Interdiction des paquebots de croisière géants, émetteurs d'oxyde de souffre

Interdiction des paquebots de croisière géants, émetteurs d'oxyde de souffre

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
Cécile PÉGUIN a lancé cette pétition adressée à Clia Europe et à

Ces paquebots géants asphyxient les côtes européennes en éméttant plus d’oxyde de soufre que l’ensemble des véhicules du continent.

L'ONGTransport & Environment a estimé leurs émissions de polluants. Selon ses calculs, les 203 paquebots de croisière ayant croisé au large des côtes européennes ont émis en 2017 environ 62.000 tonnes de SOx (dont le dioxyde de soufre), 150.000 tonnes d'oxydes d'azote (Nox) et 10 millions de tonnes de CO2.

Cette pollution représente un risque majeur de santé pour les populations vivant dans les grandes villes portuaires européennes.

Les habitant-e-s de Marseille, Barcelone, Venise, etc, suffoquent ! La pollution liée au transport maritime serait responsable de 60.000 décès prématurés par an en Europe. Ces paquebots utilisent un fioul lourd, encore plus toxique que le diésel !

Même à quai, ils continuent d'émettre ces gaz afin d'assurer les besoins énergétiques des milliers de touristes qu'ils transportent. L'association France Nature Environnement (FNE) a mesuré qu'un paquebot à l'arrêt polluait autant qu'un million de voitures, en termes d'émission de particules fines et de dioxyde d'azote.

Les côtes d'Espagne, Italie, France, Norvège et Grèce sont particulièrement impactées.

Cela doit être rigoureusement interdit.

Les solutions existent : utilisation d'énergies moins polluantes, dont énergies renouvelables (soleil et vent)

Nous demandons au minimum que l'UE s’aligne sur les normes déjà en place dans les zones de faibles émissions, en mer du Nord, en Baltique et dans la Manche, qui ont déjà diminué les oxydes de soufre.

Nous encourageons les citoyen-ne-s touristes à comparer les offres de voyage et à choisir les solutions les moins polluantes.

 

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !