Genevois en colère - Stop aux privilèges démesurés

0 have signed. Let’s get to 1,500!


Les citoyennes et citoyens de la Ville de Genève et du Canton de Genève demandent à ce que toute la lumière soit faite sur le scandale des notes de frais des Conseillers et Conseillères administratifs de la Ville de Genève mais pas seulement. L’utilisation opportuniste et dispendieuse de l’argent public pour le confort de certains magistrats est scandaleuse. Il est inacceptable que des élus traitent avec nonchalance l’argent que les Genevois reversent aux impôts après l’avoir gagné à la sueur de leur front.

Nous, citoyennes et citoyens de la Ville et du Canton, ne pouvons tolérer la chose. Transparence, probité et respect doivent désormais s’appliquer à la gestion de l’argent public, et plus précisément à toutes les dépenses liées aux frais de fonctionnement et aux salaires des élus qui nous dirigent !

Nos revendications sont les suivantes :

- Nous soutenons le Conseil municipal de la Ville de Genève dans sa demande de soutenir un audit des dix dernières années concernant les dépenses des élus administratifs de la Ville de Genève.

- Nous invitons le Conseil municipal à demander pourquoi les services comptables de la Ville de Genève n’ont pas agi en amont pour mieux contrôler les dérives des élus.

- Nous exigeons que, sur une base annuelle, soit rendues publiques les dépenses détaillées de chaque élu du Conseil administratif.

- Nous exigeons du Conseil administratif qu’il accepte sans réserves toutes les recommandations de la Cour des comptes.

- Nous exigeons également que tous les frais d’avocat engagés par le Conseil administratif dans cette affaire soient à la charge personnelle et unique des membres concernés du Conseil.

- Nous exigeons, comme à Lausanne, que les frais de taxi ne fassent pas partie des frais remboursés aux Conseillers administratifs.

- Nous questionnons sur la liberté qu'ont les Conseillers administratifs de pouvoir occuper un autre mandat d'élu à Berne. Les Genevois méritent la pleine et entière attention de leurs Conseillers ici, à Genève!

- Nous recommandons de ne pas mettre en place de système où la carte d’un élu peut directement débiter un compte public. Aux élus d’avancer l’argent et de se faire rembourser les notes de frais légitimes par la suite.

- Nous posons la question au Conseil d’État du Canton de Genève pourquoi l’autorité de surveillance des communes n’a pas surveillé précisément la plus grande commune du Canton sachant que le laxisme dépensier de la Ville dure depuis plusieurs années. Nous invitons le Conseil d’État à enquêter sur la question.

- Nous invitons chaudement les partis politiques à mettre en place une charte d’éthique interne propre à chacun où figurera la question du devoir moral de gestion loyale, parcimonieuse et transparente des deniers publics dans le cadre de l’exercice des élus dans leur charge politique.



Today: Jérôme is counting on you

Jérôme Fontana needs your help with “Jérôme Fontana: Genevois en colère - Stop aux privilèges démesurés”. Join Jérôme and 1,443 supporters today.