Redonner à Richard Anthony la place qui lui revient

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Evoquer si peu et si rarement dans les medias notre INCONTOURNABLE et MAJEUR ARTISTE des sixties, (encore présent dans les années 70) revient tout bonnement à nier la réalité musicale de la jeunesse de toute une époque !!

Les faits sont têtus : Richard fut unique en ces années. Une voix et un timbre extraordinaires , une articulation parfaite , des mélodies superbement adaptées, outre des créations originales, choisies avec le plus grand soin , des textes profonds, sans compter le nombre de ses tubes (21 chansons !) qui étaient fréquemment programmés.

Richard Anthony, (connu également comme le roi des yéyés), nous a quittés en 2015.

Sa carrière a été riche en adaptations soignées mais aussi en créations originales.

Ce chanteur a révolutionné la chanson française dans les années 60 grâce à des reprises comme « Nouvelle Vague » ou encore « J'entends siffler le train ».

En 1967, il sort « Aranjuez Mon Amour », son plus grand succès commercial vendu dans le monde à 5 millions d'exemplaires !.

Le 23 novembre 2011, il est décoré par le ministre Frédéric Mitterrand comme Officier des arts et des lettres dans les salons d'honneur du ministère de la culture.

Mais aujourd'hui, quel média continue à poursuivre son image ? Quelle radio continue de diffuser des titres de Richard Anthony ?

Le vendredi 25 octobre 2019, France 3 a programmé une émission de près de deux heures parlant de la génération Salut les copains. Moins d'une minute a été consacrée à Richard Anthony. C'est une honte !

Comment un artiste aussi populaire que cela à son époque peut-il être écarté des programmes ?

C'est comme si les reportages sur le Tour de France cycliste de ces années-là caractérisées par la grande rivalité entre Anquetil (vainqueur) et Poulidor (l'éternel 2ème) ne parlaient que du 1er en ne citant jamais le nom du second !!

Nous devons en effet rappeler que Richard était le principal rival de Johnny Hallyday dans les années 60 et unanimement reconnu comme le n° 2 des yé-yés entre 1960 et 1965.

De plus Richard a vendu pendant ces 5 années-là davantage de disques que Johnny et il a fait 21 tubes, record absolu pour un seul chanteur !

Si Richard Anthony ne fut pas, en novembre 1958, le 1er chanteur à adapter le rock anglo-saxon en français, il est par contre le pionnier du 1er tube de cette musique nouvelle avec "Nouvelle vague" en novembre 1959, à peine 1 mois après le lancement de l'émission Salut les Copains !

Il avait une telle notoriété.

Il était même encore bien présent dans les années 2000 avec la triomphale Tournée Age Tendre dont il fut le chef de file !

Cela ne peut plus durer. Richard a sa place encore aujourd'hui et ses textes sont toujours d'actualité. Nous avons besoin de Richard à la télévision, à la radio. Sa riche carrière longue de plus de 50 ans ne peut pas être évincée de la sorte.

Richard Anthony fait partie de la mémoire collective du patrimoine de la chanson française.

"Cher Richard Anthony, vous demeurez une étoile du rock et de la variété, en France et dans le monde, qui aura tant fait pour la musique populaire dans la deuxième moitié du XXème siècle."

(Frédéric Mitterrand Ministre de la Culture 23-11-2011).

Faisons revenir Richard à l'antenne et sur nos ondes ! Réagissons.

Pétition organisée par :

Madame Richard Anthony Elizabeth, Marc Willame, Adrien Mahut-Gantier, Vincent Grené-Vandevelde.