Pour une édition queer d’Occupation double

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !


On mérite mieux que des miettes de queerness!

Après la première date entre deux femmes dans l’histoire d’Occupation double, certain.e.s diront qu’OD est plus queer que jamais! Pour s’en convaincre, on peut citer l’animateur et quelques participants (masculins) qui portent du vernis à ongles (rien de très queer ici!), le personnage non-binaire de Lady Pagaille, la visite de la drag queen Rita Baga à la Montagne Coupée, la participation de Khate Lessard en 2019 (première participante trans de l’émission)... mais ce n’est franchement pas suffisant! Nous réclamons plus que des références indirectes ou de courts moments préfabriqués : nous voulons une édition queer d’Occupation Double!

Une édition queer d’Occupation double créerait un espace télévisuel pour présenter les complexités du genre et du désir qui peuvent accompagner les rencontres homosexuelles et les histoires d’amour de personnes trans et non-binaires qui sont rarement vues à l’écran. Le Québec accuse un retard vis-à-vis de ses voisins du Sud, où des personnes appartenant à la communauté LGBTQ+ ont effectivement été incluses dans de récentes éditions de Bachelor, Bachelor in Paradise, 90 Days: The Other Way et Dating Around. Une édition pansexuelle de l’émission Are You the One?, similaire à ce que nous proposons ici pour Occupation double, a été diffusée en 2019. 

Étant donné les problèmes très réels auxquels la communauté LGBTQ+ est confrontée, la présence de concurrents queer au sein d’émissions de rencontres peut sembler triviale. Cependant, la télé-réalité joue un rôle important dans l'éducation du public hétérosexuel majoritaire et a des effets positifs sur la perception des personnes queer dans notre société. Effectivement, le public s'habitue à voir de vraies personnes queer à la télé-réalité et il devient ainsi plus accueillant envers les personnes queer représentées comme normales dans les œuvres de fiction. C'est une étape importante pour que les personnes LGBTQ+ obtiennent l'égalité sociale et politique qu'ielles méritent. 

Trop souvent dans les émissions scriptées, les personnages LGBTQ+ sont sensationnalistes pour le divertissement du public, sont stéréotypé.e.s et unidimensionnel.le.s. Placer des membres de la communauté queer au centre d’une émission de télé-réalité permet une diversité de représentations qui reflète mieux la communauté LGBTQ+ et en fait un portrait plus nuancé.

Une édition queer d’Occupation double pour...

  • donner une voix à la communauté LGBTQ+;
  • donner des modèles queer positifs;
  • démarginaliser les personnes queer;
  • mettre en lumière la pluralité des narratifs, autres qu’hétéronormatif;
  • cesser d’instrumentaliser les personnes queer;
  • en finir avec les blagues homophobes;
  • représenter une diversité d’expression de genre;
  • mettre fin à l’invisibilisation des personnes queer à la télévision québécoise;
  • mettre un visage sur la communauté queer et ainsi susciter la compassion et l’empathie du public;
  • briser les stéréotypes.

Thomas Leblanc et Catherine Moreau, co-animateur.e.s de Réalité conséquence