Pétition fermée
Adressée à François Hollande, président de la République Française

Par fidélité à votre engagement de campagne pour la jeunesse, mettez en place une vraie politique de santé publique pour les troubles du comportement alimentaire, qui concernent 600 000 jeunes en France

9 096
signataires

Anorexie mentale et boulimie : et si on arrêtait le gâchis ?

Pétition pour la mise en place d’un plan national de diagnostic précoce et de développement des filières de soins des troubles du comportement alimentaire

Monsieur le Président,

La jeunesse était au cœur de vos engagements en 2012, au début de votre mandat. La souffrance psychologique des adolescents et des jeunes adultes est intolérable dans l'absolu mais elle a également un coût pour la société française et c'est tout particulièrement le cas des troubles des conduites alimentaires (anorexie mentale, boulimie et troubles apparentés).

Ces troubles concernent plus de 600 000 jeunes en France. Ils sont à l'origine d'un gâchis considérable. Il est révoltant de constater qu’on en meurt encore trop souvent dans notre pays, faute d’une offre de soins adaptée et suffisante. Il est inadmissible que ces troubles, pourtant guérissables, puissent dégrader durablement la vie de ceux qui en souffrent dans tous ses aspects: affectifs, familiaux, éducatifs, professionnels et sociaux. Il est inacceptable que des familles ne puissent accéder, à une distance raisonnable, à des lieux d'accueil et de soins spécialisés pour faire soigner leur enfant et être accompagnées. Certaines ont les moyens de traverser la France pour en trouver mais la majorité doit y renoncer.

Cette situation est d'autant plus regrettable qu'elle pourrait être évitée, sur le modèle de ce qui est fait au Royaume Uni, en Suède et aux Pays-Bas, par le développement et la structuration au niveau national d'une offre de soins spécialisés couvrant tout le territoire. Les études scientifiques ont en effet montré qu'une prise en charge précoce et interdisciplinaire crée les conditions favorables à la guérison et limite les effets néfastes de ces troubles.

Nous vous demandons donc, qu'à l’instar de l’autisme et du suicide, les troubles des conduites alimentaires, trop souvent ignorés et banalisés, deviennent une priorité de santé publique et donnent lieu à un plan national de diagnostic précoce et de développement des filières de soins. C'est l'unique manière de mettre fin à la situation actuelle, indigne d'un pays qui inscrit le droit à la santé pour tous dans sa Constitution.

Premiers signataires :

Fédération Nationale des Associations liées aux Troubles du Comportement Alimentaire (FNA-TCA), représentant les patients et leurs familles

Association Française pour le Développement des Approches Spécialisées des Troubles du Comportement Alimentaire (AFDAS-TCA), représentant les professionnels de santé spécialistes des troubles du comportement alimentaire

 

Sabah Abouessalam, sociologue

Brigitte Ayrault, marraine de la Maison des Associations de Nantes

Ali Benmakhlouf, philosophe, membre du Comité Consultatif National d’Ethique

Alain Braconnier, psychiatre

Antonio Casilli, sociologue

Bernadette Chirac, présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris – Hôpitaux de France

Patrick Cottin, président de l’Association Nationale des Maisons des Adolescents (ANMDA)

Sophie Davant, journaliste

Mireille Darc, actrice, réalisatrice

Jean-Paul Delevoye, président du Conseil Economique, Social et Environnemental

Antoine Dulin, membre du Conseil Economique, Social et Environnemental

Anne de Kervasdoué, gynécologue

Aude de Thuin, fondatrice du Women’s Forum for the Economy and Society

Delphine de Vigan, écrivain, réalisatrice

Tatiana de Rosnay, écrivain

Nicolas Dhuicq, député de l’Aube, psychiatre

Roland Dumas, avocat, ancien ministre

Bruno Falissard, directeur de l’Unité INSERM U669 – Troubles du comportement alimentaire de l’adolescent

Claude Fischler, socio-anthropologue

Flavie Flament, journaliste

Jacqueline Fraysse, députée des Hauts-de-Seine, cardiologue

Serge Héfez, psychiatre

Nicolas Hulot, journaliste, président fondateur de la Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l’homme

Philippe Jeammet, psychiatre, psychanalyste

David Le Breton, sociologue

Valérie Lemercier, actrice, réalisatrice

Michela Marzano, philosophe, députée au parlement italien

Vannina Micheli-Rechtman, psychiatre, psychanalyste, philosophe

Edgar Morin, anthropologue

Véronique Nahoum-Grappe, sociologue

Mathilde Nobécourt, psychologue et éditrice

Valérie Pécresse, ancien ministre, députée des Yvelines

Maryvonne Pinault

Patrick Poivre d’Arvor, journaliste, écrivain

Véronique Poivre d’Arvor, co-fondatrice de la Maison de Solenn 

Christel Prado, présidente de l’Unapei, membre du Conseil Economique, Social et Environnemental

Richard Rechtman, psychiatre, anthropologue

Marcel Rufo, pédopsychiatre

Patricia Schillinger, sénatrice du Haut-Rhin, aide-soignante

Antoinette Seillière

Paola Tubaro, sociologue

Jean-Luc Vénisse, psychiatre

Georges Vigarello, historien

Jean-Didier Vincent, neurobiologiste, membre de l'Académie des Sciences et de l'Académie de Médecine

Fondation pour la Recherche en Psychiatrie et en Santé Mentale (FRPSM)

Groupe de Réflexion sur l’Obésité et le Surpoids (GROS)

Réseau ABELA (Loire Atlantique)

Réseau TCA Francilien (Ile-de-France)

Réseau TCA Méditerranée (Marseille, Toulon)

Réseau TCA Nord-Pas-de-Calais

Réseau TCA Poitou-Charentes

Réseau PARAD TCA (Auvergne)

Cette pétition a été remise à:
  • François Hollande, président de la République Française


    FNA-TCA AFDAS-TCA a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 9 096 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




    FNA-TCA compte sur vous aujourd'hui

    FNA-TCA AFDAS-TCA a besoin de votre aide pour sa pétition “François Hollande, président de la République Française: Par fidélité à votre engagement de campagne pour la jeunesse, mettez en place une vraie politique de santé publique pour les troubles du comportement alimentaire, qui concernent 600 000 jeunes en Fr”. Rejoignez FNA-TCA et 9 095 signataires.