JUDO VETERANS de 30 à 85 ans

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


ENGLISH BELOW

Monsieur le président,

Mesdames et Messieurs, membres de la Fédération Internationale de Judo,

En juillet 2019, la Fédération Internationale de Judo (FIJ) a décidé de supprimer les catégories F8, F9 (féminines de 65 à 75 ans) et M10, M11 (masculins de 75 à 85 ans) aux championnats du monde vétérans de Marrakech.

Les arguments avancés par la FIJ ne sont pas recevables :

- Nombre de participants :

Le nombre de participants ne peut pas être une justification pour supprimer ces catégories. En effet, de nombreuses catégories d'âges ou de poids sont représentées par très peu de participant.e.s, de façon aléatoire selon les années (est-ce que la FIJ supprimerait toutes les catégories qui ont peu de participant.e.s ?). De plus, les générations actuelles arrivent sur ces catégories d'âges, avec une tendance à l'augmentation des participants. Par ailleurs, les regroupements sont prévus dans le règlement justement pour palier à ce problème rencontré dans plusieurs catégories. Ce n'est un surplus ni d'organisation ni de coût. L'accueil de toutes les catégories suivant le principe de regroupement est un fonctionnement qui a donné satisfaction jusqu'à présent.

- Santé :

L'inquiétude sur la santé des participant.e.s de ces catégories ne peut pas, non plus, être une justification de suppression. Si les accidents peuvent arriver dans toutes les catégories, il n'a jamais été constaté que les catégories les plus âgées se blessaient davantage. En tout état de cause, la FIJ se décharge de toutes responsabilités sur les fédérations nationales et n'assument donc aucun risque sur ce plan. Enfin, si la santé est une véritable préoccupation des organisateurs, il serait plus opportun de se concentrer sur certains regroupements de poids qui nous paraissent bien plus dangereux. Comme cela se pratique dans certains pays, il serait tout à fait possible d'exiger des certificats médicaux validant l'aptitude des participants à combattre en compétition. Pour rappel, l'exercice senior est prôné par les plus hautes instances médicales et de santé justement pour les nombreux bienfaits observés. Valoriser cette pratique entre autre grâce aux championnats vétérans ne peut être que bénéfique.

Nous rappelons que :

Cette décision représente une double discrimination, d'âge et de genre. La discrimination (différence de traitement basé sur un critère qui n'est pas justifié) est, pour information, condamnée juridiquement par l'Union Européenne par le traité de Lisbonne (2007 - article 21 de la charte des droits fondamentaux) et condamnée par les Nations-Unies (Déclaration Universelle des Droits de l'Homme).

Dans le cadre de la pratique de notre discipline, cette décision est contraire à l'esprit et aux valeurs du Judo. L'un des aspects fondamentaux du judo pour Jigoro Kano était la pratique par tous, quelque soit l'âge. Preuve en est, des compétitions au Japon accueillent encore aujourd'hui des judokas qui ont jusqu'à 90 ans passés. C'est autant un respect pour nos anciens de leur permettre de s'exprimer à travers ces compétitions, qu'un modèle pour les plus jeunes qui peuvent se projeter dans un judo tout au long de leur vie.

La compétition vétérans, au Judo comme dans de très nombreux sports, permet une pratique amateur du sport, dimension essentielle dans toute discipline qui veut vivre, évoluer et grandir. Supprimer ces 4 catégories est une atteinte directe à la pratique amateur. Ces hommes et ces femmes se comportent en véritables amateurs au sens étymologique du terme. Ils combattent en réalité pour une parcelle de gloire bien éphémère. C'est ce plaisir immense que votre décision leur enlève. Sans cette motivation, il est à attendre que certains puissent s'éloigner des tatamis, ce qui représenterait bien sûr une perte en termes de licences, d'enseignants, de pratiquants et donc une forte perte pour le judo. Un nombre très important de vétérans sont professeurs de Judo ou présidents de club et leur pratique en compétition vient enrichir tout ce qu'ils transmettent aux générations plus jeunes. 

En conclusion, nous demandons avec insistance que le règlement des championnats du monde organisés par la FIJ soit revu de façon à permettre à tous les vétérans, de 30 à 85 ans, de participer. Le règlement initial a été modifié après sa sortie en juillet 2019 pour annoncer la non participation des 4 catégories concernées. Il est donc indispensable qu'un nouveau changement intervienne dans les plus courts délais. Il serait en effet dommage d'en arriver au boycott des prochains championnats mais c'est une solution envisageable en cas de fin de non recevoir car tous les vétérans sont concernés. 

Dans l'attente d'une conclusion favorable,

Les signataires.

 

Dear President,

Ladies and Gentlemen, members of the International Judo Federation,

In July 2019, the International Judo Federation (IFJ) decided to eliminate categories F8, F9 (women aged 65 to 75) and M10, M11 (men aged 75 to 85) at the veteran world championships in Marrakech.

The arguments put forward by the IFJ do not hold:

- Number of participants :

The number of participants can not be a justification for removing those categories. Indeed, many age or weight categories are represented by very few participants, with variations each year (would the IFJ remove all categories that have few participants?). In addition, current generations are coming into these age categories, with the number of participants increasing. In addition, the merging of categories are provided for in the regulation precisely to solve this problem encountered in several categories. It is neither a surplus for the organization nor an additional cost. The grouping of categories has up to now served very well it’s purpose.

- Health:

The health concern for the participants in those categories cannot either, be a justification for this suppression. While accidents can occur in all categories, it has never been found that older age groups sustain more injuries. In any case, the IFJ does not bear any responsibility for the national federations and thus assumes no risk in this matter. Finally, if health is a real concern of the organizers, it would be more appropriate to focus on certain merging of weights which seem to us to be more dangerous. As is the practice in some countries, it would be quite feasible to require medical certificates validating the ability of participants to compete. As a reminder, senior exercise is advocated by the highest medical and health authorities precisely for the many benefits observed. Encouraging this practice among others thanks to the veteran championships can only be beneficial.

We remind you that:

This decision represents a double discrimination, age and gender. Discrimination (difference of treatment based on a criterion which is not justified) is, for information, legally condemned by the European Union by the Treaty of Lisbon (2007 - Article 21 of the Charter of Fundamental Rights) and condemned by the United Nations (Universal Declaration of Human Rights).

In the practice of our discipline, this decision is contrary to the spirit and values ​​of Judo. One of the fundamental aspects of judo for Jigoro Kano was that it could be practiced by all, regardless of age. Proof of that is, competitions in Japan still welcome judokas who are up to 90 years old. It is as much showing respect for our elders to allow them to express themselves through these competitions, as presenting a model for the younger ones who can project themselves into judo throughout their life.

The veteran competition, in Judo as in many sports, allows an amateur sport practice, essential dimension in any discipline that wants to live, evolve and grow. Removing these 4 categories is a direct attack on amateur practice. These men and women are amateurs in the etymological sense of the word. They actually fight for ephemeral glory. It is this immense pleasure that your decision takes away from them. Without this motivation, it is expected that some may move away from the tatami mats, which would of course represent a loss in terms of licenses, teachers, practitioners and therefore a strong loss for judo. A very large number of veterans are Judo teachers or club presidents and their practice in competition enriches everything they pass on to younger generations.

In conclusion, we urge you to review the rules of the IFJ World Championships to allow all Veterans between the ages of 30 and 85 to participate. The original regulation was modified after its release in July 2019 to announce that the 4 categories concerned were forbidden to participate. It is therefore essential that a new change take place in the shortest possible time. It would be unfortunate to have to boycott the next championships but it is a possible solution if our request is not received because all veterans are concerned.

We hope for a favorable conclusion,

The petitioners.