Pétition fermée

Pour une égalisation des taxes pour les véhicules en Belgique

Cette pétition avait 4 214 signataires


Taxes autos : en Wallonie et à Bruxelles, on paie trop !

Le problème de la fiscalité automobile en Wallonie et à Bruxelles n'est certainement pas neuf.

Sans cesse reporté de législature en législature, il accuse aujourd'hui un tel déphasage avec la réalité technologique, écologique et économique de notre société que le calcul de taxation d'un véhicule en a perdu tout son sens et sa crédibilité. Nous payons très cher pour une taxe qui n'a plus aucun sens en 2015 !

Nos taxes automobiles telles qu'appliquées pour le moment doivent être impérativement repensées afin de s’articuler autour de variables faisant sens dans notre société actuelle. La cylindrée et la puissance (et accessoirement le CO² avec l'éco-malus) ne représentent plus des éléments valables, ni exclusifs, pour constituer le calcul fiscal.

Nos amis Flamands l'ont déjà bien compris. Le 1er janvier 2014, ils ont revu complètement leur modèle de taxation sur les véhicules en basant leur calcul sur des éléments pertinents comme les rejets de polluants, le type de motorisation ou encore les normes de pollution EURO.

Le système wallon et bruxellois doit donc évoluer d'une entrave économique et écologique insensée vers un encouragement à la mobilité verte, accessible et rationnelle.

Nous, citoyens belges et signataires de cette pétition, attendons de notre gouvernement une fiscalité automobile crédible, juste, responsable et rationnelle permettant de notamment répondre à ces objectifs :

  • Intégrer les évolutions technologiques du secteur automobile et définir de nouvelles composantes qui font sens dans le calcul des taxes automobiles afin de rétablir une crédibilité fiscale et faire payer au citoyen le juste prix ;

  • Favoriser une mobilité verte et durable :
    En 2012, avec la suppression des primes fédérales à l’achat d’un véhicule plus propre, la Belgique est passée de la 5ème à la 9ème place en terme d’émissions de CO² dans les 27 pays membres de l’Union Européenne. Là où les 9 autres pays du top 10 réduisaient leurs émissions, la Belgique était la seule à les augmenter.

    La Wallonie et Bruxelles favorisent encore l’utilisation de motorisations diesels dans les villes ! Que faut-il de plus qu’un scandale mondial du diesel pour faire changer les choses ? ; 

  • Rajeunir le parc automobile wallon : Un tiers du parc automobile belge est constitué de véhicules de plus de 10 ans. Les véhicules plus vieux sont plus polluants, plus coûteux à entretenir ;

  • Encourager l'accès à des véhicules plus récents et donc plus sûrs : Rappelons qu'une des ambitions des gouvernements belges en terme de sécurité routière est de faire baisser de moitié le nombre de tués sur nos routes pour 2020 ;

  • Ou encore, se focaliser sur le coût à l'usage plutôt qu'à la possession afin de mieux contrôler l'impact écologique des véhicules et rétablir une cohérence dans le coût de la mobilité particulière pour le citoyen ;

Nous payons trop pour des taxes automobiles qui ne sont ni favorables pour nos portefeuilles, ni pour notre nature et encore moins pour notre santé.

Redonnons de la crédibilité à ces taxes pour qu’elles ne représentent plus des entraves dénuées de sens mais plutôt des incitants vers un meileur bien-être sur nos routes et une Belgique plus belle et plus moderne.

-

Partagez cette pétition avec le lien suivant :
bit.ly/TaxesAutosBE

Soutenez-nous également sur Facebook : 
https://www.facebook.com/TaxesAutosBE
Chaque like, commentaire ou partage est un pas de plus vers le changement.

Notre objectif est d'atteindre les 100 000 signatures afin d'être de pouvoir soumettre notre pétition au Parlement Wallon.
Et c'est tout à fait possible !

Sachez, par exemple, qu'entre le 11/08 et le 07/09 (soit 28 jours), sur Facebook, nous avons atteint 768 882 utilisateurs uniques et parmi eux, 97 982 ont interagi avec nos contenus. Cela représente un total de 2 680 760 visualisations de nos publications !

Le tout sans publicité. Seulement grâce à vous, vos partages et la viralité des réseaux sociaux.

Cela démontre l'intérêt citoyen énorme concernant les problématiques liées à la fiscalité automobile en Wallonie et à Bruxelles. Mais plus que ça, c'est aussi un signal fort d'une demande de changement à destination de la classe politique. 

Alors continuez de nous soutenir, car, comme vous pouvez le voir grâce à ces chiffres, vous avez la possibilité de changer les choses.

D'avance, merci à tous !



Taxes compte sur vous aujourd'hui

Taxes Autos.be a besoin de votre aide pour sa pétition “En Wallonie et à Bruxelles, les taxes autos, on en paie trop !”. Rejoignez Taxes et 4 213 signataires.