Stop the coercive escalation in equestrian events

0 a signé. Allez jusqu'à 25 000 !


English

For years now, horse riders have been the powerless witnesses of an increasingly harsh and recurrent use of coercive equipment in high performance equestrian events.

Tryon's World Equestrian Games [displayed] again these disputable practices.

These increasingly violent combinations of excessively tight nosebands, harsh bits - sometimes with 4 reins on -, framed by martingales in show jumping, as rollkür or excessive low and round, obtained forcefully in dressage, provide a more and more unbearable show to watch for many of the riders spectators.

As breeding improves constantly the herd's qualities, nothing can justify the escalation of these tainted practices.

They only hurt horses, as seen with multiple injuries, blue tongues, blood in the mouth or excessive lifting of the hind legs while jumping.

High performance sport, motivated by profitability requirements, has long forgotten the animal well-being, leading a lot of riders to stay away from competition, out of bitterness.

Meanwhile, HP sport is a showcase for horse riding : it should show the best instead of the worst.

At a time when the whole human society is questionning itself about animal suffering, the FEI must act to put an end to these methods which bring discredit to the whole horse rider community.

We ask the dedicated Press to stop encouraging these torturing devices and outdated practices.

We ask the FEI to take concrete measures to guarantee horses well-being during events, by forbidding controversial fetlock boots for every amateur and professional rider.

We ask, pursuant the article 257 1.1 of the FEI, for the ban of blinders, whatever their design.

We ask for the use of harsh bits and combinated reins to be justified to the eventing judge, who could take the rightful decision according to article 257 1.4.

We ask for the article 430 7.6 of the FEI, known as « blood rule », which leads to the rider's elimination if fresh blood can be seen on their horse, to be applied in every horse riding sport event, at every level of performance.

Likewise, pursuant the article 430 7.7, we ask, for every rider who would harm their horse's integrity or would use a coercive practice to be disqualified.

We also ask for the warm ups to be watched and every act, unauthorized by the settlement , to be immediatly sanctioned

 

_______

French

 

Depuis plusieurs années, les cavalières et cavaliers assistent, impuissants, à l'utilisation de plus en plus fréquente et sévère de matériel de coercition sur les terrains de concours du haut niveau.


Les Jeux Équestres mondiaux de Tryon ont été une nouvelle occasion de découvrir ces pratiques contestables.


Les combinaisons toujours plus violentes de muserolles serrées à outrance, de mors durs, parfois sur 4 rênes, encadrées par des martingales en CSO, comme le rollkür ou le ramené excessif obtenu par la force en dressage, donnent à voir un spectacle de moins en moins supportable pour la majorité des cavalières et cavaliers. Alors que l'élevage améliore sans cesse la qualité du cheptel, rien ne justifie la surenchère de ces pratiques polluantes. Celles-ci abîment les chevaux, comme en témoignent les exemples de blessures, de langues bleues, de sang dans la bouche ou de levés outrés des postérieurs sur les sauts.


Le haut niveau, motivé par des impératifs de rentabilité économique, a oublié depuis longtemps le bien-être animal et a, de ce fait, contraint bon nombre de pratiquants à se détourner de la compétition, par dépit. Le haut niveau est pourtant une vitrine de l'équitation : il devrait en montrer le meilleur et non le pire.


À l'heure où la société toute entière s'interroge sur la souffrance animale, la Fédération Française d'équitation doit agir pour prévenir ces méthodes qui disqualifient toute la communauté des cavalières et cavaliers.


Nous demandons à la presse spécialisée de cesser de valoriser ces pratiques de tortionnaires d'un autre temps ;


Nous demandons à la FFE de prendre des mesures concrètes pour garantir le bien-être animal sur les pistes, en interdisant les guêtres postérieures, en vérifiant systématiquement le serrage de la muserolle pour amateurs et professionnels ;


Nous demandons à ce que, en vertu de l'article 257 1.1 de la FEI, l'utilisation d'oeillères, quelle que soit leur forme, soit interdite ;


Nous demandons à ce que l'utilisation des embouchures sévères et enrênements combinés ensemble soit justifiée auprès du jury de terrain qui pourra prendre les décisions qui lui incombe, en se basant sur l'article 257 1.4 ;


Nous demandons à ce que l'article 430 7.6 de la FEI, surnommée «blood rule», qui provoque l'élimination de tout cavalier présentant un cheval sur lequel est visible du sang frais, soit appliqué à toute discipline et à tout niveau ;


De même et en vertu de l'article 430 7.7, nous demandons à ce que tout cavalier attentant à l'intégrité physique de son cheval ou ayant recours à une équitation coercitive soit éliminé ;


Nous demandons également à ce que les paddocks de détente ou warm-up soient surveillés et que tout acte contraire aux règlements de la FFE ou de la FEI soit immédiatement sanctionné. 



Jérôme compte sur vous aujourd'hui

Jérôme LE GALL a besoin de votre aide pour sa pétition “Fédération Équestre internationale : Stop à la surenchère coercitive sur les terrains de concours !”. Rejoignez Jérôme et 23 817 signataires.