PVT CANADA: Extension de la durée de validité des Lettres d'Introduction

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


ENGLISH VERSION BELOW

À l'attention de Monsieur Justin Trudeau, Premier Ministre du Canada,

À l'attention du Gouvernement Canadien,

À l'attention d'Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada,

La crise de la COVID-19, par son ampleur et sa durée, est déjà historique. La réponse de la communauté internationale l'est tout autant: la fermeture de nombreuses frontières s'est accompagnée de mesures de confinement et de distanciation sociale partout dans le monde.
Le Canada n'a pas fait exception avec une fermeture des frontières le 18 mars 2020 et un panel de mesures utiles à l'endiguement du virus.

Du fait de ces mesures, de nombreux travailleurs temporaires s'inscrivant dans le cadre d'une Expérience Internationale au Canada (EIC), le Permis Vacances Travail (PVT) étant visé en particulier ici, n'ont pas pu se rendre sur le territoire Canadien pour faire valider leur permis de travail. Ceux-ci sont donc coincés avec leurs Lettres d'Introduction (LI) ayant expiré ou expirant bientôt et l'incertitude de voir leur projet de vie au Canada aboutir un jour si le délai d'expiration de ces Lettres d'Introduction n'est pas étendu.

Nous comprenons qu'au regard de la crise que nous vivons, nous ne sommes pas une priorité nationale pour le Canada et que notre sort reste subordonné à l'intérêt général de la population canadienne. Il est également évident que la situation actuelle ne permet pas à IRCC de statuer efficacement sur notre cas, faute de visibilité.

L'objectif de cette pétition est donc de mettre en avant nos intérêts afin qu'au moment de traiter de notre cas, le gouvernement Canadien et IRCC soient en possession de tous les outils pour trancher avec justice et équité et envisage, en ce sens, l'extension de nos Lettres d'Introduction. 

Tout d'abord, il est important de considérer que la préparation à un PVT est un processus long, impliquant de nombreux efforts et sacrifices:
- la constitution d'une épargne en vue de faire face à l'ensemble des frais: billet d'avion, assurance, premiers temps sur place,... ;
- la création d'un projet viable: création d'un réseau sur place, préparation d'un CV aux normes canadiennes, formation et études en vue d'occuper un poste bien précis sur place,... ;
- l'avant-départ qui implique la démission de son emploi, l'abandon d'un logement, la vente de biens, la renonciation à certaines aides...

Au regard des investissements placés dans la préparation de leur PVT, il serait parfaitement injuste de ne pas permettre à ceux que la COVID-19 a empêché de partir, de concrétiser leur projet au moment où la situation sanitaire et économique le permettra, notamment si, par la suite, de nouvelles rondes d'invitation sont organisées par EIC. Il est donc essentiel d'étendre les dates d'expiration des LI ayant expirées depuis la fermeture des frontières ou étant sur le point d'expirer.

De plus, aujourd'hui alors que les activités humaines sont gelées, la question de l'après-crise est centrale pour beaucoup d'entre nous, placés en confinement. En ce sens, il serait profitable que la communication d'IRCC sur la situation particulière des détenteurs de LI expirées ou en cours d'expiration du fait de la COVID-19 soit plus claire et officielle. En effet, pour seule réponse constructive nous n'avons eu que le protocole donné par EIC via son compte Twitter consistant à remplir un formulaire sur le site d'IRCC: https://t.co/tsxED8Ycgy?amp=1
Toutefois, depuis bientôt un mois nous n'avons eu aucun retour individuel. Nous suggérons humblement qu'il serait peut-être plus efficace de procéder à une annonce officielle et générale plutôt qu'à un traitement individuel. Cela aurait le double avantage de nous orienter quant à la suite des événements tout en limitant le nombre de demandes qu'IRCC doit recevoir tous les jours à ce sujet.
En effet, en l'absence d'informations et de déclarations officielles, les réseaux sociaux ont pris le relais, créant une bulle spéculative sur les intentions d'IRCC à notre égard. Au gré des rumeurs, nous sommes donc en constante réévaluation de la meilleure marche à suivre de notre côté pour faire aboutir nos projets: conséquemment de nombreux doublons de formulaire sont quotidiennement envoyés à IRCC. Afin de nous offrir un peu de réconfort et de lumière en cette période de trouble, il est essentiel qu'IRCC nous accompagne au mieux dans nos démarches, notamment avec une communication plus efficace.

Enfin, il est primordial de souligner notre support aux mesures que le gouvernement Canadien a mises en place pour gérer au mieux la situation de la COVID-19. Nous les apprécions d'autant plus que celles-ci permettent aux travailleurs temporaires sur place de s'y sentir comme chez eux malgré la crise.

Nous espérons que vous prolongerez la durée de validité des Lettres d'Introduction autant de fois que nécessaire afin de permettre aux personnes s'étant préparées à participer à la vie économique, sociale et culturelle du Canada de réaliser leur projet.

Nous vous remercions pour votre lecture attentive. 

_________________________________________________________________

To the attention of Justin Trudeau, Prime Minister of Canada,

To the attention of the Canadian Government,

To the attention of Immigration, Refugees and Citizenship Canada,

The COVID-19 crisis, due to its proportions, is already historical. The response from the international community has also been historical: after closing their borders, most countries have adopted confinement and social distancing measures. Canada is no exception, closing its border on the 18th of March 2020 along with other measures, in order to contain the spread of the virus.

However, due to these measures, numerous temporary workers registered under the International Experience Canada (IEC) program (more specifically, the Working Holiday Visa (WHV)) have been unable to reach the Canadian territory in time to validate their working permit. Thus, they have had their Letters of Introduction (LOI) expire or are due to expire soon. They now face uncertainty as to whether they will be able to live in Canada if their Letters of Introduction are not extended.

We understand that due to the magnitude of the crisis, it is likely that our case would not be considered a national priority for the sake of the Canadian people. It is also understood that the current situation may not allow IRCC to handle our case efficiently due to the many uncertainties prevalent in the future.

The goal of this petition is to highlight our interests in order to ensure that the Canadian Government and IRCC will be aware of the necessary extension of our LOI that may be required when it comes time to assess our case. We hope to be treated fairly as overseas work visa applicants.

First of all, we ask that you consider the arduous preparation that is required for a WHV. It is a long process which involves much effort and sacrifice:

- saving enough money in order to afford all the necessary costs, such as, but not limted to, airplane tickets, insurance, arrival costs;

- time consuming activities: building a network, preparation of a resume following Canadian norms, formation and studies accomplished in order to live in Canada ;

- preparation prior to departure requires us to often quit a job, leave accommodation, sell goods,etc…

As such, considering the time investment and sacrifices made in preparation for a WHV stay in Canada, we submit that it would be unfair for the Canadian government to prevent WHV holders from exercising their entitlement. Although we understand the COVID-19 crisis has forced the Canadian government to shut its border. However, if IEC intends to continue running its program for the future, we think it is reasonable to allow those who already commited to come to Canada with a WHV to accomplish their project. We therefore think it is reasonable to extend the expiring dates of the LOI that have either expired or about to expire since the closing of the Canadian border.

Furthermore, questions about the after-crisis is central for most of us while we live in confinement. It would be beneficial for the IRCC to provide clarity and address such uncertainty for those who are holders of expired or expiring LOI due to the COVID-19 situation. The only constructive response we have received so far has been given by IEC on its Twitter account, requiring us to fill out a form on the IRCC website: https://t.co/tsxED8Ycgy?amp=1
It has been a month since the Twitter response and we have not yet received any individual feedback. We humbly suggest that perhaps it could be more efficient to proceed to an official and general announcement instead. It could give us better guidance concerning our projects and limit the amount of individual forms that the IRCC receive every day because of this situation. Indeed, the lack of information and official announcement on our cases has resulted in a lot of speculation about the IRCC’s motives. Because of the rumors spread through social media, we are in a stressful state of continual re-assessment of the best way to proceed. Consequently, people are desperately sending multiple forms to IRCC. In order to help us during these difficult times, we think it is important that the IRCC provides support for us with better communication.

Finally, it is essential for us to show our support for the measures created by the Canadian governement in handling the COVID-19 situation efficiently, especially since it helps temporary workers already on Canadian territory to feel safe at home, despite the crisis.

We hope and ask that you extend the much needed Letters of Introductions so as to allow people who are prepared to participate in the Canadian economical, social and cultural life to achieve their projects.

Thank you for your time and consideration.