Pour que voitures et motos anciennes puissent circuler à Paris après le 1er juillet 2016

0 a signé. Allez jusqu'à 25 000 !


À partir du 1er juillet 2016, les véhicules immatriculés avant 1997 ne pourront plus circuler librement dans Paris pendant la journée en semaine. Une décision de la Mairie de Paris, prise dans le cadre de son plan anti-pollution et qui sera concrétisée par la mise en place d'une véritable Zone à Circulation Restreinte sur son territoire à compter de janvier 2017.

Cette décision interdira aux propriétaires de voitures de plus de 20 ans de circuler à Paris, d'accéder à leur parking, d'effectuer leur entretien ou même de quitter Paris pendant la semaine. Elle constitue pour eux une grave privation de liberté, alors même que l'impact de la circulation de ces voitures et motos n'est qu'imperceptible.

Surtout, elle interdira à ceux qui utilisent un véhicule de plus de 20 ans, adapté à leurs besoins, de pouvoir se déplacer, se rendre sur leur lieu de travail, ou accéder aux commerces, et créera de fait une discrimination sociale et financière pour pouvoir accéder à notre capitale quand les alternatives sont inexistantes.

Cette mesure concerne également, hors dérogations, l'activité des professionnels de la voiture ou de la moto établis dans Paris intra-muros, les organisateurs d'évènements divers, les touristes amateurs d'anciennes et plus généralement tous ceux qui contribuent à la préservation de ce patrimoine de tout âge.

Soutenez et signez cette pétition contre les restrictions de circulation parisiennes affectant les véhicules anciens de plus de 20 ans et qui risquent de ne pas concerner que les parisiens, si vous êtes attaché à votre liberté et vos besoins de circuler dont vous risquez d'être privé très vite au nom d'un dogmatisme bien plus fumeux que votre pot d'échappement.



Les compte sur vous aujourd'hui

Les BANNIES a besoin de votre aide pour sa pétition “Free Wheels: Pour que les voitures anciennes puissent circuler à Paris après le 1er juillet 2016”. Rejoignez Les et 23 286 signataires.