Pétition fermée
Adressée à travers le Consulat de Colombie en France au Gouvernement Colombien

Colombia: Apoyo internacional al paro cívico Colombie : Soutien international à la grève

voir en dessous la traduction en français.

El país y el mundo conocen las recientes decisiones económicas y políticas del gobierno colombiano cuyas consecuencias ponen en riesgo las condiciones de una vida digna para las y los colombianos. Ante esta situación que nos conduce hacia la profundización de las relaciones de opresión, exclusión y explotación que afronta la sociedad colombiana, no podemos guardar silencio y por ello las rechazamos con profunda indignación.

El gobierno colombiano ha decretado un aumento salarial del 7% (1.503 pesos diarios, 0,43 euros diarios), lo cual constituye un insulto a las y los trabajadores colombianos, al tiempo que impulsa fuertes políticas de austeridad como el proyecto de reforma tributaria que busca aumentar impuestos como el IVA, lesionando así las posibilidades de una vida digna de las familias colombianas. A esto se suman los escándalos de corrupción y privatización de bienes públicos de interés general como Isagen y el escándalo de Reficar; la continuidad y profundización de la crisis de la salud, que atenta contra la vida de las y los colombianos; la tercerización laboral; el aumento de los costos educativos; la ausencia de una política de seguridad y soberanía alimentaria, desde hace tiempo reivindicada por diversos sectores del campesinado colombiano; así como el incumplimiento del gobierno a los diversos acuerdos con los gremios y sectores sociales y una continua represión a la protesta social.

Esta precaria condición de Colombia es el sustento de una gran movilización social, étnica y popular en la cual los sectores políticos y sociales, los gremios y en general el pueblo colombiano colmará las calles de dignidad y construirá un paro nacional desde el próximo 17 de marzo, con el objetivo de exigir al gobierno un cambio en sus políticas neoliberales y de entrega de los recursos naturales del país a los grandes capitales, en el entendido de que la construcción de la paz con justicia social no se acompasa con este tipo de medidas que atentan directamente contra las y los menos favorecidos.

Presentamos así nuestra amplia voz de apoyo a nuestras hermanas y hermanos colombianos y nos sumamos desde Francia a la movilización nacional del 17 de marzo, entendiendo y compartiendo todas las reivindicaciones que lanzarán al pueblo colombiano a un paro nacional, completamente justificado.

Quienes suscribimos esta declaración, colombianos y colombianas en el exterior, europeos y europeas, organizaciones sociales, ciudadanos y ciudadanas del mundo, víctimas de la precariedad de la política y economía actual, instamos a la más amplia unidad de las fuerzas políticas, sociales, sectoriales y populares que permita una movilización contundente capaz de construir escenarios propicios de indignación popular con miras a la transformación radical del país, única garantía para la consecución de la paz estable y duradera.

#17deMarzo en Colombia: a parar para avanzar, ¡Viva el Paro Nacional!

#17deMarzo en París: plantón en Trocadero - Plaza de los derechos humanos de 17h00 a 20h00 para manifestar nuestro apoyo al paro

_________________________________________________________

COLOMBIE. Pour une vie digne : Soutien à la grève nationale

Le pays et le monde ont entendu parler des récentes décisions économiques et politiques du gouvernement colombien : Leurs conséquences vont mettre en danger les conditions de VIE DIGNE des colombiennes et des colombiens. Face à cette situation, nous ne pouvons rester en silence et nous rejetons avec une indignation profonde ce qui conduit à l’approfondissement des relations d’oppression, d’exclusion et d’exploitation qu’affronte la société colombienne.

Le gouvernement colombien a décrété une augmentation salariale de 7% (1503 pesos par jour, soit 0.43€). Cette décision est reçue comme une insulte par les travailleuses et les travailleurs colombiens. Parallèlement, il a impulsé de fortes politiques d’austérité comme le projet de réforme fiscale qui cherche à augmenter les impôts, notamment la TVA, et qui s’attaque ainsi aux possibilités de vie digne des familles colombiennes. S’ajoutent à cela les scandales de corruption et de privatisation de biens publics d’intérêt général comme ISAGEN (Entreprise du secteur de l'énergie) ou le scandale de REFICAR(raffinerie de Carthagène) ; la continuité et l’approfondissement de la crise du secteur de la santé, qui porte directement atteinte à la vie des colombiennes et des colombiens; la mise en sous-traitance de l’emploi; la hausse des coûts d’accès à l’éducation; l’absence d’une politique de sécurité et de souveraineté alimentaire, revendiquée depuis longtemps par différents secteurs paysans colombiens; le fait que le gouvernement ne respecte pas les différents accords avec les syndicats et les secteurs sociaux, et la répression continuelle contre l’agitation sociale.

Cette situation précaire de la Colombie est le substrat d’une grande mobilisation sociale, ethnique et populaire avec laquelle les secteurs politiques et sociaux, les syndicats et le peuple colombien en général vont remplir les rues de dignité lors d'une grève nationale à partir du 17 mars prochain, afin d’exiger que le gouvernement national change ses politiques néolibérales et cesse de livrer les ressources naturelles du pays aux grands capitaux, sachant que la construction de la paix avec justice sociale ne peut pas se conjuguer avec ce type de mesures qui portent directement atteinte aux moins favorisé-e-s.

Depuis la France, nous voulons soutenir avec force nos frères et soeurs colombiens. Nous nous unissons à la mobilisation nationale du 17 mars, en faisant nôtres et en partageant toutes les revendications que va lancer le peuple colombien à travers une grève nationale complètement justifiée.

Nous, signataires de cette déclaration, colombiens et colombiennes résidents à l’extérieur du pays, européens et européennes, organisations sociales, citoyens et citoyennes du monde, victimes de la précarité de la politique et de l’économie actuelle, nous appelons à la plus grande unité des forces politiques, sociales, sectorielles et populaires permettant une mobilisation suffisamment forte, capable de construire des espaces d’indignation populaire pour avancer vers la transformation radicale du pays, unique garantie pour atteindre la paix stable et durable.

Le 17 mars en Colombie :
On arrête de travailler pour faire avancer les revendications...
Vive la grève nationale!"

Le 17 mars à Paris : On se rassemble au TROCADERO (Place des Droits de l'Homme) de 17h00 à 20h00 pour manifester notre soutien à la grève en Colombie

 

Cette pétition a été remise à:
  • travers le Consulat de Colombie en France
    au Gouvernement Colombien


    Festival pour la Paix en Colombie - Mémoires et Justice Sociale a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 46 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




    Festival pour la Paix en Colombie - Mémoires et Justice Sociale compte sur vous aujourd'hui

    Festival pour la Paix en Colombie - Mémoires et Justice Sociale a besoin de votre aide pour sa pétition “Juan Manuel Santos: Apoyo internacional al paro cívico en Colombia”. Rejoignez Festival pour la Paix en Colombie - Mémoires et Justice Sociale et 45 signataires.