Stop à la pénalisation des Sans domicile fixe à Pau !

0 a signé. Allez jusqu'à 15 000 !


A MONSIEUR BAYROU Maire de PAU

Monsieur le Maire,

Je vous écris cette requête sous forme de pétition puisque le droit d’expression existe dans notre pays mais aussi sous forme de plaidoyer.

PLAIDOYER POUR UN SDF

Cachez ce SDF que je ne saurai voir,

Place aux paillettes, au luxe, aux festivités à l’argent qui coule à flot en cette période de fêtes

Victor Hugo les nommait MISÉRABLES, plus tard on les a appelés Vagabonds, Clochards, clodos, nos bons vieux clodos qui déambulaient une bouteille de rouge à la main ou qui discutaient sur un banc  et que nous allions voir pour échanger quelques mots. Lorsque l’un deux disparaissait quelque temps on s’inquiétait  de savoir s’il ne lui était pas arrivé quelque chose de grave.

Aujourd’hui on les appelle SDF (sans domicile fixe). On ne les voit pas, on ne les regarde pas, ils n’existent pas ….

Mais que se cache t il donc sous cet amas de guenilles, sales et souvent alcoolisés, peut être quelqu’un qui a fui l’enfer de son pays pour sauver sa vie, ou, un homme de 50 ans qui a perdu son job car plus assez productif ou simplement un jeune à qui son pays n’a pas été capable de donner du travail ou encore un étudiant : à l’école, le jour dans la rue, la nuit. Ils représentent le miroir que la société ne veut pas voir et son incapacité à traiter ce problème social  et humain.

Plusieurs communes en France rivalisent d’ingéniosité pour les  faire partir :

Couper l’alimentation des fontaines afin qu’ils aillent boire ailleurs

Destruction de leurs biens si misérables tentes et guenilles

En  espérant que peut être, par miracle, ils vont disparaître définitivement.

Et d’autres en revanche essaient de les aider en leur fournissant de quoi survivre et ne pas mourir de froid.

Autrefois, on leur demandait gentiment de dégager les faisant  circuler de trottoir en trottoir aujourd’hui on les verbalise !!!!!!!!

En effet, un sdf dont je ne citerai pas le nom puisqu’il en a pas leur nom c’est SDF a été verbalisé dans votre commune par deux fois car installé sur un passage handicapé. N’est il pas lui-même un handicapé de la vie. Comment imaginez vous qu’il puisse s acquitter de ces amendes alors qu’il ne vit que de mendicité. Certainement seront elles réglées par les citoyens «  lambda » que nous sommes et qui feront preuve de charité en lui donnant quelques pièces. Alors effectivement, devant la colère montante sur les réseaux sociaux  vous avez annulé le deuxième PV ! Soyez en remercié.

Les SDF représentent en France environ 145 000 personnes presque le double d’habitants de votre commune. Imaginons les voir descendre dans la rue afin de réclamer leur droit au logement, leur droit de vivre décemment  ou tout simplement de ne pas mourir dans la rue comme un chien.

C’est la raison pour laquelle, Je vous demande tout simplement Monsieur le Maire, 

D’ANNULER LE DEUXIÈME PV

DE NE PLUS VERBALISER LES SANS ABRIS

Et de réfléchir à des solutions pour leur venir en aide afin qu’ils ne meurent plus de froid dans la rue.

Que penser de ces centaines de milliers d’euros qui sont dépensés  pour financer le chassé croisé de nos dirigeants qui ont la bougeotte aiguë en ce moment ? 

Pas le sujet ici me direz-vous? Quoique ……..

Qu’arrive t il à cette France, pays de GRANDS HOMMES  donneuse de leçon toujours prête à aller voir ailleurs ce qu’il s’y passe et ne sachant pas balayer devant sa porte. Qu’est devenu son Humanisme !

Mes salutations respectueuses Monsieur le Maire.

 



Siegfried compte sur vous aujourd'hui

Siegfried LOYAU a besoin de votre aide pour sa pétition “françois BAYROU: Stop à la pénalisation des Sans domicile fixe à Pau !”. Rejoignez Siegfried et 12 714 signataires.