Pétition fermée

François Hollande: des élections 2017 réussies, Vote blanc, Mandat Impératif auto-imposé

Cette pétition avait 8 signataires


Essayiste : Citoyens, créons une association pour sauver le pays ! Editions Numilog 2014

Observateur pour la citoyenneté : Blog association-citoyenne.fr

Les mises à jour sont présentées avant le texte.

1ère Mise à jour : Bonnes Nouvelles !

 Lecteurs de cette pétition qui vous demandiez si celle-ci serait le seul soutien à vos réflexions sur le Mandat impératif auto imposé et les Votes blancs repris dans les votes exprimés, rassurez-vous !

Des associations vont organiser des débats si nombreux, si fournis que vos réflexions finiront par être officialisées si vous y travaillez comme moi.

 Ainsi une primaire citoyenne pour une candidature citoyenne en 2017, depuis Avril 2016 a commencé à faire passer à des citoyens volontaires différentes épreuves (où tout internaute pourra jouer un rôle) pour qu’une personne soit sélectionnée en décembre prochain comme candidat à l’Election Présidentielle 2017.

Dans les déclarations et discussions des citoyens volontaires qui commencent à arriver sur le site Laprimaire.org, les problèmes évoqués dans la Pétition se retrouvent.

                                                                                                                   

Une autre initiative -www.laprimairedesfrancais.fr de Jean-Marie Cavada, Nicolas Doucerain, Jean-Baptiste de Foucauld, Alexandre Jardin Ecrivain, Corinne Lepage, Claude Posternak  se préparerait à désigner son propre candidat à l’Election Présidentielle 2017.

 

Par effet boule de neige d’autres initiatives se feront sans doute jour.

 

La Pétition, tous ces mouvements - Laprimaire.org ; laprimairedesfrancais etc- doivent entrer en résonnance : les Pétitionnaires doivent demander aux mouvements de primaire citoyenne de soutenir en masse la Pétition et les participants aux Primaires doivent obtenir de leur candidat de s’imposer un Mandat impératif.

Enfin les Pétitionnaires et tous les mouvements de primaire citoyenne doivent convaincre par tout moyen le Président de la République d’introduire ces deux dispositions dans la Constitution de la République.

Nos dernières actions iront jusqu’en mai 2017 !

 

 

2ème Mise à jour
Cette pétition envisage un référendum sur le degré de réalisation par le Président d’une mesure que, du temps qu’il n’était encore que candidat, il s’était engagé à réaliser, pour en tirer les conséquences : maintien ou destitution du Président si la réalisation en est au stade de présentation du décret aux assemblées ou est toujours dans les limbes.

Comme les candidats actuels aux primaires en vue des présidentielles se soucient au plus haut point de la situation de la France, ils ont, si la Pétition conduit à créer ce type de referendum, la possibilité  de donner plus de poids aux mesures qu’ils préconisent, y compris aux referenda.

Alors, les déclarations selon lesquelles l'instrument du référendum conduit nécessairement à une "trumpisation" de la vie politique (déclaration de Dominique Rousseau, professeur de droit constitutionnel, relatée le 11/10/16 par Franceinfo) ne seront plus de mise.

 

Il faut donc, jusqu’aux élections, signer cette pétition et convaincre nos relations de le faire.

 

Les candidats devront également signer cette pétition et mobiliser leur parti pour que cette mesure soit applicable dès le quinquennat prochain.

Cette double action sera l’œuvre de ceux qui n’ont rien à craindre de cette discipline de la parole donnée parole tenue : souhaitons qu’il en reste un !

D’heureuses surprises nous attendent peut-être?

 

Texte initial

Je m’oblige à voter mais, comme mon candidat, une fois Elu, n'est pas tenu de respecter les engagements qu'il aurait éventuellement pris devant ses électeurs et comme son pourcentage de votes favorables est augmenté du fait de l’exclusion des votes blancs, je me sens régulièrement, d’une part trahi par l’exercice globalement approximatif de son mandat et d’autre part désarmé devant un Elu qui affiche un score souvent écrasant (82 % J. Chirac en 2002) !

Je propose une Loi et une retouche à une autre.

La première, permet à un Candidat de triompher, devant les électeurs, en s’imposant un mandat impératif d’accomplissement d’une action précise qui comprendra une mesure de son choix et la tenue de X débats publics annuels (6 par exemple). Mais en contrepartie logique, elle impose à l’Elu de réaliser cette action dans des délais légaux, s’il ne veut pas voir son avenir automatiquement examiné par un référendum auprès des français.

La seconde prévoit qu’un vote blanc doit être reconnu, jusque dans les résultats électoraux finaux, comme un vote exprimé au même titre que les votes pour les candidats ayant réuni plus de 500 signatures (sur plus de 46 000 000 d’inscrits).

 La première Loi est une action en faveur de la Qualité tant réclamée par les Citoyens. Des hommes complets vont comprendre que, par l’introduction d’un mandat auto imposé, leur valeur peut être reconnue. L’enjeu étant crucial pour eux, ils vont travailler comme cela n’a jamais été fait, essentiellement sur l’objet du mandat impératif auto-imposé qui deviendra un des piliers de leur programme (et non un catalogue à la Prévert) et le révélateur de leurs aptitudes et de leurs limites, laissés à l’appréciation du corps électoral !

Il ne faudra plus souhaiter, comme certains le font tristement, une guerre pour trouver un homme de valeur ! Les réformes hâtives anéanties par des contre réformes tout aussi hâtives disparaîtront progressivement.

Les deux légères modifications de la deuxième Loi œuvrent encore pour la Qualité. Elles reconnaissent entièrement le droit du citoyen à être en désaccord avec le faible choix de candidats qui lui est proposé en considérant, jusque dans les résultats finaux des élections, que le vote blanc est un vote exprimé comme les votes pour les candidats. Elles poussent ainsi la classe politique à soigner sa sélection de candidats pour que le meilleur score ne soit pas le score blanc, cette absurdité inquiétante devant être prévue par la Loi, seconde retouche, comme un cas d’invalidation des élections.

Rappelons que, jusqu’à ce jour, le citoyen pouvait seulement voter, soit blanc, avec les effets trompeurs, évoqués ci-avant, sur les résultats de candidats, soit pour un candidat non contrôlé, pour mieux faire comprendre son désaccord, avec le risque que le meilleur score aille au candidat le moins démocrate et provoque une crise de régime !

Nous sommes tous concernés par les problèmes évoqués même si, pour des raisons sociologiques, nous nous en apercevons à des instants différents. Résumons ces problèmes :

les réformes hâtives anéanties par des contre-réformes,

la menace du triomphe du parti le moins démocrate ou d’un effondrement mondial sous l’effet d’une catastrophe naturelle, industrielle ou financière.

Personne n’avait prévu certains évènements gravissimes, il y a six ans la Crise grecque, il y a quatre mois l’incendie de Fort McMurray toujours en activité, il y a deux mois le Brexit… et demain ?

Il en résulte que de plus en plus d’entre nous n’accomplissent plus tout ce dont ils seraient capables s’ils n’étaient pas découragés.

La prise en considération de la Pétition avant les Elections de 2017 prend toute sa cohérence : le Peuple connaîtra l’ossature du programme de l’élu et n’assistera plus à des programmes méconnaissables, à des décadences successives, grâce au mandat impératif et au vote blanc. Il connaîtra les aptitudes et les limites de l’Elu à travers la mesure essentielle qu’il se sera choisie.

En effet notre pays a un besoin vital que son Elu soit tenu par le mandat impératif qu’il s’était imposé sur sa mesure, l’exécute et gère les multiples difficultés d’application lors des X débats-publics prévus.

Sa majorité ne pourra plus briller avec des réformes éphémères, pas plus que son opposition avec de tout aussi éphémères contre-réformes.

Tous, Président, Majorité, Opposition et même le parti le moins démocrate, seront les acteurs de ce changement et vivront, avec le Peuple pour témoin, une politique difficile mais efficace.

                            

Si cette pétition aboutit, elle offrira au Pays et à la personne élue, le cadeau d’un peu plus de qualité démocratique.

La précédente pétition, portant seulement sur le vote blanc, semble oubliée alors qu’elle avait recueilli quelque 160 0000 signatures.

Allons beaucoup plus loin pour prouver que les Citoyens ne se laissent pas décourager.

Visons 2 000 000 de signatures, pour la dernière pétition de ce genre avant la nouvelle et inconnue présidence sachant qu’à partir d’un certain niveau de succès les citoyens réservés se manifestent et pourraient donner un score largement supérieur, un score honorable de candidat à la Présidentielle !

 

Si cette pétition n’aboutit pas, l’occasion d’une réforme efficace sera perdue pour cinq années de plus.

L’Unité du Pays ne sera pas faite, même pour lutter contre la Crise actuelle extrêmement grave et pour rester dans le « concert des Nations ».

                               Une responsabilité énorme serait prise devant l’Histoire.

Mon inébranlable détermination est le fruit d’une observation que j’ai commencé à mener en 1993 dans un pays voisin et qui m’a permis de découvrir que ce que nous vivons n’est pas un événement isolé mais la poursuite d’une politique de vérité cachée au Peuple. La Crise économique, dénoncée par certaines personnalités isolées au début des années 2000 mais niée avec la dernière énergie pendant 8 ans, en est une désastreuse illustration.

 

Ne nous faisons pas d’illusion : femmes et hommes de bonne volonté, nous sommes condamnés à jouer encore longtemps les Cassandre pour sauver l’Humanité. Espérons aussi en la création d’une large association citoyenne qui nous épaulera.

 -------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Pétition Elections 2017 Mandat impératif choisi par le candidat et vote blanc = vote exprimé
Monsieur le Président de la République

Aucun candidat ne peut faire entrer une disposition avec décret d’application dans la Constitution de la République avant les Présidentielles 2017.

C’est pourquoi les Citoyens, de plus en plus conscients et de plus en plus inquiets, se tournent vers vous pour vous demander, pour des raisons évidentes pour vous, d’apporter deux modifications à la Constitution.

La première serait une Loi qui permet à un Candidat de triompher, devant les électeurs, en s’imposant un mandat impératif d’accomplissement d’une action précise qui comprendra une mesure de son choix et la tenue de débats publics annuels (6 par exemple) mais qui, en contrepartie, impose à l’Elu de réaliser cette action dans des délais légaux, sous peine de voir son avenir automatiquement examiné par un référendum auprès des français.

 

La seconde est une retouche à la Loi de février 2014 sur les Votes Blancs. Elle prévoit que les votes blancs doivent être reconnus, jusque dans les résultats électoraux finaux, comme un vote exprimé au même titre que les votes pour les candidats et pouvoir entraîner une invalidation des élections si leur score est le plus grand.

 

En satisfaisant à ces demandes, Monsieur le Président de la République, vous donnerez au Pays une réforme efficace et moderne, dont il ne tardera pas à ressentir les premiers bénéfices. 



Didier compte sur vous aujourd'hui

Didier LAUSSEUR a besoin de votre aide pour sa pétition “François Hollande: Pétition pour des Elections 2017 réussies, Mandat Impératif auto-imposé et Vote blanc”. Rejoignez Didier et 7 signataires.