Protégeons la filière vinicole française des sanctions américaines

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !


Lettre ouverte au Président de la République :
Protégez la filière vinicole des sanctions américaines

Paris, le 12 janvier 2020 : iDealwine, acteur majeur de la distribution digitale de grands crus dans le monde (60 pays acheteurs) fait appel au Président de la République pour soutenir la filière vinicole qui doit faire face à une nouvelle menace de taxation par l’administration Trump des vins exportés aux Etats-Unis.

Monsieur le Président de la République,

En tant qu’acteur de la distribution de grands crus au sein de la filière vinicole depuis 2000, nous tenons à vous faire part de notre inquiétude face aux menaces d’une taxation supplémentaire des vins français destinés à l’exportation vers le marché américain.

Le secteur du vin avait déjà été ébranlé en fin d’année dernière par la décision d’imposer une taxe supplémentaire de 25% « ad valorem » sur les vins français exportés vers les Etats-Unis. Notre filière se trouve aujourd’hui dans la position de victime collatérale d’une guerre commerciale qui ne la concerne en rien. Cette taxe, en vigueur depuis 18 octobre 2019, constituait en effet la réponse de l’administration Trump à un différend qui oppose les sociétés Airbus et Boeing. Un conflit sans rapport, donc, avec le secteur vini-viticole.

Aujourd’hui, une nouvelle menace se fait jour, puisque par mesure de rétorsion face à la mise en œuvre de la taxe « GAFA », le Président Donald Trump entend alourdir les droits de douane sur les vins européens en les portant à 100% de la valeur des biens.

Monsieur le Président, nous comprenons bien que le secteur de l’aéronautique est stratégique, et que le sujet de l'imposition des GAFA est lui aussi majeur. Nous tenons toutefois à vous rappeler que la filière vini-viticole, qui emploie 500 000 personnes en France, constitue le deuxième poste excédentaire de notre balance commerciale à l’exportation... derrière l’aéronautique, précisément. Les Etats-Unis constituent en valeur le premier marché à l’export des vins français, pour un volume de ventes qui a atteint 3,2 Mds€ en 2018.

A l’échelle de notre société, iDealwine, ces décisions sont lourdes de conséquences. iDealwine est une plateforme d’achat et de revente de grands crus, majoritairement français. Nous sommes fiers et heureux de contribuer au rayonnement des trésors de notre vignoble, car les vins que nous proposons sont distribués dans 60 pays. Après l’Asie, où nous sommes présents depuis 2013, les Etats-Unis constituent un axe majeur de notre développement. Nous y avons déjà réalisé des investissements commerciaux que nous entendions intensifier au cours des mois à venir avec l’ouverture d’un bureau de représentation sur place, des embauches étant prévues pour aborder ce marché prometteur et très amateur de grands crus français. La taxe de 25%, mise en œuvre en octobre dernier nous avait déjà incités à reporter nos projets, dans l’attente d’une évaluation de la réaction de nos clients actuels à cette mesure. Une taxation à 100% des vins français marquerait l’arrêt définitif de nos projets d’expansion. Nous ne sommes très certainement pas les seuls à nous trouver dans cette situation.

Le mois dernier, les Etats-Unis ont lancé un processus pour évaluer l’augmentation des droits de douane. Durant cette période de « consultation » qui s’achèvera le 13 janvier, les consommateurs et travailleurs américains sont appelés à commenter cette décision, pour convaincre le gouvernement de renoncer à imposer des tarifs punitifs pour la France. La mobilisation de la part des acteurs d’une filière qui emploie 1,74 millions de personnes a été considérable. 

De notre côté nous sommes convaincus que vous-même, Monsieur le Président, et votre gouvernement ferez tout votre possible pour trouver une issue à ces différends commerciaux qui ne concernent pas notre filière, et dont il est inutile de vous préciser qu’elle n’a pas besoin de ce coup de semonce dans la période actuelle agitée à laquelle elle doit faire face (perspective du Brexit, instabilité politique en Asie et particulièrement à Hong-Kong, contexte social français...).

Nous tenons par avance à vous remercier de l’appui que vous pourrez apporter à une filière dynamique, porteuse de valeurs fortes et soucieuse de faire rayonner dans le monde cet « esprit français » qui vous est cher.

Veuillez accepter, Monsieur le Président, l’expression de notre respectueuse et sincère considération.

Cyrille Jomand, Président Directeur-Général d'iDealwine