Annecy : POUR le maintien de la piste cyclable Pâquier-Marquisats

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


Une nouvelle piste cyclable a vu le jour le 24 juillet à Annecy, cette nouvelle piste cyclable tant attendue par les piétons et cyclistes en tout genre et de tout âge s'en réjouissent, même si des améliorations sont à prévoir.

Elle permet enfin aux cyclistes de relier la piste cyclable du Pâquier et de récupérer celle des Marquisats, en toute sécurité, les familles, les enfants sur leurs propres vélos, les jeunes et moins jeunes, débutants ou aguerris peuvent enfin circuler sur une voie sécurisée. Les piétons et promeneurs retrouvent enfin des espaces qui étaient depuis bien trop longtemps des points noirs car partagés avec les cyclistes faute d'itinéraire sécurisé : le pont des Amours, le long du Quai Eustache Chappuis, derrière la Mairie, le Quai de la Tournette et surtout le Pont de la Halle.

Annecy a enfin pris un tournant important, elle doit rattraper son énorme retard par rapport aux autres villes de France : privilégier les modes de déplacements doux

Des polémiques ici et là se font entendre : cette piste cyclable créerait soit-disant plus de bouchons !

Non cette piste cyclable ne crée pas plus de bouchons, dans le sens Marquisats-Bonlieu le flux des voitures n'est pas plus important que les autres étés. Dans l'autre sens, toujours autant de voitures, mais cela fait des dizaines d'années que le problème existe et ce n'est pas cette piste cyclable qui en est la cause, et d'ailleurs les bouchons se focalisent surtout de la sortie d'autoroute, en passant par le Crêt du Maure aux rives ouest du Lac.

Annecy est une ville magnifique qui attire beaucoup de nouveaux résidents, sa proximité avec la Suisse également, elle attire également beaucoup de touristes, et encore plus cette année, en cette période de crise sanitaire, beaucoup de Français sont restés sur notre territoire pour les vacances, et utilisent d'autant plus leurs voitures que l'utilisation des transports en commun leur font peur. Annecy et le tour du lac n'est pas extensible à ce flux croissant de nouveaux habitants, touristes et leurs voitures.

La solution n'est pas d'agrandir des routes et d'en faire des autoroutes pour fluidifier la circulation. La solution est dans le changement des modes de déplacements pour ceux qui le peuvent. Beaucoup de personnes hésitaient encore à se déplacer en vélo, à aller travailler en vélo et laisser leur voiture au garage, faute de pistes sécurisées. Il faut donner la possibilité de se déplacer autrement et en sécurité pour franchir le pas, et plus il y aura de personnes qui franchiront ce pas, plus cela fluidifiera la circulation.

Oui au maintien de la piste cyclable reliant le Pâquier aux Marquisats et oui à des espaces sécurisés pour tous les modes de déplacements