Stoppez la mise en place de vidéosurveillance à Cluny

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


A la suite du conseil municipal de janvier 2017, la municipalité a voté la mise en place d’un système de vidéosurveillance dans la cité abbatiale. Une subvention dans le cadre du Fond Interministériel de Prévention de la Délinquance sera accordée à la ville suite à cette délibération sur demande de monsieur le Maire.

Ce fond interministériel est "destiné à financer la réalisation d'actions dans le cadre des plans de prévention de la délinquance [en passant par] le financement de la vidéoprotection et celui des autres actions de prévention.”

La mise en place de vidéoprotection à Cluny a donc été votée le 24 janvier 2017 pour un coût de 99 000€ d’installation et a été inscrit au budget de 2017 pour une somme de 130 000€.

A l’heure où la vidéoprotection est à la page, nous nous posons de sérieuses questions sur son efficacité et l’utilisation des images filmées. Nous nous questionnons également sur le coût de cette installation et sur ses frais de fonctionnement. Dans une société où la vie privée est de plus en plus en péril à cause des nouvelles technologies et des politiques sécuritaires, nous sommes en droit de nous interroger sur la mise en place de ce système dans notre petite ville.

L’un de nos pays voisins utilise massivement la vidéosurveillance, la Grande Bretagne. Pourtant les chiffres ne montrent pas d’effets convaincants sur les actes de délinquance. A Londres, seuls 3% des délits mineurs sont évités par ce système. Lorsque les résultats sont positifs, ils sont limités par le coût d’investissement du dispositif.

Une étude menée au Royaume-Uni a comparé l’opinion des habitants avant et un an après l’installation de caméras dans les rues. 81 % des personnes étaient favorables à l’installation avant qu’elles ne soient posées, contre 74% après. La chute est particulièrement importante chez les personnes ayant été victimes d’incivilités au cours des douze mois précédents : de 86 % à 67 %. (1)

La vidéosurveillance n’est non seulement pas efficace pour prévenir les actes de malveillance , mais elle ne l’est pas non plus pour enquêter sur ces actes. Un rapport de la Cour des comptes française de 2011 constate que « le taux d’élucidation des faits de délinquance de proximité n’a pas davantage progressé dans ces CSP [circonscriptions de sécurité publique] équipées de caméras de vidéosurveillance de la voie publique que dans celles qui ne le sont pas. Pour les faits de délinquance pris globalement, ce taux d'élucidation s’est même davantage amélioré dans les CSP non vidéosurveillées. (…) La proportion des faits de délinquance élucidés grâce à la vidéosurveillance de la voie publique est relativement faible (…), environ 3 % de l’ensemble des faits élucidés. » (2)

Voulons-nous d’un système de vidéo surveillance enregistrant nos faits et gestes sans être assurés de son utilité ni de son efficacité ? Souhaitons-nous être filmés tous les jours sous prétexte de lutte (inefficace) contre la délinquance ? Ne pouvons-nous pas imaginer des initiatives pour recréer le lien social et la confiance entre voisins? Combien coûte la délinquance dans la ville de Cluny?

En attendant des réponses claires et un rapport solide permettant de valider l’efficacité de la vidéosurveillance dans les villes, nous nous opposons à l’installation de ce processus. Peut être pouvons-nous proposer d’autres dispositifs politiques et de médiation à la municipalité pour la somme de 100 000€.

Ainsi, signons la pétition contre l’établissement de ce système. Faisons entendre notre voix citoyenne sur des décisions remettant en cause la liberté et le droit à la vie privée de 5128 personnes pour des actes non majoritaires dans notre cité. Nous proposons à la municipalité de suspendre ce dispositif et de développer le débat public face à cette initiative.

Signons, agissons et faisons tourner cette pétition.

Le comité Cluny vie privée, vie publique.
Le comité Cluny vie privée, vie publique est constitué de Clunisois(es) et amoureux(ses) de la cité abbatiale. Son objectif est de rétablir la discussion sur des sujets fondamentaux concernant les clunisois(es) comme la vidéosurveillance et de réinstaurer le débat public. Toute personne désirant se joindre à cette organisation ou ayant des questions peut contacter les membres à : cluny.privee.publique@gmail.com

(1) Étude britannique avant / après : Gill, M., Bryan, J., and Allen, J. 2007. Public perceptions of CCTV in residential areas. ‘It is not as good as we thought it would be’. International Criminal Justice Review, 17 (4), 304-324

(2) Rapport de la Cour des comptes : Cour des comptes , 2011, L’organisation et la gestion des forces de sécurité publique, Paris, Cour des comptes, Rapport public (p. 146, 148)



Comité Cluny vie privée, vie publique compte sur vous aujourd'hui

Comité Cluny vie privée, vie publique a besoin de votre aide pour sa pétition “Henri BONIAU maire de Cluny: Stoppez la mise en place de vidéosurveillance à Cluny”. Rejoignez Comité Cluny vie privée, vie publique et 489 signataires.