PÉTITION POUR UN RÉFÉRENDUM D’INITIATIVE CITOYENNE SUR LE PROJET DE LOI BIOÉTHIQUE 2019

0 a signé. Allez jusqu'à 7 500 !


Je demande au président de la République Emmanuel Macron, au Premier ministre  Edouard Philippe et à tous les décisionnaires institutionnels français concernés,

que le projet de Loi de Bioéthique 2019, qui comprend déjà ou qui pourra comprendre, d'après les informations publiques, les mesures suivantes  (liste non exhaustive) :

  • L'extension de la PMA à toute femme seule ou en couple, hors géniteur homme ou raison médicale. Elle sera réalisée avec gamètes congelés de tiers donneurs anonymes, rémunérés ou pas, sans connaissance du géniteur paternel pour l’enfant. Cela suppose qu'il n'y a pas contrôle des géniteurs sur ces gamètes anonymes, triés et sélectionnés, avec risque de modification génétique.
    En l'état actuel du projet de loi, il est prévu que ces actes de Fécondation In Vitro (FIV) ou par insémination soient remboursés par la Sécurité Sociale. 
  • la  légalisation de l'insémination ou FIV post-mortem
  • pour les enfants nés de GPA à l'étranger, la suppression du principe de filiation maternelle « celle qui accouche est la mère »
  • l’auto-conservation des ovocytes par toute femme sans raison médicale,
  • les dépistages génétiques en population générale,
  • l’extension de la recherche sur l’embryon et sur les cellules souches embryonnaires,
        ce qui suppose :
  • le séquençage, l’édition et la modification (soin ou augmentation) des génomes héréditaires des gamètes et des embryons,  
  • la multiplication des données génétiques augmentant le big data médical et
  • le renforcement du « jumeau génétique »,
        l’ensemble convergeant sans contrôle vers
  • la prise de contrôle exponentielle sur les citoyens par les entreprises mondiales (GAFAM/BATX) des réseaux numériques contrôlant l’Intelligence Artificielle et leurs consciences par désinformation sur l'extension de ces Nano-Bio-Informatique et Cognitives (NBIC) technologies.

Je demande que ce projet de loi Bioéthique 2019 soit soumis, à la place de son vote au Parlement prévu en mai-juin 2019, aux citoyens français 
PAR UN REFERENDUM D’INITIATIVE CITOYENNE (RIC).


Voulez-vous partager la pétition ?