Annulation d'un projet d'une carrière à Coussgrey dans l'Aube

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


La carrière de l’enfer

 

La Société GUINTOLI a pour projet la création d’une nouvelle carrière pour le village de Coussegrey qui en compte déjà une  (SNCC CARRIERE DE COUSSGREY).

La création de cette hypothétique  deuxième exploitation aurait la désastreuse conséquence de coincer le village entre deux entreprises, générant poussière et trafic de camion (déjà suffisamment importante).

La Sté GUINTOLI reste  très floue sur l’importance de trafic du nombre de camions qu’elle générerait, parlant une fois du trafic sur la D444 une autrefois sur la CD 223 (qui n’existe pas), ensuite elle parle en pourcentage de trafic supplémentaire en période de pointe d’activité (à quelle période ?), puis en nombre de rotation de camions…..

De toutes les façons, une fois en place (si nous devions laisser faire), elle ferait bien ce qu’elle veut, et quant elle le voudrait !!!!

Dans un premier temps elle a fait courir le bruit, que cette carrière alimenterait des chantiers sur les départements de l’Aube et de l’Yonne. Ce qui devait avoir pour effet (je suppose) faire croire à la division de la direction du trafic des camions, permettant à chaque village de se dire « avec un peu de chance ils iront plus dans l’Yonne », et pour d’autre « avec un peu de chance ils iront plus dans l’Aube ».

Manque de discrétion, ou fuite de GRANDES BOUCHES ?

Toujours est-il qu’à ce jour nous sommes pratiquement sûr qu’il s’agît de l’énorme chantier de Nogent sur Seine concernant la centrale nucléaire et peut-être d’autres chantiers dans l’Aube, comme on dit, une fois que l’on a un pied…..

A l’annonce de cette nouvelle, les Maires de beaucoup de communes qui seraient impactées ont réagi de manière négative ne pouvant tolérer la probabilité de ce défilé sauvage de camions conduit  par des chauffeurs embauchés à l’arrache  par de grosses entreprises de transport peu scrupuleuses. Comme dans la plupart du temps, ces entreprises rémunèrent  leurs chauffeurs aux nombres de voyage exécutés par jour. Bien assurées pour la casse, et quand le chauffeur n’a plus de point sur son permis, on appelle l’agence d’intérim (pas celle du coin pour ne pas que les chauffeurs freinent dans leurs village), et puis, ils ne sont pas là pour faire du social, ils sont là pour FAIRE DU FRIC !!!

Vous voudrez donc bien comprendre, que quand la Sté GUINTOLI s’engage sur le respect du code de la route (notamment en termes de respect de vitesse) concernant la cavalerie de camions fous qu’elle rêve de lâcher sur nos routes, en cas (et ils y en auraient) d’accidents, leur fusible serait très tout trouvait. Autant vous dire que les enfants ainsi que les personnes âgées des villages traversés, auraient tout intérêt à bien réfléchir sur la grande nécessité du besoin réel de leur déplacement !!!

 

Je ne parle pas le chevreuil, ni la biche, ni le cerf pas plus que le sanglier, mais, messieurs les chasseurs des si jolis bois de Chaource, laissés tomber vos fusils, vos actions et permis de chasse, je vous conseille plutôt d’investir dans un bon crochet d’attelage et une bonne remorque pour ramasser les cadavres en bord de route !!!!

Quand à nous les riverains de la RD 23, la Sté GUINTOLI reste plutôt sympathique avec  la Ferme du Moulin , elle ne parle pas de leur faire payer quoi que ce soit concernant la distraction qu’elle voudrait apporter à leurs chevaux qui sont pourtant actuellement dans un cadre naturel bien tranquille, propice à la reproduction, endroit exclusivement réservé à l’activité de ce lieu.

La Sté GUINTOLI, en réponse aux problèmes de santé de ma fille Cécile de 7 ans (certificat médical à l’appui) dus à la poussière, a trouvé des solutions. SI si, vous allez pouvoir lire à quel point elle nous prend pour des abrutis tombés de la dernière pluie !!!

Sachant que notre pavillon se situe exactement dans l’axe des vents dominants (rapport au terrain qui serait susceptible de devenir une carrière), et, entre la RD23, route qui est tout simplement celle qui passe  devant notre pavillon, (donc celle qu’elle voudrait transformer en autoroute à camions où actuellement deux voitures se croisent qu’en ralentissant sérieusement).

Dans 5 ans, quand le trou de la carrière sera descendu de 30 mètres et que des arbres plantés pour retenir la poussière auront poussé, tout ira mieux, de plus elle va faire laver les roues des camions à chaque sortie de la carrière, et, tenez vous bien, devant chez nous elle veut mettre un enrobé qui (soit disant) retient la poussière, attendez ce n’est pas fini, elle fera passer une balayeuse par temps sec, mais elle ne dit pas la fréquence des passages, mais si je l’écoute, la balayeuse vu les précautions prises en amont, ne récupèrera uniquement que les crottes du peu d’oiseaux que les camions n’auront pas explosés sur leur pare-brise !!!

La belle et sérieuse Société GUINTOLI nous promet un bel avenir pour notre campagne tranquille, nos habitants et leur santé, nos entreprises, nos gibiers….

Si nous avons la bêtise de la croire, je vous jure que même les hollandais (je parle de ceux qui viennent de Hollande et qui roulent à 70 Kms/heure), n’oseront même plus chier sur le bord de la route, tellement tout sera propre !!!

Ils nous prennent vraiment pour des bouseux ignares !!!!



Joël compte sur vous aujourd'hui

Joël GALAND a besoin de votre aide pour sa pétition “GALAND JOEL: Annulation d'un projet d'une carrière à Coussgrey dans l'Aube”. Rejoignez Joël et 101 signataires.