Victoire confirmée
Adressée à ministre de la Santé Marisol Touraine

Etiquetage nutritionnel alimentaire : les consommateurs français veulent le codage en 5 couleurs !

251 499
signataires

 

1 an déjà que le principe d’un étiquetage nutritionnel graphique sur les emballages alimentaires a été adopté, afin d’avoir une meilleure lisibilité de la qualité des aliments/mets industriels que nous achetons et consommons. C’était en décembre 2015, en vertu des votes de la Loi Santé à l’Assemblée et au Sénat. A la suite de quoi les pouvoirs publics ont souhaité soumettre à une évaluation en conditions réelles 4 logos concurrents, qui s’est finalement déroulée dans 60 magasins répartis sur quelques territoires choisis de France de fin septembre à début décembre. Les résultats sont en cours d’analyse, et la remise du rapport est prévue fin janvier 2017, d’abord à l’ANSES responsable de la finalisation, puis les politiques s’en saisiront pour prendre enfin leur décision, à savoir la recommandation de l’étiquetage simplifié à apposer sur les emballages alimentaires en face avant, en sus des indications chiffrées actuelles présentes au dos qui resteront.

Quel est l'étiquetage dont nous-consommateurs demandons la recommandation ? Le système graphique à 5 couleurs (5C) ou Nutriscore, élaboré à partir du calcul d’un score de qualité nutritionnelle qui prend en compte les divers éléments présents actuellement sur l’étiquetage nutritionnel au dos des emballages, et qui se présente sous forme de notes de A à E associées à des couleurs (cf photo).

 

Il faut rappeler l’objectif premier et principal de ce dispositif supplémentaire d’information nutritionnelle, à savoir la Santé des Français, avec dans le viseur principalement la population moins favorisée.  Je re-mentionnerais sur le sujet les données factuelles émanant du directeur de la Santé au Ministère, Mr Benoit Vallet, je le cite (à l’occasion de sa conférence de presse du 16 septembre dernier, visible sur le site du FFAS, à 2’04’’) : « L’obésité concerne 15% des adultes en France, soit 7 millions de personnes ; 3.5% des enfants de moins de 15 ans soit 450 000 enfants. Les inégalités sociales sont majeures et ne diminuent pas. Dans les familles défavorisées la prévalence est de 25.6% quand elle n’est que de 7% dans les familles favorisées. Entre 2000 et 2012 il y’a eu chez les défavorisés un accroissement de 12.1% de cette prévalence, quand elle n’était que 0.1% chez les plus favorisés. L’évaluation à la hausse de la prévalence d’obésité est d’autant plus importante que les revenus des familles diminuent. Par ailleurs l’obésité est associée à de nombreuses autres pathologies chroniques. »

 

Nous citoyens-consommateurs français exprimons par cette pétition à nos dirigeants politiques notre volonté que le 5C/Nutriscore, à l’exclusion de tous les autres étiquetages, soit recommandé :

. parce qu’il est indubitablement le plus simple, le plus clair, le plus intelligible, pour pouvoir comparer facilement les articles alimentaires semblables au rayon de notre magasin, et ainsi faire nos choix en connaissance et en conscience

. parce que son efficacité par rapport à l'objectif affiché a été prouvée et reprouvée à l’occasion de multiples études scientifiques (Haut Conseil de la Santé, institut BVA, journal Nutrients, American Journal of Preventive Medicine)

 

Nous savons que les industriels et les distributeurs ne veulent pas du 5C/Nutriscore, pas plus aujourd’hui qu’hier, et à travers leurs organismes de représentation, particulièrement ANIA et FCD, ils vont de leur coté poursuivre intensément leur lobbying début 2017 pour empêcher un choix des politiques en faveur du Nutriscore. Nous savons déjà que Stéphane Le Foll, le ministre de l’Agriculture et Agroalimentaire, depuis le début, n’y est pas favorable.

 

Moi je dis à nos ministres : décidez la recommandation du meilleur étiquetage pour l’information des consommateurs qui est sans conteste le 5C/Nutriscore, et faites confiance à nous-les-citoyens pour que nous fassions ensuite pression sur les Nestlé, Danone, Unilever, et autres groupes à l’origine des aliments industriels que nous consommons, ainsi que les Carrefour, Auchan, Intermarché et Leclerc, pour qu’ils l’appliquent. Nous sommes près de 300 000 Français à clamer haut et fort notre position en faveur du Nutriscore, représentant un puissant mouvement de citoyens-consommateurs qui ne pourra être ignoré.

 

Moi, en tant que consommateur, pour moi et ma famille, je demande l'affichage 5C / Nutriscore.

Je suis un simple citoyen de ce pays qui souhaite vivre en conscience, en particulier sur le sujet de mon alimentation, et j'interpelle donc solennellement le ministre directement en charge de ces questions, Mme Marisol Touraine, Ministre de la Santé, pour que le décret final indique sans ambiguïté la recommandation de l’étiquetage en 5 couleurs.

Nos voix comptent pour que nous soyons accompagnés pour mieux consommer. Je prévois la remise finale et officielle de la pétition à la Ministre fin janvier/début février. D’ici là vous pouvez continuer à signer et et diffuser ma pétition, d'avance merci.

Cette pétition a été remise à:
  • ministre de la Santé
    Marisol Touraine


    eric DELANNOY a lancé cette pétition avec une seule signature et a obtenu une victoire 251 499 signatures plus tard. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




    eric compte sur vous aujourd'hui

    eric DELANNOY a besoin de votre aide pour sa pétition “Etiquetage nutritionnel alimentaire: les consommateurs français veulent le code 5 couleurs”. Rejoignez eric et 251 498 signataires.