On ne veut plus de statue d'esclavagiste! Pour que la statue de David de Pury soit retirée

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


Aux Autorités Fédérales, du Canton et/ou de la Ville de Neuchâtel,
 
L’argent hérité par David de Pury, dit « le Bienfaiteur », à sa mort en 1786, utilisé pour réaliser un grand nombre de travaux en ville de Neuchâtel a été gagné par le sang des personnes noires d’Afrique forcées à l’esclavage au 18ème siècle. Il est de notre responsabilité de contester cet héritage et de refuser qu’une personne qui a contribué à la souffrance plus de 55’000 esclaves soit perçu comme un bienfaiteur. David de Pury a fait fortune grâce à la traite négrière d’esclaves et son exploitation, nous citoyens de Neuchâtel et de Suisse, nous devons de ne pas l’oublier.   
 
Par la présente pétition, nous demandons un remplacement de sa statue de bronze, dominant l’espace urbain de la ville, sur la Place Pury, portant déjà son nom, par une plaque commémorative en hommage à toutes les personnes ayant subi et subissant encore aujourd’hui le racisme, et la suprématie blanche.
 
Né en 1709 à Neuchâtel, David de Pury a grandement contribué aux constructions et à l’embellissement de la ville. A sa mort à Lisbonne en 1786, « le bienfaiteur » cède sa fortune à la ville d’une valeur de 600 millions de francs actuels. Ainsi, avec son argent, ont été construit l’Hôtel de Ville, un hôpital aujourd’hui bâtiment administratif et diverses écoles (la Promenade, les Terreaux, le Collège latin – l’actuelle Bibliothèque et École supérieur Numa-Droz. On y finance également la déviation du Seyon précédemment sur l’actuelle rue du même nom.
 
Mais comment David de Pury possédait une telle fortune ?
 
David de Pury fait carrière dans la South Sea Company (SSC), à Londres. La SSC pratique le commerce d'esclaves et assied sa fortune sur les accès qu'elle se crée aux ports africains, américains et européens, ouvrant ainsi de nombreuses voies commerciales. Il déménage ensuite à Lisbonne et fonde sa compagnie de négoce de diamants et de bois précieux provenant du Brésil.

« Avoir des liens commerciaux avec [le Brésil] impliquait forcément exploiter la main-d’œuvre africaine. Entre 1757 et 1784, la société Purry, Mellish et Devismes détenait le monopole de bois au Brésil. L’extraction a été longtemps assurée par des indigènes, qui furent remplacés progressivement par des esclaves noirs. 

Dans les mines, seuls les esclaves noirs étaient employés. Les richesses générées par le précieux minerai ne revenaient pas seulement à de Purry et Cie, mais également à une société dont il était actionnaire principal, la Compagnie Général de Pernambuco et Paraíba (Companhia Geral Pernambuco e Paraíba, abr. CGPP), fortement impliquée dans le commerce triangulaire [le commerce d’esclaves].

En tant qu’actionnaire de la CGPP, David de Pury tirait d’importants revenus du trafic d’esclaves. Les historiens Antonio Carreira et David Eltis estiment que la CGPP a convoyé entre 1760 et 1777 près de 32'000 personnes réduites en esclavage. »
Izabel Barros dans Passé Simple : Manuel romand etc. 
 
Durant la période de 1730 jusqu’à son départ pour Lisbonne en 1736, la Sea South Company, selon les chiffres de Sorbsy, a emmené plus de 25'000 esclaves vers l’Amérique Latine, sans compter les morts durant embarcations et trajets.
En tant qu’actionnaire principal de la Compagnie Pernambuco & Paraiba, ayant acheté́ plus de 32’000 esclaves en Angola, il est estimé que David de Pury a été impliqué directe et indirecte dans la traite de plus de 55’000 esclaves.
 
Il est aujourd’hui, en 2020, de notre devoir de faire lumière sur les événements du passé, nous ne pouvons rester dans le silence, ce serait comme assassiner ces personnes une seconde fois. A défaut de pouvoir leur rendre justice, rendons leur hommage en refusant de consacrer la mémoire des responsables de leur sort.
Passer devant la statue de David de Pury aujourd’hui revient à cautionner la liberté retirée à plus de 55’000 personnes et aux autres millions qui ont été exploités, torturés et assassinés par l’esclavage. Et surtout, donnons un signal clair au racisme systémique dans notre société suisse.
 
 
Signez pour que la statue de David de Pury soit retirée et que les injustices du passé soit exposées.