temps ont changé, plus que jamais on doit s’adapter, trouver tout ce qu'on peut pour s'en sortir. J'ai un rêve, I have a dream, simplement d'augmenter mes revenus et me permettre une certaine dignité car pour moi, il reste encore 28 ans avec ces conditions-là.

Svp il faut que ça change, dès que possible, je suis disponible, à temps partiel.

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !