Pétition fermée

Engagez-vous pour que l'Etat réagisse face au fléau des maladies cardiovasculaires

Cette pétition avait 114 456 signataires


À partir de combien de vies dévastées peut-on attendre une réaction des plus hautes autorités de l’Etat ? En France, les maladies cardiovasculaires sont la deuxième cause de mortalité avec 147 000 décès par an. Signez pour que l'Etat réagisse !

Elles sont également à l’origine de 10 % environ des séjours hospitaliers et constituent environ 30 % des affections de longue durée prises en charge par l’Assurance maladie. Surtout, elles représentent beaucoup de souffrances et d’inégalités.

 

• Des inégalités hommes-femmes tout d’abord, avec ce fait inquiétant : si la mortalité chez les hommes a été considérablement réduite, elle progresse chez les femmes et est aujourd’hui la première cause de mortalité chez elles. Un exemple : vous connaissez sans doute les symptômes de l’infarctus, mais savez-vous que ces symptômes ne sont pas les mêmes chez les femmes ? Seriez-vous prêt à réagir à temps ?

 

• Des inégalités sociales, ensuite, à rebours de l’idée reçue qu’il s’agit de maladies “de riches”. Des études, déjà anciennes, ont montré que le risque de mortalité par maladie coronarienne était presque deux fois plus élevé chez les ouvriers que chez les cadres, et trois fois plus chez les employés.

 

• Des inégalités géographiques, enfin, avec une prise en charge parfois très différente selon les territoires, qu’il s’agisse d’urgence ou de suivi au long cours.

 

Nous appelons de nos vœux le lancement d’un Plan Cœur qui abordera enfin le problème des maladies cardiovasculaires de façon globale, avec l’ensemble des ministres concernés. Cette démarche a déjà montré son efficacité dans des domaines aussi différents que le cancer, l’autisme ou les accidents vasculaires cérébraux.

 

Mais avant tout, nous attendons de vous une prise de parole claire et forte, lors de votre prochaine conférence de presse. Lors de vos vœux, vous avez salué une avancée majeure : l’expérimentation, grâce à la recherche française, d’un nouveau cœur artificiel. Nous vous demandons de vous exprimer sur ce sujet de façon globale et volontariste, afin de tracer une voie vers une meilleure prise en charge, débarrassée des inégalités qui font que tous nos concitoyens ne luttent pas à armes égales contre ce fléau.

 

Monsieur le Président, montrez-nous que vous savez parler du cœur et avec le cœur.

 



Fédération Française de Cardiologie compte sur vous aujourd'hui

Fédération Française de Cardiologie a besoin de votre aide pour sa pétition “Francois Hollande: Engagez-vous pour que l'Etat réagisse face au fléau des maladies cardiovasculaires”. Rejoignez Fédération Française de Cardiologie et 114 455 signataires.