Depuis 5 ans, loin de mes enfants...Monsieur Blanquer, Mutez-moi en Bretagne !

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


5 ans que j'explique à mes enfants, aujourd'hui 10 et 8 ans que j'aime mon métier, "qu'il faut faire de son mieux à l'école comme ailleurs", 5 années pour lesquelles, j'ai espéré être auprès d'eux comme la plupart des autres parents..
 5 ans que je réclame, 5 années qu'ils déchantent, qu'ils s'inquiètent, qu'ils interrogent leur maîtresse respective :"c'est bientôt le résultat des mutations ?"
5 ans que l'on sépare des enfants d'un de leur parent, que l'on n'ose même pas imaginer ce que cela fait de faire classe à une tranche d'âge qui nous rappelle celui de nos propres enfants...
5 années durant lesquelles , je n'ai pas pu "mettre le nez " chaque soir , dans le cartable de mes enfants..
5 années durant, la boule au ventre tous les matins du mois de mars à se demander si permutation il y aura... Et cela fera encore 5 ans pour les EXEAT/INEAT d'ici quelques semaines...
5 ans que je "déballe" ma vie familiale aux yeux d'une administration que je croyais humaine lorsque je suis devenue P.E. en 1996 (12 ans d'exercice dans le 93/4 ans en Guadeloupe/2 ans à l'usine en disponibilité, le reste ds le 92) :
-2 enfants: B. 10 ans et V. 8 ans désirés par 2 mamans en 2006 et 2008 après 8 ans de vie commune.-2 mamans dépacsées, séparées en 2012.
-Une maman biologique vivant dans le 35 depuis 2012, l'autre parent (c'est moi) demandant sa permutation pour le 22 ou le 35 depuis 2012, ayant obtenu son 2ème choix: le 92 à 350 km des enfants.
-les conclusions du JAF, sont claires : mutation demandée dans le département où vivent les enfants ou département limitrophe pour pouvoir voir mes enfants 1 w- end sur 2 alors que je ne peux les voir qu'une fois par mois depuis la rentrée de septembre 2016..
Alors,  Monsieur le nouveau ministre,  depuis quelques mois , je me demande ce que je vais devenir si , au mois de juin, je ne suis toujours pas partie auprès de mes garçons...
Qu'allons nous devenir ?Que vais-je leur dire? 
Le plus petit de mes garçons devient violent, veut se faire exclure de classe  et même de l'école où il est, n'ayant plus confiance , en nous les adultes... Monsieur le Ministre de l'Education Nationale,  ne me "dégoûtez" pas d'un métier que j'aime , que j'ai choisi ....
Sous prétexte d'un manque de personnel P.E. en région parisienne, nous serions alors condamnés à vivre loin de nos enfants, de nos familles mais quel humain peut-il accepter cette peine ?
La société a changé depuis 20 ans, on ne reste pas dans la même région toute sa vie : Un couple sur 3 en moyenne est séparé donc il faut s'adapter, seule L'E.Nationale reste calée sur un schéma familial ancien.
Laissez-moi sortir! Laissez-moi vivre auprès de nos enfants qui eux aussi ont besoin de nous!

MUTEZ-MOI EN BRETAGNE, ca fait 5 ans que mes enfants et moi, n'attendons que ça!

 



corinne compte sur vous aujourd'hui

corinne FLEURET a besoin de votre aide pour sa pétition “inspecteur académique des Hauts de Seine: Depuis 5 ans, loin de mes enfants... Mutez-moi en Bretagne !”. Rejoignez corinne et 259 signataires.