Petition Closed
Petitioning Monsieur le Président François Hollande

Faites entrer les citoyens au Conseil Supérieur de l'Audiovisuel ! #CitoyensAuCSA

6,572
Supporters

Mise à jour du 12 décembre:

cliquez ici pour télécharger notre communiqué de presse revenant sur les derniers rendez-vous

cliquez ici et ici pour voir des photos de la remise de pétition, respectivement au CSA et à l'Élysée.

La mobilisation continue! Merci pour votre soutien

----

Mise à jour du 7 décembre: Les RVs se passent bien (le 6/12: Elysée, Matignon; le 7/12: CSA, CESE, bientôt Assemblée nationale et Sénat): la pétition continuera jusqu'à la victoire... ;)

---

Un an après la diffusion de faux reportages sur TF1, symbole d'une certaine dérive de l'information qui provoque une grave crise de confiance du public à l'égard des journalistes, nous avons l'occasion unique de faire changer les choses: trois nouveaux sages vont entrer au CSA en janvier 2013. Le Président Hollande s'était engagé à ce qu'un représentant des citoyens fasse partie de l'organisme de régulation de l'audiovisuel. C'est le moment d'agir ! 

Les Indignés du PAF est un collectif citoyen né fin 2011 à la suite de la diffusion par TF1 de faux reportages sur la délinquance urbaine à Paris avec des images très violentes parachutées des Etats-Unis. Le mouvement a pris le relais sur ce sujet de l'association "les Pieds dans le Paf" qui y réfléchit depuis 1988 et s'est, depuis, concentrée sur l'éducation aux médias.

Après des dizaines de débats et de rencontres jusqu'au sommet de l'Etat (Elysée, Matignon, Assemblée nationale, Sénat, CSA), les Indignés du PAF ont conclu, comme l'avaient fait les Pieds dans le Paf en 2004, que seul un acte fort, symbolique et citoyen, ferait avancer réellement la question de la qualité du traitement de l'information en France, dont tout le monde convient qu'elle pose problème.

L'opportunité d'un renouvellement de Sages et d'une alternance politique

Le collectif veut saisir l'opportunité du renouvellement des mandats de 3 "Sages" du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA - organe de régulation de l'audiovisuel en France), en fin d'année, pour y faire nommer un médiateur-citoyen. Pour enclencher la dynamique, ils proposent leur porte-parole et cofondateur, Philippe Guihéneuf. 45 ans, diplômé Sup de Co Reims,  Directeur de Théâtre associatif dédié à l'émergence de jeunes artistes, Régisseur Général des films de Patrice Chéreau, ex-responsable commercial d'agence de publicité et de radio-associative. C'est un militant bien connu des milieux culturels et médiatiques nantais pour ses luttes (victorieuses) autour de projets citoyens souvent liés aux médias. Individu inclassable, il a, avant tout, une détermination et un optimisme inébranlables, enthousiastes et enthousiasmants, nécessaires pour aller au bout d'une démarche difficile. En devenant une interface en liaison permanente avec la "société civile", il devra créer, par le dialogue, les conditions d'une information plus fiable, plus responsable, au service du bien commun et plus respectueuse des droits des "usagers".

C'est possible politiquement : le Président François Hollande, son premier Ministre Jean-Marc Ayrault… et beaucoup d'autres avaient signé une précédente pétition  "Un citoyen au CSA" des Pieds dans le Paf en 2004 alors qu'ils étaient dans l'opposition… Ils ont depuis été rejoints par de très nombreuses personnalités de tous bords et près de 4.000 autres personnes ou associations,  qui soutiennent "l'Appel pour une meilleure qualité de l'information" lancé par les Indignés du PAF juste avant la présidentielle 2012. On se souviendra, à cet égard, les propos violents tenus par plusieurs responsables de partis à l'encontre des journalistes lors des deux dernières campagnes électorales.

C'est possible techniquement : les membres du CSA sont nommés librement par le Président de la République, l'Assemblée Nationale et le Sénat. Un citoyen peut être nommé à cette fonction.

Un changement est souhaitable concrètement : la longue liste des dérives déontologiques récentes dans les médias, tous supports confondus, le prouve, à commencer par celle qui a provoqué la création du collectif; les faux reportages sur la délinquance urbaine diffusés par TF1 dans "Appels d'urgence" en Décembre 2011.

Un changement est souhaitable économiquement et souhaité par les citoyens : la survie de nombreuses entreprises du secteur est en jeu, conséquence de la défiance générale vis-à-vis des médias. Pourquoi les citoyens protègeraient-ils des entreprises qui ne les respectent pas (fausses informations, refus de droit de réponse…) ? La situation ne peut plus durer.

Un changement est souhaité par les professionnels : le SNJ réclame une instance déontologique, les journalistes CFDT aussi, depuis longtemps ; des professionnels reconnus viennent de créer un Observatoire de la Déontologie de l'Information ; les journalistes de TF1 et de France Télévision ont adressé récemment des motions de défiance vis-à-vis de leurs directions…

Un tel changement possible, souhaitable et souhaité par tous ou presque ne pourra cependant se réaliser que si la mobilisation citoyenne est massive : ce serait en effet une véritable révolution… qui fait peur aux "éditeurs", entendre par là les propriétaires des médias. La plateforme d'action www.change.org, qui a montré son impressionnante capacité de mobilisation, accueille donc l'appel des Indignés du PAF, pour que nous obtenions l'amélioration de la qualité du traitement de l'information en France. C'est un enjeu démocratique majeur et c'est le moment d'agir !

Merci de signer et de diffuser la pétition!

Les RVs se passent bien (le 6/12: Elysée, Matignon; le 7/12: CSA, CESE, bientôt Assemblée nationale et Sénat): la pétition continuera jusqu'à la victoire... ;)

Merci pour votre soutien.

Les Indignés du PAF

12 Novembre 2012

Letter to
Monsieur le Président François Hollande
Monsieur le Président François Hollande,

En 2004, vous aviez manifesté votre désir de voir un représentant des citoyens intégrer le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel en signant la pétition "Un citoyen au CSA " de l'association les Pieds dans le Paf, co-fondatrice du collectif "Les Indignés du PAF ".

L'opportunité se présente aujourd'hui avec le renouvellement prochain de trois des "Sages " du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel. La possibilité est donc réelle de créer une interface en liaison permanente avec la "société civile " : un médiateur-citoyen. Ce Sage d'un nouveau genre pourra créer, par le dialogue, les conditions d'une information plus fiable, plus responsable, au service du bien commun et plus respectueuse des droits des "usagers ".

Votre Parti soutenait massivement la campagne de 2004. D'autres nous ont rejoints juste avant la présidentielle 2012 en approuvant "l'Appel pour une meilleure qualité de l'information "… Certains responsables de Parti ne se sont pas prononcés, mais on se souvient des propos très violents tenus à l'encontre des journalistes lors des deux dernières campagnes électorales.

Un changement est souhaitable déontologiquement (la longue liste des dérives récentes dans les médias, tous supports confondus, le prouve), économiquement (le secteur ne se redressera pas sans retour de la confiance des citoyens). Il est ardemment souhaité par les citoyens et les journalistes que nous rencontrons.

Ce changement est possible techniquement : les membres du CSA sont nommés librement par vous-même, l'Assemblée Nationale et le Sénat. Un citoyen est éligible. Face à la situation particulière de fin de mandat du Président Boyon, rien, dans les textes n'oblige à ce que le Président du CSA soit précisément le nouveau Sage nommé par vous : d'autres solutions existent, prévues par les statuts du Conseil.

En conclusion, Monsieur le Président de la République, cette initiative que vous encouragiez il y a quelques années est aujourd'hui à portée de mains.

Les Médias, vous le savez, sont des outils pour réenchanter le Monde. Réenchantons le ensemble : nous proposons de nommer notre porte-parole et fondateur, Philippe Guihéneuf, au poste de médiateur-citoyen et serons enchantés de vous le présenter dès que vous le souhaiterez.

Dans l'attente de ce plaisir, vous voudrez bien vouloir agréer, Monsieur le Président de la République, l'assurance de nos salutations les meilleures,

Les Indignés du PAF
contact@lesindignesdupaf.org
www.lesindignesdupaf.org