Pour des affichages anti "frotteurs" dans le métro parisien

0 a signé. Allez jusqu'à 75 000 !


Suite à une lettre ouverte publiée sur le réseau Facebook le 7/09/2017, à destination de la présidente de la RATP Catherine Guillouard, je lance une pétition afin de réclamer plus de communication et d'affichage contre les "frotteurs" du métro. 

En effet, tous les jours et dans tout le réseau ferré parisien, des hommes harcèlent et agressant sexuellement des jeunes filles comme moi en les touchant, en se masturbant publiquement sur elles et en leur faisant subir un traumatisme dont il est parfois difficile de se relever. 

Rien ne peux actuellement freiner ou diminuer ce phénomène. Aucun affichage n'apparaît dans les stations ou dans les wagons, et ce n'est pas normal. 

Cette pétition demande à Catherine Guillouard et Valérie Pécresse de faire quelque chose pour que cela cesse. Affichage, représsion, campagne de communication, mais que QUELQUECHOSE soit fait car les femmes ont peur et souffrent. 

Voici la lettre originelle que vous pouvez retrouver et partager sur mon profil Facebook : Alice Kanlapetivatouva. voilà le lien :

https://www.facebook.com/myo.woody/posts/10214315094810162

 Merci 


À l’attention de Madame Catherine Guillouard


Madame,

Comme un bon nombre de femmes et d’hommes qui ont le plaisir immense d’habiter cette belle ville qu’est Paris, j’utilise les réseaux RATP tout les jours, pour aller au travail, pour en revenir, pour sortir, pour me déplacer.
 
En emménageant à Paris, j’étais ravie de devoir prendre le métro. Mais depuis quelque temps, j’ai peur.

En effet, il se pourrait bien que le réseau ferré parisien soit également le théâtre de la culture du viol et de l’agression sexuelle. J’ai été victime, trois fois en une année exactement, de « frotteur », ces hommes qui se frottent contre vous ou qui vous mettent la main aux fesses, la main sous la jupe. Avez vous déjà pris le métro Madame Guillouard ? Avez vous déjà été agressée de cette manière ?
Je ne sais pas pour vous, mais moi, a chaque fois, non seulement l’horreur et le dégoût m’envahissent, mais également la colère et la frustration : pourquoi dans notre cher métro n’y a t’il AUCUNE affiche qui puisse mettre ces hommes en garde ? Oui la loi nous protège, mais la loi n’est pas sous ma jupe, ni sous celle des milliers de femmes qui ont subit ces agressions et ces attouchements dans vos installations.
Je vois des mises en garde pour les enfants qui mettent leurs mains dans les portes, je vois des vers de poésie du concours RATP, je vois des publicités. Mais je ne vois rien qui puisse prévenir contre ces agresseurs. Je ne vois pas de slogans, je ne vois pas de menaces, je ne vois pas de dissuasions.

Les frotteurs n’ont pas besoin d’une jupe, Madame. Les frotteurs touchent, se frottent, et bandent, et ce même contre un jean, même contre des vêtements amples. Ce sont des pervers malades qui souffrent de la solitude dans laquelle cette société nous met.

Les frotteurs encourent 40 000€ d’amende et trois ans de prison si ils sont pris sur le fait. Sauf que peut d’entre eux le savent, et en ont réellement conscience parce que RIEN ne les mets en garde, RIEN de les incite à garder leurs mains dans leurs poches et leurs pénis dans leur pantalons. Et RIEN ne permet de les prendre sur le fait. Et RIEN, c’est également ce que beaucoup de femmes font, tant elles sont traumatisées, effrayées, horrifiées par ce qui leur arrive. RIEN, c’est aussi ce que font les gens autour des femmes qui se font agresser, dans la plupart des cas. RIEN, c’est ce que craignent les frotteurs, madame Guillouard. Et enfin, RIEN, c’est également ce que la RATP et le STIF fait contre ce phénomène.
Sur les réseaux sociaux, sur internet, sur les forums, dans les soirées et les cercles d’ami(e), j’ai entendu des milliers de témoignages de filles qui se sont faites agresser de cette manière.

Ce n’est pas RIEN. Ce sont des larmes, ce sont de la peur, ce sont des vies qui sont abîmées par ces hommes qui pensent de la mauvaise manière, ces hommes qui jouissent du caractère machiste et patriarcal de la société. On a entendu il y a quelques temps parler du « manspreading », ces hommes qui occupent l’espace des autres dans le métro en écartant les jambes, comme si ils étaient assis sur leur canapé dans leur salon. Pourquoi ne parle t’on pas des hommes qui frottent leur sexe contre des jeunes femmes ?

Je ne ferais pas RIEN. Je vous demande formellement de lancer une campagne de prévention qui soit VISIBLE et suffisamment claire et retentissante pour que toute femme se sente en sécurité dans les transports en commun dont vous êtes la présidente. Toutes les femmes de cette planète et moi même exigent que quelque chose soit fait, au nom de votre honneur et du notre, et de votre statut public.
L’agression sexuelle ne doit pas être banalisée et tolérée dans un espace publique. Si elle ne l’est pas dans un restaurant ou dans une mairie, pourquoi le serait-elle dans un wagon de métro ? Je vous prie de réagir. Les femmes de France et d’ailleurs comptent sur vous.


Alice Et les femmes du monde.

 



Alice compte sur vous aujourd'hui

Alice MILLOU a besoin de votre aide pour sa pétition “@GroupeRATP Pour des affichages anti "frotteurs" dans le métro parisien #StopAuxFrotteurs”. Rejoignez Alice et 59 014 signataires.