600 salariés licenciés en visioconférence chez Tui France. Non au Plan Social

600 salariés licenciés en visioconférence chez Tui France. Non au Plan Social

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


Plan social violent chez TUI France,
A la sortie du confinement, 600 salariés en chômage partiel ont appris leur licenciement en visioconférence. Le PDG de Tui France Mr Van de Velde  bien installé dans sa résidence au Maroc a annoncé sur Teams les 600 suppressions de postes. Les micros des salariés étaient coupés, ils n'ont pas pu interpeller en direct le PDG 
"C’est plus facile de licencier les gens sur Teams, il coupe le micro quand on lui demande de rendre des comptes " s'indigne un salarié

"On condamnait Uber qui a licencié 3500 salariés sur Zoom mais TUI France fait la même chose sur Teams" une salariée révoltée

Au delà de la forme très violente de l'annonce de ce plan social, il y a aussi le fait que TUI France a bénéficié et bénéficie encore très largement de financement public et en profite pour licencier 66% du personnel

  • l’abus du chômage partiel : TUI france licencie des salariés français avec nos cotisations chômage
  • l’arnaque au CICE : TUI France a touché cette année près de 10 millions d’euros d’aide de l’état au titre du CICE pour aider à embaucher, et TUI France en profite pour licencier 583 personnes avec l’argent public
  • l’externalisation au Maroc : Tui France licencie des salariés français et délocalise leurs emplois au Maroc grâce à l'argent public du chômage partiel et du CICE

Cette annonce de la direction de Tui France de nouvelles suppressions d'emplois après 4 plans sociaux et 1300 salariés licenciés en 6 ans de la part d'une entreprise qui a largement bénéficié d'argent public est inacceptable.

Nous demandons à la direction de Tui d'annuler son plan social et de laisser les salariés travailler en toute sérénité d'autant que les clients s'impatientent et que l'activité reprend

Les salariés de TuiFrance et leurs représentants au CSE